Ouvrir le menu principal

Championnat de Belgique de football D2 1920-1921

compétition de football
Promotion
1920-1921
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 7e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du
au
Participants 12 clubs
Matchs joués 132
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Division d'Honneur 20-21
Niveau inférieur séries régionales

Palmarès
Tenant du titre Tilleur FC
Promu(s) en début de saison "néant"[note 1]
Relégué(s) en début de saison "néant"[note 1]
Vainqueur Standard CL
Promu(s) Standard CL
FC Malinois
SC Anderlechtois
Relégué(s) AEC Mons
Buts 468 buts
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Ferdinand Adams
SC Anderlechtois

Navigation

Cette page présente la septième édition du championnat Promotion (D2) belge.

Après avoir « gelé » les séries lors de la saison 1919-1920 à la suite de la Première Guerre mondiale, la Fédération belge a une surprise agréable pour ses clubs. Afin de faire passer les séries à quatorze clubs participants, il est décidé de ne reléguer qu'une seule équipe vers les séries régionales et d'en promouvoir trois vers la Division d'Honneur.

Ce championnat est dominé par le Standard et le Club malinois qui s'isolent en tête et accaparent les deux premières places montantes. La troisième donne lieu à un chassé-croisé qui débouche sur l'obligation de disputer un test-match. Un "replay" est même nécessaire et finalement, le SC Anderlechtois prend le dessus sur le R. FC Liégeois. Les Mauves bruxellois vont pouvoir découvrir l'élite nationale la saison suivante.

  • Le nom des clubs est celui employé à l'époque

Club participantsModifier

Douze clubs prennent part à cette édition, soit le même nombre que lors de la saison précédente.

Clubs participant à la saison 1920-1921 du championnat de Promotion
# Nom[note 2] Mat.[note 3] Ville Terrain[note 4] En D2 depuis (série) Total en D2 Saison précédente
1 Léopold Club de Bruxelles 5 Uccle Parc Brugmann 1919-1920 (2e) 2 saisons 10e
2 Standard CLub Liégeois 16 Sclessin stade de Sclessin 1919-1920 (2e) 2 saisons 2e
3 Sporting Club Courtraisien 19 Courtrai ?? 1911-1912 (5e) 5 saisons 9e
4 Football Club Liègois 4 Angleur Renory 1913-1914 (3e) 5 saisons 5e
5 Stade Louvaniste 18 Louvain 1909-1910 (7e) 7 saisons 11e
6 Tilleur Football Club 21 Ougrée site du Bois d'Avroy 1909-1910 (7e) 7 saisons 1er
7 Football Club malinois 25 Malines Achter de Kazerne 1909-1910 (7e) 7 saisons 7e
8 Football club Bressoux 23 Bressoux ?? 1911-1912 (5e) 5 saisons 8e
9 Sporting Club Anderlechtois 35 Anderlecht De Scheut 1913-1914 (3e) 3 saisons 3e
10 Lyra Turn en Sportvereniging 52 Lierre Lyrastadion, Mechelsesteenweg 1913-1914 (3e) 3 saisons 4e
11 Berchem Sport 28 Berchem Grote Steenweg 1919-1920 (2e) 3 saisons 6e
12 Albert Elisabeth Club Mons 44 Mons ?? 1919-1920 (2e) 2 saisons 12e
Localisation des clubs engagés en « Promotion 1920-1921 »

Localisation des clubs liégeoisModifier

 

Les 4 cercles liégeois sont :
(8) Standard CL
(16) FC Bressoux
FC Liégeois
Tilleur FC

ClassementModifier

Légende
Abréviations

T: Tenant du titre 1920 (pas de montant)

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 STANDARD CL 35 22 16 3 3 46 15 +31
2 FC Malinois 34 22 13 8 1 48 19 +29
3 SC Anderlechtois 29 22 12 5 5 63 25 +38
3 R. FC Liégeois 29 22 12 5 5 48 28 +20
5 TSV Lyra 27 22 11 5 6 31 28 +3
6 Berchem Sport 21 22 6 9 7 31 40 -9
7 Stade Louvaniste 19 22 8 3 11 33 42 -9
8 Tilleur FC T 18 22 7 4 11 53 43 +10
9 R. Léopold CB 16 22 7 2 13 41 55 -14
10 Courtrai Sports 16 22 6 4 12 22 42 -20
11 FC Bressoux 11 22 3 5 14 31 57 -26
12 AEC Mons 9 22 3 3 16 21 74 -53

Déroulement de la saisonModifier

Résultats des rencontresModifier

Avec douze clubs engagés, 134 matches sont au programme de la saison.

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) AND BER BRE COU LEO LIE LOU LYR FCM MON STA TIL
SC Anderechtois - - - - - - - - - - -
Berchem Sport - - - - - - - - - - -
FC Bressoux - - - - - - - - - - -
SC Courtraisien - - - - - - - - - - -
Léopold CB - - - - - - - - - - -
FC Liégeois - - - - - - - - - - -
Stade Louvaniste - - - - - - - - - - -
TSV Lyra - - - - - - - - - - -
FC Malinois - - - - - - - - - - -
AEC Mons - - - - - - - - - - -
Standard CL - - - - - - - - - - -
Tilleur FC - - - - - - - - - - -
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Test-match pour l'attribution de la 3e place montanteModifier

  • Rencontre disputée sur le terrain du Daring
Date Equipe 1 Equipe 2 Résultat Remarques
13/03/1921 SC Anderlechtois R. FC Liégeois 1-1

Replay - Test-match pour l'attribution de la 3e place montanteModifier

  • Rencontre disputée sur le terrain de Tilleur
Date Equipe 1 Equipe 2 Résultat Remarques
13/03/1921 R. FC Liégeois – SC Anderlechtois 0-1
SC Anderlechtois Promu

Meilleur buteurModifier

Récapitulatif de la saisonModifier

Répartition des clubs partitipants par province
  Région flamande (4) Province de Brabant (3)[noteDuModele 1]   Région wallonne (5)
  Province d'Anvers 3   Région de Bruxelles-Capitale 2   Province de Hainaut 1
  Province de Flandre-Occidentale 1   Province du Brabant flamand 1   Province de Liège 4
  Province de Flandre-Orientale 0   Province du Brabant wallon 0   Province de Luxembourg 0
  Province de Limbourg 0     Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Montée / RelégationModifier

Champion, le Standard CL peut retrouver l'élite la saison suivante. Derrière les "Rouches", le vice-champion, le FC malinois gagne aussi le droit de monter et devient le 26e club différent à rejoindre la plus haute division belge (le 4e de la Province d'Anvers).

En finissant par sortir vainqueur des test-matches, le SC Anderlechtois est le 27e cercle différent (le 12e du Brabant) à atteindre le sommet de la hiérarchie nationale.

L'AEC Mons est relégué en séries régionales.

Promus depuis les divisions inférieures : Liersche SK, Boom FC, CS La Forestoise et Fléron FC.

Débuts en séries nationalesModifier

Aucun club n'effectue ses débuts en séries nationales lors de cette saison.

Changement de nomModifier

Reconnu "Société Royale", le FC Liégeois (matricule 4) adapte son appellation et devient le Royal Football Club Liégeois à partir de la saison suivante.

Divisions inférieuresModifier

À cette époque, les compétitions ne connaissent pas encore la même hiérarchie que celle qui est la leur de nos jours. C'est essentiellement après la Première Guerre mondiale que la pyramide va se constituer.

Depuis 1909-1910, sous les deux séries nationales (Division d'Honneur et Promotion), se déroulent des championnats régionaux. Les clubs sont regroupés par zones géographiques. Celles-ci ne tiennent pas toujours compte du découpage administratif des provinces, eu égard au petit nombre de clubs que connaissent certaines régions. Au fil des saisons, une hiérarchie de "Divisions" s'installe dans les différentes régions.

Des test-matches (appelés aussi barrages) sont organisés entre les vainqueurs de zones. À la fin d'un parcours, se compliquant au fil des saisons, les gagnants montent en Promotion.

Au fil des années, la montée vers la Promotion est déterminée par ces test-matches. Toutefois, un "principe d'élection" reste en vigueur pendant plusieurs saisons. Un « système de licence » bien avant l'instauration des fameux sésames actuels en quelque sorte.

Selon les régions (et selon les sources que l'on retrouve les concernant), les appellations Division 2 ou Division 3 sont courantes. Cela vient du fait que certaines séries régionales conservèrent le nom (Division 2) qu'elles portent avant la création de la Promotion. En effet, avant cela leur vainqueurs de ces séries prenaient part au tournoi de fin de saison (appelé « Division 2 »,) par zones géographiques et alors que le tournoi final regroupant les vainqueurs de zone s'appelle « Division 1 ». Localement d'autres séries sont considérées comme « Division 3 » et en portent le nom.

Mais il est bon de savoir qu'à cette époque pour la Fédération belge, il n'y a donc que deux "divisions nationales".

NotesModifier

  1. a et b À la suite de l'arrêt des compétitions à cause de la guerre, la Fédération belge décide qu'il n'y a aucune montée ou descente à la fin de la saison 1919-1920.
  2. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  3. Les matricules indiqués le sont à titre purement indicatifs, car ils n'existaient pas encore à l'époque. Pour rappel, la première liste de numéro matricule n'est publiée qu'en décembre 1926.
  4. Certains terrains renseignés doivent encore faire l'objet de vérifications/confirmations. La terminologie « stade » ne devient usuelle que plusieurs années plus tard.

SourcesModifier