Chambre des députés (Chili)

chambre basse du Congrès national chilien
Chambre des députés du Chili
(es) Cámara de Diputadas y Diputados de Chile

55e législature

Description de l'image Cámara de Diputadas y Diputados de Chile.png.
Présentation
Type Chambre basse du Congrès national du Chili
Présidence
Président Diego Paulson Kehr (RN)
Élection
1er vice-présidente Francisco Undurraga Gazitúa (Evópoli)
Élection
2e vice-président Rodrigo González Torres (PPD)
Élection
Structure
Membres 155 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (72)

Opposition (83)

Élection
Système électoral Scrutin proportionnel plurinominal
Dernière élection 19 novembre 2017

Édifice du Congrès national, Valparaíso

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web (es) Site officiel
Voir aussi Sénat
Congrès national

La Chambre des députés du Chili (en espagnol : Cámara de Diputadas y Diputados de Chile) est la chambre basse du Congrès national du Chili, son Parlement bicaméral.

PrérogativesModifier

Elle participe à l'élaboration des lois, avec le Sénat et le président de la République.

La Chambre des députés est la seule institution qui contrôle l'action du gouvernement et peut entamer des accusations politiques contre les ministres d'État ou le président de la République.

Le budget annuel et toute législation qui implique des coûts ou des impositions se discute et s'approuve d'abord à la Chambre des députés, avant d'aller au Sénat.

Mode de scrutinModifier

ActuelModifier

Le Congrès compte 155 députés élus pour quatre ans au suffrage universel direct proportionnel plurinominal dans 28 circonscriptions de trois a huit députés, répartis après décompte des suffrages selon la méthode d'hondt, sans seuil électoral[1].

Avant 2017Modifier

Le Congrès compte 120 députés élus au suffrage universel direct pour des mandats de quatre ans dans 60 circonscriptions électorales : il y a ainsi deux députés par circonscription. Les candidats doivent être âgés d'au moins 21 ans, jouir de leurs droits civiques, être titulaires d'un diplôme de l'enseignement secondaire, et avoir résidé au moins deux années entières dans leur circonscription au moment du scrutin.

Les élections au Congrès national sont ainsi régies par un système binominal original qui privilégie la recherche de consensus entre les principaux partis, ou coalitions : si la liste d'un parti recueille plus de 2/3 des suffrages valables, le parti a droit aux deux sièges de la circonscription; s'il en obtient moins des 2/3, il a droit à un siège et le parti qui arrive en deuxième position se voit attribuer le second. Chaque coalition peut présenter deux candidats pour les deux sièges de chaque circonscription, mais en pratique, les deux coalitions majoritaires d'une circonscription vont avoir tendance à se partager ces deux sièges, et il faut vraiment qu'un des partis soit sûr d'écraser son concurrent (c'est-à-dire par plus des 2/3 des votes exprimés) localement pour qu'il refuse cet arrangement.

Ce mode de scrutin est néanmoins accusé de servir à maintenir une minorité de contrôle par les forces conservatrices au cours de la démocratisation ayant suivi la période de dictature de Pinochet, le pouvoir ayant découpé les circonscriptions selon les résultats du référendum ayant conduit au départ de Pinochet. La loi électorale est ainsi modifiée en 2015 pour les élections parlementaires chiliennes de 2017

SiègeModifier

La Chambre des députés siège depuis 1990 au Congrès national, à Valparaíso, à quelque 120 km à l'ouest de la capitale, Santiago, où il était précédemment établi.

Le président de la Chambre des députés est, depuis le , Diego Paulson Kehr.

FéminisationModifier

En 1950, Inés Enríquez Frödden (es) devient la première femme députée de l'histoire du Chili.

CompositionModifier

Composition actuelle de la Chambre des députés[2]
Groupe parlementaire Président Whip en chef Sièges Part des sièges Positionnement politique Idéologie
Chile Vamos 72 46.45%
  Groupe Rénovation nationale Mario Desbordes Alejandro Santana 36 23.32% Centre droit Conservatisme
  Groupe Union démocrate indépendante Jacqueline Van Rysselberghe Javier Macaya 30 19.35% Droite Conservatisme
  Groupe Évolution Politique et indépendants Hernán Larraín Matte Luciano Cruz-Coke 6 3.87% Centre droit Libéralisme classique
Convergence Progressive 35 22.58%
  Groupe Parti socialiste Álvaro Elizalde Manuel Monsalve 19 12.25% Centre gauche Social-démocratie
  Groupe Parti pour la démocratie Heraldo Muñoz Ricardo Celis 8 5.16% Centre gauche Social-démocratie
  Groupe Parti radical social-démocrate et indépendants Carlos Maldonado Alexis Sepúlveda 8 5.16% Centre gauche Social-démocratie
Front large 21 13.54%
  Groupe Revolución Democrática et indépendants Catalina Pérez Pablo Vidal 9 5.80% Gauche Social-démocratie
  Groupe Parti humaniste, Partido Ecologista Verde et indépendants Catalina Valenzuela et Félix González Gatica Tomás Hirsch 6 3.87% Gauche, Centre gauche Social-démocratie, écosocialisme
  Groupe Partido Liberal et indépendants Luis Felipe Ramos et Javiera Toro Diego Ibañez 6 3.87% Centre gauche Social-libéralisme
Parti démocrate-chrétien 14 9.03%
  Groupe Parti démocrate-chrétien Fuad Chahín Gabriel Ascencio 14 9.03% Centre Démocratie chrétienne
Unité pour le Changement 13 8.38%
  Groupe Parti communiste et Partido Progresista Guillermo Tellier Daniel Nuñez 9 5.80% Extrême gauche Communisme
  Groupe Federación Regionalista Verde Social Jaime Mulet Alejandra Sepúlveda 4 2.58% Centre gauche Écosocialisme, régionalisme
Total 155 100%

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (es) Biblioteca del Congreso Nacional de Chile, « Nuevo sistema electoral para elecciones parlamentarias (Fin del sistema binominal) », sur Ley Fácil - Biblioteca del Congreso Nacional de Chile - BCN, (consulté le 18 août 2020).
  2. camara.cl Comités Parlamentarios