Ouvrir le menu principal
Championnat de France USFSA 1913
Logo de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques
Généralités
Sport football
Organisateur(s) USFSA
Édition 20e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon

Navigation

Le Championnat de France de football USFSA 1913 met aux prises les champions régionaux de l'USFSA.

Sommaire

Championnats régionauxModifier

Première série de ParisModifier

 
Médaille de champion appartenant à Walter S. Clarke, joueur du CASG
 
Médaille de champion appartenant à Walter S. Clarke, joueur du CASG

La première série de Paris est remportée par le CASG. Poule unique de douze clubs (pas de matchs retour). L'ASF et le CASG terminent à égalité de points (29) nécessitant la tenue d'un match de barrage[1],[2]. Le CASG remporte le titre le 23 février en gagnant 3-1 face à l'ASF au Stade du Matin à Colombes[3]. Le Club français et le RC France terminent à égalité de points (28) pour la troisième place[4].

Championnat du NordModifier

Source[5].

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Olympique lillois 40 14 13 0 1 72 15 +57
2 US Tourcoing 38 14 12 0 2 57 14 +43
3 RC Roubaix 30 14 8 0 6 33 40 -7
4 RC Calais 29 14 7 1 6 27 22 +5
5 US Boulogne 27 14 6 1 7 42 39 +3
6 Stade Roubaisien 23 14 4 1 9 35 43 -8
7 RC Arras 19 14 2 1 11 15 59 -44
8 US Malo 18 14 2 0 12 12 60 -48

Championnat du LittoralModifier

Six clubs sont engagés, à savoir les cinq clubs de la saison précédente, dont l'ASPTT Marseille qui s'est maintenu en poule de promotion-relégation, auxquels s'ajoute un promu, l'Union sportive gadzarienne, le club de l'École nationale supérieure d'arts et métiers d'Aix-en-Provence. Les deux derniers à l'issue de la phase aller ne participent pas à la phase retour et disputent une poule de promotion-relégation avec des clubs de 2e série. Le Phocée Club et l'US gadzarienne terminant à égalité de points à la quatrième place à la fin des matchs aller, un match d'appui est organisé (qui ne compte pas dans le classement), et est remporté par le Phocée Club. Le Stade helvétique remporte le titre[6].

Classement de la 1re série du championnat du Littoral[6]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Moy Résultats (▼ dom., ► ext.) SH OM SEB PC USG ASP
1 Stade helvétique T 22 8 6 2 0 Stade helvétique 1-1 - - - -
2 Olympique de Marseille 19 8 4 3 1 19 4 4,75 Olympique de Marseille 1-1 1-1 2-1
3 Stade Étoile bleue 15 8 3 1 4 Stade Étoile bleue - 0-3 - - -
4 Phocée Club 14 8 3 0 5 Phocée Club - TV - - -
5 US gadzarienne P 9 5 2 0 3 US gadzarienne - 0-7 - - -
6 ASPTT Marseille 5 5 0 0 5 ASPTT Marseille - 0-4 - - -
  • Champion et qualifié pour le championnat de France
  • Poule de promotion-relégation

Championnat de FranceModifier

 
Finale entre le SH Marseille et le FC Rouen.
 
Finale entre le SH Marseille et le FC Rouen.
 
Finale entre le SH Marseille et le FC Rouen.
 
MacQueen

ParticipantsModifier

Les participants sont les vainqueurs des championnats régionaux[7],[8],[9]:

Tour préliminaire[5]Modifier

Huitièmes de finaleModifier

Quarts de finaleModifier

Demi-finalesModifier

FinaleModifier

Comme toujours au SHM, les Suisses sont majoritaires dans l'effectif. Lors de cette finale, huit Suisses, deux Français et un Anglais sont alignés par le club marseillais[10].

Notes et référencesModifier

  1. Le Matin, N°10589 du 23 février 1913, p.5, sur gallica.bnf.fr.
  2. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k46274344/f5.item.zoom
  3. Le Matin, N°10590 du 24 février 1913, p.5, sur gallica.bnf.fr.
  4. Le Matin, N°10569 du 3 février 1913, p.5, sur gallica.bnf.fr.
  5. a et b « Le Championnat de France », La Vie sportive du Nord et du Pas-de-Calais, no 18,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  6. a et b Gilles Castagno, Olympique de Marseille : Histoire encyclopédique, t. 1 (1900-1939), , 704 p. (ISBN 978-2-9540023-0-9), « Saison 1912-1913 », p. 85-90
  7. « Le Championnat de France de l’U.S.F.S.A. », L'Auto, no 4520,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  8. « Les Championnats Fédéraux de l’U.S.F.S.A. », L'Auto, no 4534,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  9. « Le Championnat National de l’U.S.F.S.A. », L'Auto, no 4548,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  10. Le Matin, N°10653 du 28 avril 1913, p.5, sur gallica.bnf.fr.

SourcesModifier