Championnat de Russie de football de deuxième division 2012-2013

La saison 2012-2013 de FNL est la vingt-et-unième édition de la deuxième division russe. C'est la première édition qui se déroule sous forme de championnat d'hiver, suivant le calendrier utilisé dans la majorité des championnats des pays d'Europe de l'Ouest. Elle prend place du au .

FNL 2012-2013
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Ligue nationale de football (ru)
Édition 21e
Lieu(x) Drapeau de la Russie Russie
Date du
au
Participants 17 équipes
Matchs joués 272
Affluence 903789 (3323 par match)
Site web officiel 1fnl.ru
Hiérarchie
Hiérarchie 2e échelon
Niveau supérieur Premier-Liga 2012-2013
Niveau inférieur Vtoroï Divizion 2012-2013

Palmarès
Tenant du titre Mordovia Saransk
Promu(s) en début de saison MK Novokouznetsk
Neftekhimik Nijnekamsk
FK Oufa
Petrotrest Saint-Pétersbourg
Rotor Volgograd
Saliout Belgorod
Relégué(s) en début de saison Spartak Naltchik
Tom Tomsk
Vainqueur Oural Iekaterinbourg
Promu(s) Oural Iekaterinbourg
Tom Tomsk
Relégué(s) MK Novokouznetsk
FK Khimki
Volgar Astrakhan
Buts 567 (2,08 par match)
Meilleur(s) buteur(s) Spartak Gogniev (17)

Navigation

Localisation des équipes issues de la partie occidentale de la Russie.
Localisation des équipes issues de la partie orientale de la Russie.

Dix-sept clubs du pays sont regroupés au sein d'une poule unique où ils s'affrontent à deux reprises, à domicile et à l'extérieur. En fin de saison, les deux derniers du classement sont relégués en troisième division tandis que les deux premiers sont directement promus en première division, alors que le troisième et le quatrième doivent disputer un barrage de promotion face au treizième et au quatorzième du premier échelon.

L'Oural Iekaterinbourg remporte la compétition et est promu en première division. Il est accompagné du Tom Tomsk qui termine second tandis que le Spartak Naltchik et le SKA-Energia Khabarovsk, barragistes, échouent lors de leurs barrages respectifs.

À l'autre bout du classement, le Volgar Astrakhan est relégué en tant que lanterne rouge, accompagné par le FK Khimki. Le Metallourg-Kouzbass Novokouznetsk, quinzième et première non-relégable, quitte quant à lui la compétition volontairement à l'issue de la saison en raison de ses difficultés financières.

Le meilleur buteur de la compétition est Spartak Gogniev de l'Oural Iekaterinbourg avec dix-sept buts inscrits. Il est suivi par le joueur du Neftekhimik Nijnekamsk Igor Portniaguine qui en a inscrit seize tandis que le troisième Andreï Miazine du Petrotrest Saint-Pétersbourg en comptabilise quatorze.

ParticipantsModifier

Un total de dix-sept équipes participent au championnat, neuf d'entre elles étant déjà présentes la saison précédente, auxquelles s'ajoutent deux relégués de première division, le Spartak Naltchik et Tom Tomsk, ainsi que six promus de troisième division, que sont le Metallourg-Kouzbass Novokouznetsk, le Neftekhimik Nijnekamsk, le FK Oufa, le Petrotrest Saint-Pétersbourg, le Rotor Volgograd et le Saliout Belgorod, qui remplacent les promus et relégués de l'édition précédente.

Parmi ces clubs, le SKA-Energia Khabarovsk est celui présent depuis le plus longtemps avec une participation ininterrompue en deuxième division depuis 2002, suivi de l'Oural Iekaterinbourg présent depuis 2005 et du Baltika Kaliningrad prenant part à la compétition depuis 2006.

La pré-saison est notamment marquée par une multitude de retraits de clubs connaissant des difficultés financières, ainsi le Dinamo Briansk, le Kamaz Naberejnye Tchelny, le FK Nijni Novgorod et le Torpedo Vladimir quittent tous la compétition entre les mois de mai et juillet[1],[2]. Ces retraits ne sont compensés que par l'arrivée du FK Oufa, deuxième du groupe Oural-Povoljié de la troisième division[3]. Le championnat ne se joue ainsi qu'à dix-sept équipes, au lieu de vingt comme prévu initialement. Par conséquent, seules deux équipes sont reléguées en fin de saison au lieu de cinq.

Légende des couleurs
Club D2 depuis Classement
2011-2012
Entraîneur Stade Capacité
théorique
Tom Tomsk 2012 15 (D1)   Sergueï Perednia Stade Troud 10 000
Spartak Naltchik 2012 16 (D1)   Timour Chipchev Stade Spartak 14 149
Chinnik Iaroslavl 2009 4   Aleksandr Pobegalov Stade Chinnik 22 900
Oural Iekaterinbourg 2005 6   Pavel Goussev (en) Stade central 27 000
Sibir Novossibirsk 2011 7   Dariusz Kubicki Stade Spartak 12 500
Torpedo Moscou 2011 8   Boris Ignatiev Stade Saturn 16 500
Ienisseï Krasnoïarsk 2011 10   Aleksandr Alfiorov Stade central 22 500
SKA-Energia Khabarovsk 2002 11   Giorgi Daraselia (en) Stade Lénine 15 200
FK Khimki 2010 13   Valeri Petrakov Stade Rodina 5 083
Volgar Astrakhan 2009 14   Iouri Gazzaïev Stade central 21 500
Baltika Kaliningrad 2006 15   Ievgueni Perevertaïlo Stade Baltika 14 660
Saliout Belgorod 2012 1 (D3, Centre)   Sergueï Tachouïev Stade Saliout 12 000
Metallourg-Kouzbass Novokouznetsk 2012 1 (D3, Est)   Vladimir Fedotov Stade Metallourg 10 200
Petrotrest Saint-Pétersbourg (ru) 2012 1 (D3, Ouest)   Boris Jouravliov (en) MSA Petrovski 2 809
Neftekhimik Nijnekamsk 2012 1 (D3, Oural-Povoljié)   Dmitri Ogaï (en) Stade Neftekhimik 3 200
Rotor Volgograd 2012 1 (D3, Sud)   Valeri Bourlatchenko Stade central 32 120
FK Oufa 2012 2 (D3, Oural-Povoljié)   Igor Kolyvanov Stade Dynamo 4 500

Changements d'entraîneursModifier

Club Entraîneur partant Date de départ Entraîneur arrivant Date d'arrivée
FK Khimki   Aleksandr Tarkhanov   Omari Tetradze
FK Khimki   Omari Tetradze   Valeri Petrakov
Torpedo Moscou   Mikhaïl Belov (en)   Boris Ignatiev
Chinnik Iaroslavl   Iouri Gazzaïev   Aleksandr Pobegalov
Volgar Astrakhan   Khazret Dychekov (en)   Iouri Gazzaïev
SKA-Energia Khabarovsk   Aleksandr Grigoryan   Giorgi Daraselia (en)
Sibir Novossibirsk   Sergueï Iouran   Dariusz Kubicki
Petrotrest Saint-Pétersbourg (ru)   Leonid Tkachenko (en)   Sergueï Dmitriev (intérim)
Petrotrest Saint-Pétersbourg (ru)   Sergueï Dmitriev (intérim)   Boris Jouravliov (en)

CompétitionModifier

ClassementModifier

Le classement est basé sur le barème classique de points (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0). Pour départager les équipes à égalité de points, on utilise les critères suivants[4] :

  1. Nombre de matchs gagnés
  2. Confrontations directes (points, matchs gagnés, différence de buts, buts marqués, buts marqués à l'extérieur)
  3. Différence de buts générale
  4. Buts marqués (général)
  5. Buts marqués à l'extérieur (général)
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Oural Iekaterinbourg 68 32 19 11 2 61 18 +43
2 Tom Tomsk R 65 32 19 8 5 57 34 +23
3 Spartak Naltchik R 53 32 15 8 9 32 27 +5
4 SKA-Energia Khabarovsk 52 32 13 13 6 36 26 +10
5 Baltika Kaliningrad 50 32 14 8 10 40 33 +7
6 FK Oufa P 48 32 13 9 10 31 30 +1
7 Neftekhimik Nijnekamsk P 47 32 13 8 11 44 40 +4
8 Sibir Novossibirsk 45 32 12 9 11 34 38 -4
9 Rotor Volgograd 41 32 11 8 13 27 26 +1
10 Ienisseï Krasnoïarsk 39 32 9 12 11 30 31 -1
11 Chinnik Iaroslavl 39 32 9 12 11 28 33 -5
12 Petrotrest Saint-Pétersbourg P 35 32 10 5 17 28 43 -15
13 Saliout Belgorod 35 32 8 11 13 25 31 -6
14 Torpedo Moscou 33 32 6 15 11 29 38 -9
15 Metallourg-Kouzbass Novokouznetsk [n 1] 30 32 8 6 18 19 40 -21
16 FK Khimki 28 32 6 10 16 23 40 -17
17 Volgar Astrakhan 26 32 5 11 16 23 39 -16
Promotion en première division
  • 1er et 2e : promotion
  • 3e et 4e : barrage de promotion
Relégation en troisième division
  • 15e : rétrogradation
  • 16e et 17e : relégation
Abréviations
  1. Le Metallourg-Kouzbass Novokouznetsk quitte le championnat à l'issue de la saison en raison de ses problèmes financiers[5].

RésultatsModifier

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BAL KHI MKN NEF PSP ROT SAL CHI SIB SKA SPA TOM TOR OUF OUR VOL IEN
Baltika Kaliningrad 1-1 1-0 0-0 2-0 0-1 2-0 0-0 0-3 1-1 1-0 1-3 3-1 1-1 0-2 2-0 3-0
FK Khimki 1-2 0-0 0-0 1-0 1-0 0-2 0-0 0-0 0-2 2-1 1-2 2-4 0-1 0-0 2-4 1-2
MK Novokouznetsk 2-5 0-0 3-1 0-0 2-1 1-0 1-0 1-0 1-0 0-0 2-3 1-3 0-1 0-0 1-0 1-0
Neftekhimik Nijnekamsk 1-0 1-2 2-1 2-0 0-2 3-0 1-2 0-1 1-1 3-0 3-3 2-0 1-0 2-2 3-1 1-0
Petrotrest Saint-Pétersbourg 0-1 0-0 3-1 0-1 0-3 1-1 3-1 3-2 1-2 0-2 1-3 1-0 2-1 0-0 1-0 2-1
Rotor Volgograd 3-0 1-0 1-0 2-1 2-0 0-1 0-0 2-0 1-2 0-1 1-0 0-0 0-1 0-4 3-1 0-1
Saliout Belgorod 2-2 0-1 1-0 2-0 0-1 1-0 0-0 1-2 0-1 0-1 1-1 1-1 1-1 0-1 2-2 2-1
Chinnik Iaroslavl 0-2 0-1 2-0 2-1 1-0 1-0 1-0 0-0 2-2 0-1 2-1 3-2 1-0 1-1 1-1 0-0
Sibir Novossibirsk 3-1 2-1 1-0 1-2 2-0 1-1 1-1 2-2 1-0 0-0 0-2 1-1 0-1 1-3 1-0 0-3
SKA-Energia Khabarovsk 1-0 4-0 1-0 0-0 2-1 1-1 0-3 2-0 1-2 1-0 1-1 1-1 0-0 0-2 3-1 1-0
Spartak Naltchik 2-0 1-0 1-0 1-3 0-2 1-1 0-0 3-2 2-0 1-0 2-0 2-1 1-0 3-2 3-1 0-2
Tom Tomsk 2-2 3-2 2-0 4-3 2-1 3-0 2-0 3-1 2-0 2-2 1-1 2-1 0-0 3-2 1-0 2-0
Torpedo Moscou 1-1 0-0 1-1 2-3 1-0 0-0 0-1 1-0 1-1 0-0 1-1 1-0 2-2 2-3 0-0 0-0
FK Oufa 0-2 3-2 2-0 2-0 1-2 1-0 1-1 2-1 1-1 1-1 1-0 0-2 3-0 0-2 1-1 1-2
Oural Iekaterinbourg 1-0 1-0 6-0 3-0 4-0 1-1 2-0 0-0 5-2 1-1 0-0 2-0 3-0 4-0 1-0 1-1
Volgar Astrakhan 0-2 1-1 1-0 1-1 3-2 1-0 1-0 1-1 0-1 0-1 0-0 0-1 0-1 0-1 1-1 1-1
Ienisseï Krasnoïarsk 1-2 2-1 1-0 2-2 1-1 0-0 1-1 2-1 1-2 1-1 3-1 1-1 0-0 0-1 0-1 0-0

Barrages de promotionModifier

Les troisième et quatrième du championnat, le Spartak Naltchik et le SKA-Energia Khabarovsk, affrontent respectivement le quatorzième et le treizième de la première division à la fin de la saison dans le cadre d'un barrage aller-retour.

Le SKA-Energia Khabarovsk est largement battu lors de sa confrontation face au FK Rostov, subissant deux défaites lors des deux manches, d'abord 2-0 à Rostov avant d'être battu 1-0 chez lui. Le Spartak Naltchik est quant à lui confronté au Krylia Sovetov Samara, chez qui il subit également dans un premier temps une défaite 2-0 avant d'être largement battu à domicile sur le score de 5-2. Les deux clubs de deuxième division échouent donc à la promotion tandis que ceux du premier échelon se maintiennent.

Équipe Aller Total Retour Équipe
FK Rostov (D1) 2 - 0 3 - 0 1 - 0 (D2) SKA-Energia Khabarovsk
Krylia Sovetov Samara (D1) 2 - 0 7 - 2 5 - 2 (D2) Spartak Naltchik

StatistiquesModifier

Domicile et extérieurModifier

Classement à domicile
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Tom Tomsk 40 16 12 4 0 34 15 +19
2 Oural Iekaterinbourg 38 16 11 5 0 35 5 +30
3 Spartak Naltchik 35 16 11 2 3 23 14 +9
4 Neftekhimik Nijnekamsk 30 16 9 3 4 26 15 +11
5 SKA-Energia Khabarovsk 29 16 8 5 3 19 12 +7
6 Chinnik Iaroslavl 29 16 8 5 3 17 12 +5
7 Metallourg-Kouzbass Novokouznetsk 28 16 8 4 4 16 14 +2
8 Rotor Volgograd 26 16 8 2 6 16 12 +4
9 Baltika Kaliningrad 26 16 7 5 4 18 13 +5
10 FK Oufa 25 16 7 4 5 20 17 +3
11 Petrotrest Saint-Pétersbourg 24 16 7 3 6 18 19 -1
12 Sibir Novossibirsk 23 16 6 5 5 17 18 -1
13 Ienisseï Krasnoïarsk 20 16 4 8 4 16 15 +1
14 Torpedo Moscou 19 16 3 10 3 13 13 0
15 Saliout Belgorod 18 16 4 6 6 14 15 -1
16 Volgar Astrakhan 18 16 4 6 6 11 14 -3
17 FK Khimki 14 16 3 5 8 11 20 -9
Classement à l'extérieur
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Oural Iekaterinbourg 30 16 8 6 2 26 13 +13
2 Tom Tomsk 25 16 7 4 5 23 19 +4
3 Baltika Kaliningrad 24 16 7 3 6 22 20 +2
4 FK Oufa 23 16 6 5 5 11 13 -2
5 SKA-Energia Khabarovsk 23 16 5 8 3 17 14 +3
6 Sibir Novossibirsk 22 16 6 4 6 17 20 -3
7 Ienisseï Krasnoïarsk 19 16 5 4 7 14 16 -2
8 Spartak Naltchik 18 16 4 6 6 9 13 -4
9 Saliout Belgorod 17 16 4 5 7 11 16 -5
10 Neftekhimik Nijnekamsk 17 16 4 5 7 18 25 -7
11 Rotor Volgograd 15 16 3 6 7 11 14 -3
12 FK Khimki 14 16 3 5 8 12 20 -8
13 Torpedo Moscou 14 16 3 5 8 16 25 -9
14 Petrotrest Saint-Pétersbourg 11 16 3 2 11 10 24 -14
15 Chinnik Iaroslavl 10 16 1 7 8 11 21 -10
16 Volgar Astrakhan 8 16 1 5 10 12 25 -13
17 Metallourg-Kouzbass Novokouznetsk 2 16 0 2 14 3 26 -23

Meilleurs buteursModifier

Classement des buteurs
Rang Joueur Club Buts
1   Spartak Gogniev Oural Iekaterinbourg 17
2   Igor Portniaguine Neftekhimik Nijnekamsk 16
3   Andreï Miazine Petrotrest Saint-Pétersbourg 14
4   Alekseï Medvedev Sibir Novossibirsk
Spartak Naltchik
12
5   Aleksandr Dimidko (en) Tom Tomsk 10
6   Mikhaïl Markossov FK Oufa 9
  Valeri Sorokine (en) Tom Tomsk
  Aleksandr Stavpets (en) Rotor Volgograd
  Dmitri Syssouïev (en) Baltika Kaliningrad

Notes et référencesModifier

  1. (ru) « Владимирское "Торпедо" отказывается от участия в первом и втором дивизионах », sur championat.com,‎ (consulté le )
  2. (ru) « Брянск убили за кулисами », sur gazeta.ru,‎ (consulté le )
  3. (ru) « "Уфа" заменит брянское "Динамо" в ФНЛ », sur 27 juin 2012 (consulté le )
  4. (en) « FNL 2012/2013 - Season rules », sur scoresway.com (consulté le )
  5. (ru) « «Металлург-Кузбасс» покидает ФНЛ », sur 1fnl.ru,‎ (consulté le )

Liens externesModifier