Championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1959-1960

compétition de volley-ball
Division nationale 1959-1960
Généralités
Sport Volley-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 5

Palmarès
Tenant du titre Étoile sportive goulettoise
Promu(s) en début de saison Étoile sportive du Sahel
Vainqueur Étoile sportive goulettoise
Relégué(s) Étoile sportive du Sahel

Navigation

Le championnat de Tunisie masculin de volley-ball 1959-1960 oppose les neuf meilleures équipes tunisiennes de volley-ball en raison du retrait de la Jeunesse olympique de Tunis.

L'Étoile sportive goulettoise conserve son titre malgré la lutte avec l'Alliance sportive qui s'est renforcée par l'arrivée de Hassine Belkhouja (Espérance sportive de Tunis ou EST) et André, alias Thomas, Berrebi (Jeunesse olympique de Tunis). Cependant, une défaite sur le tapis hypothèque ses chances. En plus de ses cadres habituels — Max Sitruk, Habib Ben Ezzeddine, Rachid Ben Mhammed, Chedly Fazaa, Moncef Farhat, Ridha Jaïet et Gugus Cohen — l'Étoile sportive goulettoise se renforce par l'arrivée d'Abdelkrim Derouiche, Abdallah Ben Jebara (Zitouna Sports) et Naceur Ben Sliman (EST).

Quant à la coupe de Tunisie, elle est remportée par l'Union sportive tunisienne aux dépens de l'Alliance sportive.

Division nationaleModifier

Le classement final est le suivant[1] :

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites Forfaits ou pénalités
1 Étoile sportive goulettoise 30 16 14 2 0
2 Alliance sportive 29 16 14 1 1
3 Union sportive tunisienne 28 16 12 4 0
4 Union sportive goulettoise 24 16 8 8 0
5 Association sportive française 23 16 7 9 0
6 Cercle des nageurs tunisiens 22 16 6 10 0
7 Avenir musulman 21 16 5 11 0
8 Espérance sportive de Tunis 20 16 4 12 0
9 Étoile sportive du Sahel 17 16 2 13 1

Division 2Modifier

Le Club sportif des cheminots, champion de la division 2 (selon la nouvelle appellation), accède en division nationale. Le classement final de cette division est le suivant :

  • 1er : Club sportif des cheminots
  • 2e : Association sportive des sapeurs pompiers
  • 3e : Union sportive de la marine de Menzel Bourguiba
  • 4e : Club africain
  • 5e : Al Mansoura Chaâbia de Hammam Lif
  • 6e : Association sportive de Montfleury
  • 7e : Zitouna Sports

Division 3Modifier

Sept clubs disputent ce championnat. Les deux premiers, le Club olympique de Kélibia et la Jeunesse sportive de Beausite, accèdent en division 2. Les autres clubs sont :

RéférencesModifier

  1. Mahmoud Ellafi [sous la dir. de], « Volley-ball : La belle époque », Almanach du sport. 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974, p. 457-492