Chalcogénure

Un chalcogénure est un dianion formé à partir d'un élément chimique de la famille des chalcogènes (oxygène, soufre, sélénium, tellure ou polonium), qui a gagné deux électrons. On appelle aussi chalcogénures les composés contenant au moins un élément chalcogène , bien que cette appellation soit généralement réservée aux composés binaires, comme les chalcogénures d'hydrogène (H2X).

PropriétésModifier

Les chalcogénures sont généralement photosensibles[1], et donc inclus dans des verres en particulier. Le sélénium a très rapidement été identifié comme élément photosensible et exploité pour cette propriété[2] (voir aussi photophone).

ExemplesModifier

Les composés suivant font partie des chalcogénures :

Verres de chalcogénuresModifier

Les matériaux formés de chalcogénure les plus courants sont les verres de chalcogénures[3]. Ce sont des verres en majorité transparents dans l'infrarouge, en particulier entre 8 et 14 µm c'est-à-dire dans l'une des deux principales fenêtres atmosphériques. Ils trouvent ainsi leurs applications en thermographie infrarouge, spectroscopie déportée par onde évanescente[4], holographie, détection de gaz, de tumeur, stockage de mémoire (DVD), etc.[1]. Ils sont également très étudiés pour le développement de mémoire vive non volatile (Phase-Change Random Access Memory). Les verres de chalcogénures sont formés le plus souvent d'éléments chalcogènes et d'éléments proches dans le tableau périodique (pnictogènes, éléments du groupe 14) : arsenic, germanium, antimoine, phosphore, jusqu'au gallium ou à l'indium.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Popescu, M. A. Science, S.-S. & Library, T. (Éds.), Non-Crystalline Chalcogenides, Kluwer Academic Publishers, 2000
  2. Bell, A., Selenium and the Photophone, Nature, 1880, 22, 500-503
  3. Les verres de chalcogénures et leurs applications, Bruno Bureau, Catherine Boussard, Jean-Luc Adam, Jacques Lucas, Photoniques, 2002, no 6, p. 32-35, Société française d'optique, Orsay, France (2001)
  4. Traité des matériaux - Tome 19, Matériaux émergents, Bernhard Ilschner, Collectif - Christian Janot, Presses polytechniques et universitaires romandes

Voir aussiModifier