Ouvrir le menu principal

Championnat de Belgique de football D2 1926-1927

compétition de football
Division 1
1926-1927
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 13e
1er sous le terme « Division 1 »
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du au
Participants 14 clubs
Matchs joués 182 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Div. d'Honneur 1926-1927
Niveau inférieur Promotion 1926-1927

Palmarès
Tenant du titre R. Racing CB
FC Malinois
Promu(s) en début de saison 0:
Création du 3e niveau national
Relégué(s) en début de saison 3
SC Anderlechtois
R. Tilleur FC
R. CS Verviétois
Vainqueur Liersche SK
Promu(s) 2
Liersche SK
+
SC Anderlechtois
Relégué(s) 3:
AS Herstalienne
St-Ignace SC Anvers
Skill Racing Union
Buts TOTAL: 715 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Ferdinand Adams
SC Anderlechtois
Drapeau : Belgique Louis Deleux
Uccle Sport

Navigation

Cette page présente la treizième édition du championnat du 2e niveau national belge. Ce championnat est le 1er joué sous l'appellation « Division 1 ».

Le prestige de la compétition est rehaussé puisque désormais ce 2e niveau est supérieur à la Promotion créée cette saison.

Dorénavant, le champion et son dauphin sont promus en Division d'Honneur et les trois derniers classés sont relégués en Promotion.

La lutte pour les deux places montantes n'engendre pas beaucoup de suspense. Le Liersche SK et le SC Anderlechtois se détachent rapidement. Finalement, le club lierrois garde un avantage de deux points sur son rival bruxellois.

En bas de tableau, le Skill Racing Union de Verviers est assez vite décroché. Quatre autres clubs restent longtemps concernés par les deux autres places de reléguables.

Sommaire

Clubs participantsModifier

Quatorze clubs prennent part à cette édition, soit seulement la moitié de lors de la saison précédente.

Clubs participant à la saison 1926-1927 du championnat de Division 1
# Nom[note 1] Mat.[note 2] Ville Stades En D2 depuis Total en D2 S. précédente
1 Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht stade Emile Versé 1926-1927 (1re) 5 saisons Div. d'Honneur 12e
2 Royal Club Sportif Verviétois 8 Verviers ?? 1926-1927 (1re) 5 saisons Div. d'Honneur 13e
3 Roya Tilleur Football Club 21 Ougrée stade du Pont d'Ougrée 1926-1927 (1re) 12 saisons Div. d'Honneur 14e
4 White Star Woluwe Athletic Club 47 Woluwe-St-L. rue de Kelle 1925-1926 (2e) 4 saisons 4e Série A
5 Royal Football Club Liégeois 4 Rocourt stade Vélodrome 1924-1925 (3e) 10 saisons 6e Série B
6 Uccle Sport 15 Uccle chaussée de Neerstalle 1923-1924 (4e) 9 saisons 4e Série B
7 Lyra Turn en Sportvereniging 52 Lierre Lyrastadion, Mechelsesteenweg 1913-1914 (9e) 9 saisons 7e Série B
8 Liersche Sportkring 30 Lierre Lispersteenweg 1921-1922 (6e) 6 saisons 3e Série B
9 Association Sportive Herstalienne 82 Herstal ?? 1922-1923 (5e) 5 saisons 5e Série B
10 Saint-Ignace Sporting Club Anvers 29 Deurne ?? 1923-1924 (4e) 4 saisons 5e Série A
11 Voetbal Vereeniging Oude God Sport 68 Mortsel ?? 1923-1924 (4e) 4 saisons 6e Série A
12 Boom Football Club 58 Boom ?? 1924-1925 (3e) 4 saisons 2e Série B
13 Skill Racing Union[note 3] 34 Verviers ?? 1925-1926 (2e) 3 saisons 7e Série A
14 Football Club Turnhout 148 Turnhout ?? 1925-1926 (2e) 2 saisons 3e Série A

LocalisationsModifier

Localisation des clubs engagés en Division 1 1926-1927

Localisation des clubs bruxelloisModifier

 

Les 3 cercles bruxellois sont :
(6) SC Anderlechtois
(9) Uccle Sport
(14) White Star AC

Localisation des clubs liégeois + HerstalModifier

 

Les 3 cercles liégeois sont :
(1) FC Liégeois
(11) R. Tilleur FC
+
(13) AS Herstalienne

ClassementModifier

  • Le nom des clubs est celui employé à l'époque
Légende
Abréviations

  : Relégué de Division d'Honneur 1925-1926

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 LIERSCHE SK 40 26 17 6 3 63 33 +30
2 SC Anderlechtois   38 26 16 6 4 76 42 +34
3 R. Tilleur FC   30 26 13 4 9 62 47 +15
4 Uccle Sport 29 26 13 3 10 70 51 +19
5 R. FC Liégeois 29 26 10 9 7 39 36 +3
6 FC Turnhout 28 26 13 2 11 52 47 +5
7 R. CS Verviétois   25 26 11 3 12 56 55 +1
8 Boom FC 25 26 10 5 11 45 63 -18
9 TSV Lyra 23 26 9 5 12 45 49 -4
10 White Star Woluwe AC 23 26 9 5 12 40 44 -4
11 VV Oude God Sport 22 26 8 6 12 46 54 -8
12 AS Herstalienne 20 26 6 8 12 42 52 -10
13 St-Ignace SC Anvers 19 26 9 1 16 44 68 -24
14 Skill Racing Union 13 26 4 5 17 35 74 -39

Déroulement de la saisonModifier

Résultats des rencontresModifier

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Meilleur buteurModifier

Récaptitulatif de la saisonModifier

  • Champion : Liersche SK (1er titre en D2)
  • Troisième titre de « D2 » pour la Province d'Anvers.
  • Deuxième promu : CS Anderlechtois.
Répartition des clubs partitipants par province
  Région flamande (7) Province de Brabant (3)[noteDuModele 1]   Région wallonne (5)
  Province d'Anvers 6   Région de Bruxelles-Capitale 3   Province de Hainaut 0
  Province de Flandre-Occidentale 0   Province du Brabant flamand 0   Province de Liège 5
  Province de Flandre-Orientale 1   Province du Brabant wallon 0   Province de Luxembourg 0
  Province de Limbourg 0     Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Montée / RelégationModifier

Le Liersche SK est promu en Division d'Honneur et devient le 9e club différent de la Province d'Anvers à atteindre la plus haute division belge. Le SC Anderlechtois remonte douze mois après avoir été relégué.

L'AS Herstalienne, St-Ignace SC Anvers et le Skill Racing Union sont relégués en Promotion. Ces trois clubs cèdent leur place à Courtrai Sport, au CS Tongrois et au Fléron FC.

Création du registre matriculaireModifier

C'est durant cette saison 1926-1927 qu'est instauré le système de numérotation matriculaire des clubs de football belges. La parternité de ce « registre » est attribuée à Alfred Verdyck, ancien joueur, entraîneur et dirigeant de l'Antwerp, devenu Secrétaire Général de l'URBSFA.

Secrétaire Général de la Fédération, Verdyck, qui est aussi entraîneur de l'Antwerp, imagine et initie ce système qui attribue un numéro d'inscription à chaque club.

La règle est que les clubs reçoivent leur numéro matricule dans l'ordre de leur affiliation à la Fédération (URBSFA).

La première liste est publiée en décembre 1926. La numérotation initiale prend en compte l'ancienneté des cercles par rapport à leur fondation. Le Royal Antwerp Football Club se voit attribuer le numéro 1, comme plus vieux club du pays, une assertion que certains historiens et documentalistes remettent parfois en doute de nos jours.

Dans les huit premiers numéros, sept sont attribués aux clubs fondateurs de la Fédération en 1895 et toujours en activité, trois cercles ayant entretemps disparu[1].

Curieusement, le Daring reçoit le 2 alors qu'il a été créé « après » des fondateurs de l'UBSSA. D'autres « litiges » sont soulevés, comme le 7 de La Gantoise (fondatrice de la Fédération ⇒ voir 1895-1896) par rapport au 11 du RC de Gand. Ce club existait avant la création de la section football de La Gantoise. Ces désaccords font désormais partie du folklore du football belge.

Jusqu'en 1964, toute fusion de clubs engendre la création d'un nouveau matricule pour le club fusionné et l'effacement des anciens matricules. Depuis, la règle a été modifiée, et le club fusionné choisit avec quel matricule parmi ceux des différents clubs le composant il continue à jouer.

Quasi unique monde, le matricule est le « passeport des clubs », puisque, entre autres, c'est lui qui autorise les clubs à prendre part aux compétitions et détermine l'appartenance à une division.

Voir les 100 premiers matricules.

NotesModifier

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  2. Les matricules indiqués le sont à titre purement indicatifs, car ils n'existaient pas encore à l'époque. Pour rappel, la première liste de numéro matricule n'est publiée qu'en décembre 1926.
  3. Ce n'est qu'à partir de 1932 que l'appellation complète devient « Skill Racing Union Verviers »

SourcesModifier