Championnat de France masculin de handball de deuxième division 2022-2023

Proligue 2022-2023
Description de l'image Logo Proligue 2021.png.
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Ligue nationale de handball
Édition 71e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date Saison régulière :
0 -
Phase finale :
0 -
Participants 16 équipes professionnelles
Site web officiel Site officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau national
Niveau supérieur Starligue 2022-2023
Niveau inférieur Nationale 1 2022-2023

Palmarès
Tenant du titre Sélestat Alsace Handball
Promu(s) en début de saison Bordeaux Bruges Lormont et Frontignan Handball
Relégué(s) en début de saison Saran Loiret Handball et Nancy Handball
Vainqueur Dijon Métropole Handball
Finaliste Saran Loiret Handball
Promu(s) Saran Loiret Handball et Dijon Métropole Handball
Relégué(s) Bordeaux Bruges Lormont et Strasbourg Eurométropole HB
Meilleur joueur Mattéo Fadhuile
Meilleur(s) buteur(s) / Jean-Pierre Dupoux, 237 buts

Navigation

La Proligue 2022-2023 est la soixante-et-onzième édition du Championnat de France masculin de handball de deuxième division et la sixième sous le nom de Proligue.

Le Dijon Métropole Handball est déclaré champion de France après sa victoire en finale du Saran Loiret Handball. Les deux clubs sont promus en Starligue en tant que champion et premier de la saison régulière, respectivement.

Formule modifier

La Proligue est disputée par 16 clubs en deux phases : une phase régulière et une phase finale.

À l'issue de la phase régulière, le premier est promu en Starligue. La phase finale détermine ensuite le Champion de Proligue et le second promu :

  • des barrages sont disputés en aller et retour entre les clubs classés de la 3e à la 6e place (le 3e contre le 6e et le 4e contre le 5e, le mieux classé recevant au match retour). Les deux vainqueurs de ces rencontres participent à un grand Final Four où ils retrouvent les deux premiers de la phase régulière. En cas d'égalité, l'équipe qui a marqué le plus grand nombre de buts à l'extérieur se qualifie pour les phases finales. En cas d'égalité parfaite, il y a une prolongation de 2 × 5 minutes puis une éventuelle séance de jets de 7 mètres en cas de nouvelle égalité à l'issue de cette prolongation.
  • une finale à quatre est ensuite organisée sur deux jours consécutifs entre les vainqueurs des matchs de barrage et les clubs ayant terminé aux deux premières places de la phase régulière. Le club classé premier à l'issue de la phase régulière affronte le vainqueur des barrages le moins bien classé à l'issue de la phase régulière. Le vainqueur de cette phase finale est déclaré champion de Proligue et accède également en Lidl Starligue. Dans le cas où le club qui termine premier à l'issue de la phase régulière gagne la phase finale, c'est le finaliste qui l'accompagne en Lidl Starligue. En cas d'égalité, il y a une prolongation de 2 × 5 minutes puis une éventuelle séance de jets de 7 mètres en cas de nouvelle égalité à l'issue de cette prolongation.

En bas du classement, les deux derniers sont relégués en Nationale 1.

Présentation modifier

Les clubs participants modifier

Localisation des clubs engagés dans le championnat.
Club Classement
2021-2022
Entraîneur Salle Capacité
théorique
Saran Loiret Handball 15e de D1   Fabien Courtal Halle Jacques Mazzuca 950
Nancy Handball 16e de D1   Yérime Sylla Parc des sports de Vandœuvre Nations 1 150
Jeunesse sportive de Cherbourg 2e   Edu Roura Complexe sportif Jean-Jaurès 1 975
Pontault-Combault Handball 3e   Guillaume Saurina Espace Roger Boisramé 1300
Dijon Métropole Handball 6e   Ulrich Chaduteaud Palais des sports Jean-Michel-Geoffroy 3 200
Tremblay Handball 7e   Cherif Hamani Palais des sports de Tremblay 1 200
Massy Essonne Handball 8e   Thomas Lefebvre Centre Pierre-de-Coubertin 800
Billère Handball 9e   Daniel Deherme Sporting d'Este 1 500
Caen Handball 10e   Roch Bedos Palais des sports de Caen 2 950
Sarrebourg Moselle-Sud Handball 11e   Arnaud Calbry Centre sportif Pierre-de-Coubertin 1 000
Grand Besançon Doubs Handball 12e   Benoît Guillaume Palais des sports Ghani-Yalouz 3 280
Strasbourg Eurométropole Handball 13e   Denis Lathoud Gymnase des Malteries 1 200
Villeurbanne Handball Association 14e   Semir Zuzo Salle des Gratte-Ciel 1 500
Valence Handball 15e   Éric Forets Palais des sports Pierre-Mendès-France 2 000
Bordeaux Bruges Lormont 1re VAP de N1   Benoît Peyrabout Salle Jean Gaudet 500
Frontignan Handball 2e VAP de N1   Asier Antonio Marcos Salle Henri Ferrari 500
Remarque : le Valence Handball a été repêché après que le Cavigal Nice Handball n'a pas été autorisé à jouer en Proligue à la vue de sa situation financière.

Budgets et salaires modifier

Pour la saison 2022-2023, les budgets prévisionnels (exprimés en millions d'euros) et les masses salariales des clubs au sont de[1] :

Club Statut
juridique
Budget Masse
salariale
% du budget
Tremblay Handball SASP 4,47 M€ 2 160 465  48%
Nancy Handball SASP 2,54 M€ 1 180 270  47%
Jeunesse sportive de Cherbourg Asso. 1901 2,21 M€ 628 427  28%
Saran Loiret Handball SAS 2,11 M€ 963 308  46%
Bordeaux Bruges LormontP SAS 1,81 M€ 784 568  43%
Pontault-Combault Handball Asso. 1901 1,54 M€ 687 602  45%
Villeurbanne Handball Association SAS 1,53 M€ 530 000  35%
Caen Handball Asso. 1901 1,47 M€ 480 228  33%
Strasbourg Eurométropole Handball SAS 1,35 M€ 438 198  32%
Grand Besançon Doubs Handball Asso. 1901 1,34 M€ 539 325  40%
Billère Handball SAS 1,33 M€ 399 470  30%
Massy Essonne Handball Asso. 1901 1,26 M€ 440 750  35%
Valence Handball Asso. 1901 1,22 M€ 469 720  39%
Frontignan HandballP Asso. 1901 1,20 M€ 509 012  43%
Dijon Métropole Handball SASP 1,19 M€ 706 826  59%
Sarrebourg Moselle-Sud Handball Asso. 1901 1,13 M€ 539 648  48%
Total 27,70 M€ (+12%) 11 460 817  41,3 %
Moyenne 1,73 M€ (+12%) 716 301  41,3 %
Médiane 1,41 M€ (+11%) 539 487  38,2 %

Remarque : le budget est celui du groupement sportif, c'est-à-dire celui de l'association et de la société si elle existe.

Équipementiers modifier

Équipementier Équipe Durée Ref
Adidas Grand Besançon Doubs Handball 2016/09 – [2]
Craft Bordeaux Bruges Lormont Handball 2021/07 – [3]
Massy Essonne Handball 2019/09 – [4]
Strasbourg Eurométropole Handball 2019/08 – [5]
Eldera Valence Handball 2020/07 – [6]
Hummel Billère Handball 2020/07 – [7]
JS Cherbourg depuis ~20ans [8]
Pontault-Combault Handball 07/2020 – 2023 [9],[10]
Tremblay Handball 2013/08 – 2025 [11],[12]
Villeurbanne HA 2021/07 – [13]
Joma Dijon Métropole Handball 2022/09 – [14]
Puma Caen Handball 2019/08 – [15]
Frontignan Thau Handball 2019/06 – 2022 [16]
Select Nancy Handball 2019/07 – [17]
Sarrebourg Moselle-Sud Handball 2022/09 – 2025 [18]
Vestiaire du Sport Saran Loiret Handball 2022/07 – 2024 [19],[20],[21]

Saison régulière modifier

Modalités modifier

Le classement est défini ainsi :

  1. le plus grand nombre de points (2 points pour une victoire, 1 point pour un nul, aucun point pour une défaite, le total pouvant être minoré de points de pénalité),
  2. le plus grand nombre de points obtenu dans les confrontations entre les équipes à égalités,
  3. la plus grande différence de buts dans les confrontations entre les équipes à égalités,
  4. le plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur dans les confrontations entre les équipes à égalités,
  5. la plus grande différence de buts dans tous les matchs de la compétition,
  6. le plus grand nombre de buts marqués dans tous les matchs de la compétition,
  7. le plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur dans tous les matchs de la compétition.

Sanctions modifier

Les décisions suivantes ont été prononcées par la Commission d’organisation des compétitions (COC) et la Commission nationale d’aide et de contrôle de gestion (CNACG) de la LNH contre le Sarrebourg Moselle-Sud Handball et le Strasbourg Eurométropole Handball, avec des incidences sur le classement[22].

Le 26 novembre dernier, Denis Lathoud, alors entraîneur principal de l’équipe première du Strasbourg Eurométropole Handball, cessait définitivement ses fonctions au sein du club. Dans un tel cas de figure, les règlements de la Ligue nationale de handball (LNH) et de la Fédération imposent au club concerné de régulariser sa situation dans un délai de 60 jours francs, en justifiant d’un nouveau contrat d’entraîneur principal, homologué par la Commission juridique de la LNH après avis favorable de la Commission nationale d’aide et de contrôle de gestion (CNACG) de la LNH laquelle vérifie la capacité du financière du club à procéder à un nouveau recrutement ; et du Directeur technique national (DTN) de la fédération, lequel vérifie que l’entraîneur recruté dispose des diplômes requis pour exercer cette fonction. Passé ce délai, chaque rencontre disputée par le club concerné sans que le responsable d’équipe inscrit sur la feuille de match dispose d’un contrat homologué, est considérée comme perdue par pénalité. Saisie d’une demande d’autorisation de recrutement, la CNACG s’est vue contrainte, le 30 janvier, en l’état du dossier présenté par le club, de refuser ce recrutement.

Par conséquent, constatant que le responsable d’équipe inscrit sur les feuilles des matchs comptant pour les journées 16, 17 et 18 ne disposait pas d’un contrat d’entraîneur principal homologué, Strasbourg a été sanctionné de 3 matchs perdus par pénalité (0-20 et -1 point) pour en reporter le bénéfice aux clubs adversaires (20-0 et 2 points), à savoir[22] :

Par ailleurs, la CNACG a prononcé lors de ses séances du 23 et 30 janvier des sanctions contre plusieurs clubs au motif notamment du non-respect de leur budget prévisionnel au titre de la saison 2021-2022. Le quantum des sanctions infligées aux clubs suivants varie selon le degré de gravité de la situation et/ou du dossier disciplinaire du club[22] :

Les délais de recours étant épuisés, ces décisions sont désormais définitives[22].

Classement modifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1 Saran Loiret Handball R 48 30 23 2 5 965 855 110 /
2 Dijon Métropole Handball 47 30 22 3 5 1001 814 187 3 pts
3 Tremblay Handball 47 30 22 3 5 971 857 114 1 pt
4 Pontault-Combault Handball 43 30 21 1 8 923 862 61 /
5 Frontignan Handball P 42 30 20 2 8 994 903 91 /
6 Caen Handball 33 30 15 3 12 873 876 -3 /
7 Billère Handball 32 30 15 2 13 890 859 31 /
8 Bordeaux Bruges Lormont P 30-4 30 15 4 11 864 852 12 3 pts
9 Sarrebourg Moselle-Sud Handball 30-1 30 15 1 14 851 881 -30 1 pt
10 Nancy Handball R 29 30 13 3 14 919 922 -3 /
11 Massy Essonne Handball 24 30 11 2 17 896 923 -27 /
12 Jeunesse sportive de Cherbourg 23 30 10 3 17 824 862 -38 /
13 Grand Besançon Doubs Handball 17 30 8 1 21 923 1008 -85 +2
14 Valence Handball 17 30 6 5 19 801 920 -119 -2
15 Villeurbanne Handball Association 10 30 4 2 24 816 894 -78 /
16 Strasbourg Eurométropole HB -1-4 30 1 1 28 701 924 -223 /


Légende
Classement officiel

Matchs modifier

Résultats
Résultats (dom.\ext.) Besa Bord Bill Caen Cher Dijon Fronti Massy Nancy Pont-C Saran Sarr Stras Trem Vale Vill
Besançon   35-29 36-34 25-34 26-33 27-43 31-31 36-34 31-33 26-29 30-31 28-30 36-25 33-36 29-30 36-32
Bordeaux 39-28   22-23 26-25 31-20 23-23 34-38 41-32 32-34 30-32 28-36 26-25 30-23 24-30 26-21 32-25
Billère 35-34 29-29   27-27 27-22 32-30 32-31 35-26 25-26 25-33 30-31 27-28 38-29 25-26 35-16 33-28
Caen 30-29 36-27 28-31   28-28 27-26 27-34 28-31 35-27 23-25 28-26 36-34 29-28 34-31 26-26 28-27
Cherbourg 30-35 28-29 25-32 29-31   25-25 26-30 25-29 37-34 24-28 25-33 25-20 35-23 19-29 36-22 20-15
Dijon 45-32 26-29 40-27 31-26 32-22   38-32 39-31 34-29 42-22 30-29 38-28 38-23 35-24 36-27 31-27
Frontignan 41-37 33-28 29-28 32-31 34-29 28-31   37-28 39-35 35-30 36-35 33-23 46-26 32-41 33-26 35-34
Massy 40-35 24-28 31-29 32-26 28-28 27-34 33-28   30-25 25-26 17-28 30-33 28-28 26-30 28-29 33-35
Nancy 35-29 34-26 32-28 31-35 34-22 27-34 32-37 34-38   28-30 34-30 34-25 28-26 31-36 37-27 28-27
Pontault-Combault 34-26 29-31 25-31 33-24 32-25 26-24 36-34 34-25 38-29   30-32 28-29 34-26 34-30 29-27 36-24
Saran 37-25 30-30 33-29 39-26 40-33 31-30 32-29 33-30 30-24 37-29   31-26 33-29 34-29 30-30 32-30
Sarrebourg 32-30 26-26 30-31 32-24 19-29 27-38 29-33 35-34 28-26 36-30 26-30   38-26 24-32 28-27 29-24
Strasbourg 35-23 22-23 24-26 24-27 28-31 24-35 0-20 24-37 28-33 26-34 30-33 25-26   30-35 21-27 0-20
Tremblay 42-32 23-24 30-28 30-29 41-31 30-30 40-35 29-27 32-32 31-31 31-27 32-31 20-0   40-25 37-34
Valence 26-29 33-30 30-31 28-35 29-33 25-35 25-25 30-34 27-27 26-33 24-28 25-28 26-25 25-34   32-29
Villeurbanne 23-34 29-31 28-27 27-30 18-29 27-28 26-34 21-28 26-26 31-32 26-34 23-26 35-23 35-40 30-30  
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Phase finale modifier

Barrages Demi-finales Finale
  3 juin 2023   4 juin 2023
 
1er Saran Loiret Handball 38
24 et 27 mai 2023
    4e Pontault-Combault Handball 34  
5e Frontignan Handball 32 34
3 juin 2023
4e Pontault-Combault Handball 35 39
Saran Loiret Handball 30
    Dijon Métropole Handball 34
 
 
2e Dijon Métropole Handball 34
24 et 27 mai 2023
    3e Tremblay Handball 30
6e Caen Handball 30 28
3e Tremblay Handball 27 33


Remarques
  • en demi-finale, le premier de la saison régulière affronte le vainqueur des barrages le moins bien classé à l'issue de la phase régulière.

Statistiques et récompenses modifier

Meilleurs buteurs modifier

Joueurs du mois modifier

Mois Joueur du mois Autres nommés
Septembre[25] Clément Damiani (Bordeaux Bruges Lormont Handball) Cyril Dumoulin (Tremblay Handball) Junior Réault (Massy Essonne Handball)
Octobre[26] Jean-Pierre Dupoux (Pontault-Combault Handball) Milos Mocevic (Grand Besançon Doubs Handball) Luka Radovic (Saran Loiret Handball)
Novembre[27] Matteo Fadhuile (Tremblay Handball) Jean-Pierre Dupoux (Pontault-Combault Handball) Gauthier Ivah (JS Cherbourg)
Décembre[28] Maxime Ogando (Nancy Handball) Wassim Helal (Dijon Métropole Handball) Paul Oliveras (Frontignan Thau Handball)
Janvier Non décerné (trêve internationale)
Février[29] Kevin Mesnard (Frontignan Thau Handball) Lucien Auffret (Dijon Métropole Handball) Rohnan Conte-Prat (Nancy Handball)
Mars[30] Alan Santos (Caen Handball) Matteo Fadhuile (Tremblay Handball) Elio Zammit (Bordeaux Bruges Lormont Handball)
Avril[31] Hakim Jarrar (Nancy Handball) Luka Radovic (Saran Loiret Handball) Matteo Fadhuile (Tremblay Handball)

Équipe-type modifier

L'équipe type de cette saison est[32],[33] :

  • Meilleur joueur : Mattéo Fadhuile (Tremblay Handball)
  • Meilleur gardien : Kévin Mesnard (Frontignan Thau Handball)
  • Meilleur ailier droit : Lucien Auffret (Dijon Métropole Handball)
  • Meilleur arrière droit : Louis Tournellec (Billière PPH)
  • Meilleur demi-centre : Mattéo Fadhuile (Tremblay Handball)
  • Meilleur pivot : Hadrien Ramond (Saran Loiret HB)
  • Meilleur arrière gauche : Pau Oliveras (Frontignan Thau Handball)
  • Meilleur ailier gauche : Jean-Pierre Dupoux (Pontault-Combault HB)
  • Meilleur défenseur : Quiten Colman (Dijon Métropole Handball)
  • Meilleur espoir : Daniel Mosindi (Saran Loiret HB)
  • Meilleur entraîneur : Asier Antonio (Frontignan Thau Handball)

Bilan de la saison modifier

Description Club Commentaire
Accession en Starligue
1er de la phase régulière Saran Loiret Handball Retour en D1 après 1 saison en D2
Champion de Proligue Dijon Métropole Handball Retour en D1 après 9 saisons en D2
Relégations depuis la Starligue
Avant-dernier Istres Provence Handball Retour en D2 après 5 saison en D1
Dernier Sélestat Alsace Handball Retour en D2 après 1 saison en D1
Relégations en Nationale 1
Avant-dernier Villeurbanne Handball Association Repêché après la relégation de Bordeaux Bruges Lormont[23]
Dernier Strasbourg Eurométropole HB Retour en N1 après 5 saisons en D2
- Bordeaux Bruges Lormont Arrêt de la structure professionnelle[24]
Promotions depuis la Nationale 1
1er club VAP Angers SCO Handball Retour en D2 après 1 saison en N1
2e club VAP ASPTT Mulhouse/Rixheim A renoncé à l'accession pour budget insuffisant[23]
3e club VAP HBC Cournon[23] Première accession en D2

Notes et références modifier

  1. « Média guide 2022-2023 », Ligue nationale de handball, (consulté le ), p. 64.
  2. « GBDH - Changement de maillot et équipementier », sur Facebook.
  3. « Craft - nouvel équipementier du BBL ».
  4. « Craft - nouvel équipementier de Massy Essonne Handball », sur Facebook.
  5. « [Facebook] Craft - nouvel équipementier de club de handball de Strasbourg ».
  6. « Eldera, nouvel équipementier de Valence », sur Facebook.
  7. « [Facebook] Hummel - nouvel équipementier de Billère ».
  8. « Hummel - équipementier de Cherbourg, renouvellement », sur Facebook.
  9. « Hummel - nouvel équipementier du PCHB », sur Facebook.
  10. « Hummel nouvel équipementier jusqu'en 2023 ».
  11. « Hummel - nouvel équipementier de Tremblay », sur Facebook.
  12. « Hummel, équipementier de Tremblay jusqu'à 2025 », sur Facebook.
  13. « Hummel - nouvel équipementier de Villeurbanne », sur Facebook.
  14. « Joma, nouvel équipementier de Dijon », sur Facebook.
  15. « Puma, nouvel équipementier de Caen Handball », sur Facebook.
  16. « PUMA devient l'équipementier officiel du FTHB pour les 3 saisons à venir ! », sur Facebook.
  17. « Select, nouvel équipementier de Nancy et Dijon ».
  18. « Select, nouvel équipementier de Sarrebourg ».
  19. « Vestiaire du Sport, nouvel équipementier de Saran Loiret HB », sur Facebook.
  20. « Vestiaire du Sport, nouvel équipementier de Saran Loiret HB ».
  21. « Le Saran Loiret Handball change d’équipementier ! ».
  22. a b c et d « Modification du classement suite aux décisions de la COC et de la CNACG », Ligue nationale de handball (LNH), (consulté le ).
  23. a b c et d « Villeurbanne et Cournon officiellement repêchés », sur Handnews.fr, (consulté le ).
  24. a et b « Le BBL mettra la clé sous la porte à la fin de la saison », sur Handnews.fr, (consulté le ).
  25. « Clément Damiani élu joueur du mois », sur lnh.fr (consulté le ).
  26. « Jean-Pierre Dupoux élu joueur du mois », sur lnh.fr (consulté le ).
  27. « Matteo Fadhuile élu joueur du mois », sur lnh.fr (consulté le ).
  28. « Maxime Ogando élu joueur du mois », sur lnh.fr (consulté le ).
  29. « Kévin Mesnard élu joueur du mois », sur lnh.fr (consulté le ).
  30. « Alan Santos élu joueur du mois ! », sur lnh.fr (consulté le ).
  31. « Hakim JARRAR élu joueur du mois d'avril ! », sur lnh.fr (consulté le ).
  32. « Les équipes types de la saison ! », sur Handnews.fr, (consulté le ).
  33. « Luc Steins et Mattéo Fadhuile MVPs de la saison », sur LNH.fr, (consulté le ).

Annexes modifier

Articles connexes modifier

Lien externe modifier