Ouvrir le menu principal

Chaminou
Série
Scénario Raymond Macherot
Yann
Bruno Saive
Dessin Raymond Macherot
Denis Bodart
Olivier Saive
Couleurs Cerise
Genre(s) Franco-belge
Policière
Anthropomorphique

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Marsu Productions
Première publication Spirou no 1352
Nb. d’albums 6

Prépublication Spirou

Chaminou est une série de bande dessinée belge créée par Raymond Macherot dans Chaminou et le Khrompire parue dans le journal Spirou en 1964. Elle met en scène Chaminou, un chat détective.

Sommaire

SynopsisModifier

HistoriqueModifier

Chaminou et le KhrompireModifier

Article connexe : Chaminou et le Khrompire.

Chaminou et le Khrompire est à part dans l'œuvre de Macherot, spécialiste de bande dessinée animalière bucolique[1] : l'histoire débute par une parodie d'émission télévisée, et se passe entièrement dans un univers urbain et moderne, contrairement aux aventures de Chlorophylle à Coquefredouille, qui font plutôt début XXe siècle ; les personnages décrits sont, pour la plupart, un peu plus durs que le sont d'habitude les « gentils » héros de Macherot[2]. Cependant, la plupart des caractéristiques du grand auteur s'y retrouvent : l'humour omniprésent rompt en permanence la tension dramatique, créant un second degré de très bonne qualité ; le graphisme de l'auteur belge est extrêmement vivant, et la ville qu'il dessine montre son aisance hors de ses habitudes de dessin. Cette multiplication des qualités fait généralement considérer cette bande dessinée comme une « réussite totale[3] », empêchant toute suite, ce dont Macherot lui-même avait conscience, déclarant en 1972 : il « est difficile d'en faire une seconde histoire et de trouver un renouvellement avec ce personnage[4] ». Il déclare pourtant en 1973 : " [...] J'y ai réellement pris du plaisir. Il est un peu tard évidemment, parce qu'on a oublié Chaminou, mais il n'est pas dit qu'un jour je ne le reprendrai pas. Il y avait en tout cas la matière pour continuer."[5]

La reprise du personnageModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2009)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Fin des années 1980, les éditions Marsu Productions décident de lancer une nouvelle série phare afin de fortifier leur catalogue (soutenu par les séries Marsupilami et Natacha). Ils proposent cette reprise à Bodart et Yann, un tandem qui fait beaucoup parler de lui à cette époque, mais dans un registre plus adulte et irrévérencieux (Nicotine Goudron, Célestin Speculoos). L'Affaire Carotassis paraît en 1989, mais le public est désarçonné par la modernité de la reprise. Cet album fut considéré par l'éditeur comme un échec.

Trois ans plus tard, c'est au tour d'Olivier Saive de reprendre Chaminou. Saive est un vrai fan de Macherot et c'est en « collaboration » avec ce dernier qu'il propose 4 albums ; cette reprise est considérée cependant comme symptomatique de la négligence avec laquelle est traitée l'œuvre de Macherot[6].

En 2016, L'Obs croit déceler de nombreuses ressemblances entre le film Zootopie de Walt Disney et l'album Chaminou et le Khrompire[7].

PersonnagesModifier

PublicationModifier

AlbumsModifier

Premiers albumsModifier

Le premier album publié en 1965 est réédité dans la collection Péchés de jeunesse (no 6) en 1979. L'Affaire Carotassis, reprise de Yann et Bodart ne sera pas réédité lors de la reprise de Saive en 1992.

Série définitiveModifier

Après le succès relatif de la reprise de Yann et Bodart, c'est Olivier Saive qui reprend la série de son idole, Macherot. Les volumes 3 et 4 sont une version longue du premier album dessiné par ce dernier.

RevuesModifier

Dans Spirou

  • Chaminou et le Khrompire, du no 1353 (19 mars 1964) au no 1381 (1er octobre 1964)

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Il est surtout connu pour Chlorophylle et Sibylline.
  2. François (1973), p. 31
  3. François (1973), p. 34
  4. Entretien avec Bruno Lecigne dans Ran Tan Plan no 26.
  5. Les Cahiers de la bande dessinée no 21 p. 5
  6. Article sur le blog des éditions Cornélius du 17/09/2006 [1]
  7. Zootopie, le dernier Disney, a-t-il pompé une vieille BD parue dans “Spirou”?

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier