Championnat d'Europe de water-polo masculin 2012

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Championnat d'Europe de water-polo 2012.
Championnat d'Europe de water-polo masculin 2012
Généralités
Sport water-polo
Organisateur(s) Ligue européenne de natation
Édition 30e
Lieu(x) Eindhoven (Pays-Bas)
Date 16 au 29 janvier 2012
Participants 12 (plus 14 éliminés en qualifications)
Site(s) Stade Pieter van den Hoogenband
Site web officiel Tour de qualification
Compétition
Résultats officiels

Palmarès
Tenant du titre Croatie
Vainqueur Drapeau : Serbie Serbie
Deuxième Drapeau : Monténégro Monténégro
Troisième Drapeau : Hongrie Hongrie
Meilleur(s) buteur(s) Sandro Sukno (Croatie)

Navigation

Le championnat d'Europe de water-polo masculin de 2012 est la 30e édition de la principale compétition européenne de water-polo entre nations. Elle est organisée à Eindhoven du 16 au 29 janvier 2012 par la Ligue européenne de natation en même temps que le championnat féminin.

Le , il est remporté par l’équipe de Serbie en finale contre celle du Monténégro.

Outre les cinq meilleures équipes de l'édition précédente et l’équipe du pays hôte, six équipes se sont qualifiées lors de poules jouées du 30 octobre 2010 au 29 octobre 2011.

Le championnat offre plusieurs places qualifiant pour le tournoi olympique de qualification pour les équipes n'ayant pas gagné un quota olympique en 2011.

Équipes qualifiéesModifier

Outre l’équipe du pays hôte, les cinq premières équipes du précédent championnat de 2010 sont automatiquement qualifiées pour l’édition 2012. Les autres équipes doivent participer à deux tours de qualifications d’ à pour gagner l'une des six places restantes.

Compétition Date Lieu Nombre de places Qualifiés
Pays organisateur 1   Pays-Bas
Championnat d’Europe 2010 au Zagreb (Croatie) 5
(ordre du classement)
  Croatie
  Italie
  Serbie
  Hongrie
  Monténégro
Qualifications au multiples 6   Allemagne
  Espagne
  Grèce
  Macédoine
  Roumanie
  Turquie
TOTAL 12

QualificationsModifier

Tour de qualificationModifier

En remplacement du championnat B, les équipes prétendant à une place en phase finale du championnat d'Europe jouent par groupe des rencontres en matches aller-retour. Les deux premiers de chaque groupe, soit douze équipes, se qualifient pour un tour à élimination directe en match aller et retour qui laissera six qualifiés pour le championnat final[1].

Le tirage au sort des groupes a lieu début à Stuttgart, en Allemagne[2].

Groupe AModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Turquie 9 4 3 0 1 42 20 +22
2 Malte 7 4 2 1 1 23 30 -7
3 Pologne 1 4 0 1 3 17 32 -15
Date Score Quarts-temps
Malte 7-3 Pologne 1-1 ; 2-1 ; 1-1 ; 3-0
Turquie 15-3 Malte 2-1 ; 4-1 ; 4-0 ; 5-1
Pologne 4-10 Turquie 2-2 ; 1-2 ; 0-2 ; 1-5
Turquie 10-5 Pologne 3-1 ; 2-0 ; 3-2 ; 2-2
Malte 8-7 Turquie 2-1 ; 2-2 ; 3-2 ; 1-2
Pologne 5-5 Malte 2-1 ; 1-0 ; 1-3 ; 1-1

Groupe BModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Allemagne 16 6 5 1 0 104 37 +67
2 Slovénie 13 6 4 1 1 99 49 +50
3 Portugal 6 6 2 0 4 45 67 -22
4 Bulgarie 0 6 0 0 6 28 123 -95
Date Score Quarts-temps
Portugal 7-15 Allemagne 1-5 ; 1-5 ; 3-3 ; 2-2
Slovénie 31-5 Bulgarie 7-2 ; 9-1 ; 7-0 ; 8-2
Bulgarie 2-12 Portugal 1-4 ; 0-2 ; 1-2 ; 0-4
Allemagne 21-11 Slovénie 5-4 ; 7-3 ; 3-1 ; 6-3
Allemagne 24-6 Bulgarie 4-1 ; 9-1 ; 6-2 ; 5-2
Portugal 3-14 Slovénie 0-7 ; 2-3 ; 0-2 ; 1-2
Bulgarie 2-19 Allemagne 0-5 ; 1-7 ; 1-4 ; 0-3
Slovénie 10-8 Portugal 4-3 ; 2-3 ; 2-1 ; 2-1
Portugal 11-8 Bulgarie 3-3 ; 3-1 ; 2-2 ; 3-2
Slovénie 7-7 Allemagne 2-1 ; 2-3 ; 2-1 ; 1-2
Allemagne 18-4 Portugal 4-0 ; 5-0 ; 2-1 ; 7-3
Bulgarie 5-26 Slovénie 1-5 ; 1-5 ; 2-7 ; 1-9

Groupe CModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Espagne 12 4 4 0 0 47 20 +27
2 Macédoine 6 4 2 0 2 35 33 +2
3 Biélorussie 0 4 0 0 4 22 51 -29
Date Score Quarts-temps
[3] Espagne 15-3 Biélorussie 2-1 ; 6-1 ; 3-0 ; 4-1
[4] Macédoine 6-10 Espagne 3-4 ; 1-4 ; 1-1 ; 1-1
Biélorussie 6-9 Macédoine 3-3 ; 1-0 ; 1-3 ; 1-3
Macédoine 15-7 Biélorussie 2-1 ; 5-2 ; 5-2 ; 3-2
Espagne 10-5 Macédoine 2-2 ; 5-1 ; 1-1 ; 2-1
Biélorussie 6-12 Espagne 1-2 ; 1-3 ; 0-4 ; 4-3

Groupe DModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 France 10 4 3 1 0 71 22 +49
2 Russie 7 4 2 1 1 66 31 +35
3 Suisse 0 4 0 0 4 16 100 -84
Date Score Quarts-temps
France 33-2 Suisse 9-0 ; 9-0 ; 8-1 ; 7-1
Russie 23-4 Suisse 7-1 ; 6-1 ; 6-0 ; 4-2
Russie 8-8 France 2-1 ; 2-0 ; 3-4 ; 1-3
France 11-10 Russie 5-3 ; 1-2 ; 3-3 ; 2-2
Suisse 8-25 Russie 3-5 ; 3-9 ; 1-6 ; 1-5
Suisse 2-19 France 0-6 ; 1-3 ; 0-1 ; 1-9

Lors du match Russie-France du à Volgograd, l'équipe de France joue à dix joueurs au lieu de treize possibles (sept de champ et six remplaçants). Pendant l'échauffement d'avant-match, le délégué de la Ligue européenne de natation signale que trois joueurs français présents ne figurent pas sur la liste des joueurs déclarés convocables par la Fédération française de natation pendant la compétition. L'instance française, pendant un intervalle sans directeur technique national en water-polo, a envoyé à la LEN la seule liste des joueurs convoqués pour le match France-Suisse du sans la liste d'inscription de tous les joueurs potentiellement convocables pendant toute la durée de la compétition. L'équipe de France doit jouer l'ensemble du tour de qualification avec les mêmes treize joueurs[5],[6].

Groupe EModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Grèce 12 4 4 0 0 54 20 +34
2 Géorgie 3 4 1 0 3 30 38 -8
3 Grande-Bretagne 3 4 1 0 3 17 43 -26
Date Score Quarts-temps
Géorgie 9-3 Grande-Bretagne 5-1 ; 0-0 ; 1-2 ; 3-0
Grande-Bretagne 2-13 Grèce 0-4 ; 0-2 ; 1-3 ; 1-4
Géorgie 8-11 Grèce 3-3 ; 3-4 ; 1-3 ; 1-1
Grèce 16-6 Géorgie 1-2 ; 6-3 ; 5-0 ; 4-1
Grèce 14-4 Grande-Bretagne 4-2 ; 2-0 ; 4-1 ; 4-1
Grande-Bretagne 8-7 Géorgie 3-2 ; 2-1 ; 1-1 ; 2-3

Groupe FModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Roumanie 16 6 5 1 0 84 29 +55
2 Slovaquie 13 6 4 1 1 85 38 +47
3 Ukraine 3 6 2 0 4 42 73 -31
4 Israël 0 6 0 0 6 22 93 -71
Date Score Quarts-temps
Slovaquie 18-9 Ukraine 3-1 ; 5-3 ; 5-1 ; 6-4
Israël 4-14 Roumanie 2-3 ; 0-3 ; 2-3 ; 0-5
Ukraine 8-0 Israël 2-0 ; 3-0 ; 2-0 ; 1-0
Roumanie 8-5 Slovaquie 1-1 ; 2-1 ; 3-1 ; 2-2
Ukraine 6-19 Roumanie 2-3 ; 0-4 ; 3-7 ; 1-5
Israël 6-18 Slovaquie 2-3 ; 1-8 ; 3-2 ; 0-5
Slovaquie 24-3 Israël 5-1 ; 6-0 ; 6-1 ; 7-1
Roumanie 18-3 Ukraine 4-0 ; 4-0 ; 3-2 ; 7-1
Israël 5-11 Ukraine 2-1 ; 0-3 ; 2-2 ; 1-5
Slovaquie 7-7 Roumanie 1-3 ; 4-1 ; 1-1 ; 1-2
Ukraine 5-13 Slovaquie 1-3 ; 3-2 ; 0-6 ; 1-2
Roumanie 18-4 Israël 6-0 ; 5-1 ; 4-3 ; 3-0

Tour préliminaireModifier

Les douze équipes issues du tour de qualification s'affrontent deux par deux en un match aller, le , et un match retour, le , pour une des six places de qualifiés[1]. Le tirage au sort a lieu le à Luxembourg[7].

Hôte aller (1er octobre) aller[8] Score total retour[9] Hôte retour ([10]) quarts-temps aller quarts-temps retour
Allemagne 21-5 36-11 15-6[11] Malte 9-1 ; 6-2 ; 3-1 ; 3-1 4-1 ; 4-1 ; 3-2 ; 4-2
Grèce 13-7 22-10 9-3 Slovaquie 1-1 ; 6-2 ; 3-3 ; 3-1 2-1 ; 1-1 ; 5-1 ; 1-0
France 8-6 12-18 4-12[12] Macédoine 1-1 ; 1-0 ; 4-4 ; 2-1[13] - ; - ; - ; -
Russie 6-13 10-24 4-11 Espagne 3-4 ; 2-4 ; 1-2 ; 0-3[14] 3-5 ; 0-3 ; 1-1 ; 0-2[15]
Géorgie 5-11[16] 11-29 6-18 Roumanie 2-2 ; 2-1 ; 1-4 ; 0-4 2-4 ; 1-6 ; 2-4 ; 1-4[17]
Slovénie 5-7 14-16 9-9 Turquie - ; - ; - ; - - ; - ; - ; -

Championnat d’EuropeModifier

Le championnat d'Europe masculin est jouée au stade Pieter van den Hoogenband, à Eindhoven, aux Pays-Bas, en même temps que le championnat féminin[18].

Le , à l'hôtel de ville d’Eindhoven, le tirage au sort de la compétition est effectué par la poloïste Daniëlle de Bruijn et l'entraîneur Robin van Galen, tous deux champions olympique en 2008, le champion de natation Pieter van den Hoogenband et l'entraîneur de football Louis van Gaal[19].

Pendant la première semaine, la capacité du stade nautique est de deux mille cinq cents places. Pour la phase finale, à partir du , elle est portée à trois mille cent cinquante par l’adjonction de tribunes temporaires : une de quatre cent cinquante sièges construite à une extrémité du bassin et deux cents places ajoutées aux tribunes habituelles[20].

Tour préliminaireModifier

Les premiers de chacun des deux groupes sont qualifiés pour les demi-finales, les deuxièmes et troisièmes pour les quarts. Les autres équipes participent à des matches afin d’établir le classement final.

Groupe AModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Hongrie 15 5 5 0 0 76 32 +44
2 Italie 12 5 4 0 1 71 37 +34
3 Grèce 9 5 3 0 2 58 39 +19
4 Pays-Bas 6 5 2 0 3 46 62 -16
5 Macédoine 3 5 1 0 4 44 53 -9
6 Turquie 0 5 0 0 5 22 94 -72
Date Score Quarts-temps
Macédoine 16-4 Turquie 3-1 ; 2-0 ; 6-0 ; 5-3
Grèce 14-12 Pays-Bas 4-3 ; 5-3 ; 2-3 ; 3-3
Hongrie 12-8 Italie 2-3 ; 5-0 ; 4-3 ; 1-2
Macédoine 6-10 Grèce 0-2 ; 1-3 ; 1-1 ; 4-4
Pays-Bas 6-19 Hongrie 2-2 ; 1-4 ; 2-5 ; 1-8
Turquie 7-24 Italie 2-7 ; 1-4 ; 3-6 ; 1-7
Hongrie 14-9 Macédoine 4-2 ; 4-4 ; 2-1 ; 4-2
Grèce 20-2 Turquie 1-0 ; 6-0 ; 4-2 ; 9-0
Italie 14-6 Pays-Bas 3-2 ; 4-2 ; 5-1 ; 2-1
Macédoine 5-15 Italie 2-3 ; 1-2 ; 1-5 ; 1-5
Turquie 7-12 Pays-Bas 2-3 ; 3-6 ; 2-2 ; 0-1
Grèce 7-9 Hongrie 1-2 ; 2-4 ; 3-2 ; 1-1
Turquie 2-22 Hongrie 0-6 ; 1-6 ; 0-4 ; 1-6
Macédoine 8-10 Pays-Bas 4-2 ; 0-2 ; 2-3 ; 2-3
Italie 10-7 Grèce 2-3 ; 5-1 ; 1-2 ; 2-1

Groupe BModifier

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Serbie 12 5 4 0 1 57 45 +12
2 Monténégro 10 5 3 1 1 53 42 +11
3 Allemagne 9 5 3 0 2 55 54 +1
4 Croatie 9 5 3 0 2 52 50 +2
5 Espagne 4 5 1 1 3 47 55 -8
6 Roumanie 0 5 0 0 5 39 57 -18

En cas d’égalité, le classement est établi selon la différence de but particulière entre les équipes concernées. L'équipe d’Allemagne ayant battu l'équipe de Croatie dix buts à neuf, cette première termine à la troisième place. Au sujet de match, le sélectionneur croate, Ratko Rudić, estime qu'une décision arbitrale aurait entraîné la victoire allemande[21].

Date Score Quarts-temps
Croatie 10-7 Roumanie 2-1 ; 3-2 ; 2-1 ; 3-3
Allemagne 7-13 Monténégro 1-4 ; 2-1 ; 2-3 ; 2-5
Serbie 8-5 Espagne 1-0 ; 2-3 ; 3-1 ; 2-1
Serbie 13-12 Allemagne 2-3 ; 5-2 ; 4-4 ; 2-3
Espagne 12-10 Roumanie 4-4 ; 3-3 ; 3-2 ; 2-1
Monténégro 8-10 Croatie 3-2 ; 2-3 ; 2-2 ; 0-2
Allemagne 16-10 Espagne 4-2 ; 5-4 ; 4-2 ; 3-2
Croatie 12-15 Serbie 2-2 ; 4-6 ; 3-3 ; 3-4
Roumanie 8-11 Monténégro 2-5 ; 2-3 ; 1-1 ; 3-2
Serbie 14-5 Roumanie 3-0 ; 4-0 ; 3-1 ; 4-4
Espagne 10-10 Monténégro 1-2 ; 4-3 ; 3-3 ; 2-2
Allemagne 10-9 Croatie 3-1 ; 4-2 ; 1-2 ; 2-4
Croatie 11-10 Espagne 1-3 ; 5-1 ; 3-1 ; 2-5
Serbie 7-11 Monténégro 2-3 ; 1-3 ; 4-3 ; 0-2
Roumanie 9-10 Allemagne 2-4 ; 3-2 ; 2-2 ; 2-2

Phase finaleModifier

En quart de finale s'opposent, le , les deuxièmes et troisièmes des groupes du tour préliminaire. Les vainqueurs affrontent les premiers des deux groupes en demi-finale, le .

Date Score Quarts-temps
Quarts de finale
Italie (A2) 9-4 Allemagne (B3) 2-1 ; 3-2 ; 3-1 ; 1-0
Grèce (A3) 9-11 Monténégro (B2) 4-2 ; 2-4 ; 2-4 ; 1-1
Demi-finales
Italie (A2-B3) 8-12 Serbie 5-4 ; 1-4 ; 1-3 ; 1-1
Monténégro (A3-B2) 14-13 Hongrie 2-2 ; 4-3 ; 4-3 ; 2-4
P : 1-1 ; 1-0
Finale
Serbie 9-8 Monténégro 1-1 ; 2-3 ; 3-1 ; 3-3

Phase de classementModifier

Date Score Quarts-temps
Premiers matches de classement
Macédoine (A5) 10-12 Roumanie (B6) 1-1 ; 3-4 ; 3-4 ; 3-3
Turquie (A6) 4-16 Espagne (B5) 0-5 ; 3-4 ; 0-3 ; 1-4
11e/12e place
Macédoine 9-7 Turquie 3-1 ; 2-2 ; 2-1 ; 2-3
Deuxièmes matches de classement
Roumanie (A5-B6) 16-15 Croatie 4-2 ; 3-2 ; 2-1 ; 1-5
P : 0-1 ; 2-1 ; T : 4-3
Espagne (A6-B5) 14-9 Pays-Bas 6-3 ; 4-0 ; 2-4 ; 2-2
9e/10e
Croatie 16-4 Pays-Bas 2-1 ; 5-1 ; 4-2 ; 5-0
7e/8e
Roumanie 8-9 Espagne 1-2 ; 1-2 ; 3-1 ; 3-4
5e/6e
Allemagne 9-6 Grèce 1-2 ; 2-1 ; 3-2 ; 3-1
3e/4e
Italie 9-12 Hongrie 1-1 ; 3-4 ; 4-1 ; 1-6

Classement finalModifier

Équipes
    Serbie
    Monténégro
    Hongrie
4   Italie
5   Allemagne
6   Grèce
7   Espagne
8   Roumanie
9   Croatie
10   Pays-Bas
11   Macédoine
12   Turquie

En gras, les trois équipes qualifiées pour les Jeux olympiques de 2012 grâce à leurs résultats en 2011.

En italique, les équipes qui se qualifient pour le tournoi olympique de qualification (TOQ) grâce à leur résultat lors ce championnat d’Europe : cinq équipes initialement prévues plus une sixième après qu'il a été annoncé la non participation d’une équipe africaine au TOQ[22].

Médaille Équipe lors du dernier match[23]
Or   Serbie : Dejan Udovičić (entraîneur)
Slobodan Soro (gardien), Aleksa Šaponjić, Živko Gocić, Vanja Udovičić, Miloš Ćuk, Duško Pijetlović, Slobodan Nikić, Milan Aleksić, Nikola Radjen, Filip Filipović, Andrija Prlainović, Stefan Mitrović et Branislav Mitrović (gardien)
Argent   Monténégro : Ranko Perović (entraîneur)
Zdravko Radić (gardien), Drasko Brguljan, Vjekoslav Pasković, Antonio Petrović, Filip Klikovac, Aleksandar Radović, Mlađan Janović, Nikola Janović, Aleksandar Ivović, Boris Zloković, Vladimir Gojković, Predrag Jokić et Miloš Šćepanović (gardien)
Bronze   Hongrie : Dénes Kemény (entraîneur)
Zoltán Szécsi (gardien), Gergő Katonás, Norbert Madaras, Dénes Varga, Tamás Kásás, Norbert Hosnyánszky, Gergely Kiss, Istvan Szívós, Dániel Varga, Péter Biros, Ádám Steinmetz, Balázs Hárai et László Baksa (gardien)

HonneursModifier

Sandro Sukno de l’équipe de Croatie est le meilleur buteur du tournoi avec vingt-quatre réalisations[24].

Mlađan Janović de l'équipe du Monténégro est élu meilleur joueur du championnat par les entraîneurs et les journalistes accrédités[24].

Sources et référencesModifier

  1. a et b Wolfgang Philipps, « New-look qualifiers get underway », waterpolo-world.com, 28 octobre 2010 ; page consultée le 29 octobre 2010.
  2. « European Water Polo Championships 2012 - New formula for the Continental Competition », Ligue européenne de natation, 6 août 2010 ; page consultée le 24 août 2010.
  3. « El España – Bielorrusia pasa al 2 de noviembre », Real Federación Española de Natación, 6 octobre 2010 ; page consultée le 9 octobre 2010.
  4. « Los Macedonia – España, el 5 y 7 de diciembre »Real Federación Española de Natación, 5 novembre 2010 ; page consultée le 5 novembre 2010.
  5. « Réduite à dix joueurs, la France ramène un bon nul de Volgograd », Association des clubs de water-polo français, 31 mars 2011 ; page consultée le 11 mai 2011.
  6. Charles Knappek, « Bourde en eaux troubles », L'Équipe, 11 mai 2011, page 25.
  7. « European Water Polo Championships 2012 Preliminary Round – Result of Draw », Ligue européenne de natation, 10 août 2011 ; page consultée le 10 août 2011.
  8. « Russia smashed by Spain - the results of the Eindhoven qualifiers », waterpolo-world.com, 1er octobre 2011 ; page consultée le 1er octobre 2011.
  9. Tim Hartog, « Greece, Macedonia, Romania and Turkey qualified for Eindhoven », waterpolo-world.com, 29 octobre 2011 ; page consultée le 29 octobre 2011.
  10. Le 12 octobre pour Malte contre Allemagne et le 30 octobre pour Espagne contre Russie.
  11. Wolfgang Philipps, « Deutscher Durchmarsch auf Malta », waterpolo-world.com, 12 octobre 2011 ; page consultée le 29 octobre 2011.
  12. « Македонските ватерполисти на ЕП 2012! », time.mk, 29 octobre 2011 ; page consultée le 29 octobre 2011.
  13. [« La France peut y croire »], lequipe.fr, 1er octobre 2011 ; page consultée le 29 octobre 2011.
  14. « España, más cerca de Eindhoven (6—13) », Real Federación Española de Natación, 1er octobre 2011 ; page consultée le 29 octobre 2011.
  15. « España firma el pase a Eindhoven 2012 », Real Federación Española de Natación, 30 octobre 2011 ; page consultée le 30 octobre 2011.
  16. « România a făcut primul pas spre Europene », h2Opolo.ro, 1er octobre 2011 ; page consultée le 1er octobre 2011.
  17. « Barajul pentru CE 2012: România – Georgia 18-6 (4-2, 6-1; 4-2, 4-1) », H2Opolo.ro, 29 octobre 2011 ; page consultée le 29 octobre 2011.
  18. « The Pieter van den Hoogenband Swim Stadium », site officiel des championnats ; page consultée le 1er mai 2011.
  19. Tim Hartog, « European championships draw with Louis van Gaal », waterpolo-world.com, 27 octobre 2011 ; page consultée le 27 octobre 2011.
  20. Wolfgang Philipps, « Additional temporary stands erected over night », WaterpoloWorld.com, 26 janvier 2012 ; page consultée le 29 janvier 2012.
  21. Lovro Štrbinić, « Rudić: "Neugodno mi je zbog svega" », sportnet.hr, 30 janvier 2012 ; page consultée le 3 février 2012.
  22. Tim Hartog, « Extra European berth for Edmonton », waterpoloworld.com, 2 février 2012 ; page consultée le 2 février 2012.
  23. Liste des joueurs pour la finale et le match pour la troisième place, sportresult.com, 29 janvier 2012 ; fichiers consultés le 17 février 2012.
  24. a et b Wolfgang Philipps, « Keszthelyi and Sukno take scorer crowns », waterpoloworld.com, 30 janvier 2012 ; page consultée le 31 janvier 2012.