Ouvrir le menu principal

Chair de poule (film, 1963)

film sorti en 1963
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chair de poule (homonymie).
Chair de poule
Description de cette image, également commentée ci-après
Tournage dans l’arrière-pays niçois
(Bouyon)

Titre original Chair de poule
Réalisation Julien Duvivier
Scénario Julien Duvivier
René Barjavel
d’après le roman de James Hadley Chase Tirez la chevillette (Come Easy, Go Easy, 1960)
Acteurs principaux
Sociétés de production Paris Film Production
Pathé Consortium Cinéma
Pans-Interopa Film
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film noir
Durée 107 min
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Chair de poule est un film franco-italien réalisé par Julien Duvivier et sorti en 1963.

Sommaire

SynopsisModifier

À Paris, les deux complices Daniel Boisset et Paul Genest sont surpris lors d’une tentative de cambriolage : la victime, après avoir blessé Daniel, est abattue par Paul. Alors que celui-ci s’enfuit, Daniel est capturé et accusé du meurtre, mais réussit à s’évader. Il trouve refuge dans un coin perdu des Alpes-Maritimes où il est embauché par Thomas, un brave garagiste. La jeune femme de Thomas, la pulpeuse et vénale Maria, découvre sa véritable identité et le contraint à ouvrir le coffre-fort de son mari pour s’approprier son magot, mais ce dernier les prend sur le fait… Pour une grande partie, le scénario n'est pas sans rappeler le roman Le facteur sonne toujours deux fois (le mari trop confiant et débonnaire, trompé par son épouse, avec celui qu'il croit être devenu un ami, et qui le vole...).

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

TournageModifier

AccueilModifier

L'Œil sur l'écran (Le Monde)[3] : « La réalisation de Duvivier est sans faille, avec de nombreuses scènes fortes et une distribution très riche par la palette de personnages différents : même Jean Sorel, un choix assez critiqué, est ici parfait car sa prestance est justement en décalage total avec l’histoire. Dans le genre policier très noir, Chair de poule est une des plus belles réussites françaises des années soixante et il est vraiment injuste qu’il ait été si longtemps méprisé. »

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier