Châtelus (Isère)

commune française du département de l'Isère

Châtelus
Châtelus (Isère)
Le bourg au début du XXe siècle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Intercommunalité Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté
Maire
Mandat
William Thumy
2020-2026
Code postal 38680
Code commune 38092
Démographie
Gentilé Chatellussiens
Population
municipale
88 hab. (2017 en diminution de 1,12 % par rapport à 2012)
Densité 7,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 03′ 32″ nord, 5° 22′ 24″ est
Altitude 480 m
Min. 229 m
Max. 1 269 m
Superficie 12,3 km2
Élections
Départementales Canton du Sud Grésivaudan
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Châtelus
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Châtelus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châtelus
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châtelus

Châtelus est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de la communauté de communes de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté.

La commune, à l'aspect essentiellement rural, comptait moins de quatre-vingt dix habitants en 2012 et s'étend sur une superficie de 12,3 km2 avec une densité de 7 habitants par km² et une moyenne d'altitude de 524 m.

Les habitants de Châtelus sont dénommés les Chatellussiens[1].

GéographieModifier

Situation et descriptionModifier

Le territoire de Châtelus se situe dans la partie septentrionale du massif du Vercors, à proximité de son versant occidental. La commune est également inscrite dans le territoire du parc naturel régional du Vercors.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Châtelus
Choranche
Pont-en-Royans   Saint-Julien-en-Vercors
(Drôme)
Sainte-Eulalie-en-Royans
(Drôme)
Echevis
(Drôme)
Saint-Martin-en-Vercors
(Drôme)

GéologieModifier

Sites géologiques remarquablesModifier

 
Porche de la grotte de Bournillon, l'un des plus hauts d'Europe.

La « reculée des Grands Goulets » est un site géologique remarquable de 1 645,95 hectares, qui se trouve dans les communes de Châtelus (au lieu-dit Grands Goulets), La Chapelle-en-Vercors, Échevis, Sainte-Eulalie-en-Royans, Saint-Julien-en-Vercors, Saint-Laurent-en-Royans, Saint-Martin-en-Vercors et Pont-en-Royans. En 2014, elle est classée dans l'« Inventaire du patrimoine géologique »[2].

La Grotte de Bournillon est une cavité remarquable avec son porche d'entrée de 100 mètres de haut. En très grosse crue la rivière qui sort de la cavité peut atteindre 80 m3/s.

ClimatModifier

Le Vercors est le premier massif préalpin que rencontre les perturbations atlantiques parvenant du nord-ouest. La pluviométrie est donc très marquée à Rencurel dont le territoire est située à l'extrémité septentrionale et occidentale du massif. Le secteur de Rencurel présente donc le climat typique d'une région montagneuse d'une latitude moyenne[3]

L'été présente des périodes chaudes, mais modérées par l'effet de l'altitude et respirables grâce à l'absence de pollution. Les hivers de ces dix dernières années ont connu des enneigements constants.

HydrographieModifier

Voies de communicationModifier

UrbanismeModifier

Morphologie urbaineModifier

Hameaux, lieux-dits et écarts de la communeModifier

Risques naturelsModifier

Risques sismiquesModifier

L'ensemble du territoire de la commune de Chatelus est situé en zone de sismicité n°4 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[4].

Terminologie des zones sismiques[5]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 4 Sismicité moyenne accélération = 1,6 m/s2

Autres risques naturelsModifier

ToponymieModifier

Châtelus dont le nom vient probablement du bas-latin castellucium (Petit château ou village fortifié) [réf. nécessaire].

HistoireModifier

Préhistoire et AntiquitéModifier

Moyen ÂgeModifier

Autres périodesModifier

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2001 Mars 2008 M. Jean-Mary Berthoin    
Mars 2008 Mars 2014 M. Gilles Rey    
Mars 2014 En cours M. Antoine Molina SE Retraité[6]
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8].

En 2017, la commune comptait 88 habitants[Note 1], en diminution de 1,12 % par rapport à 2012 (Isère : +2,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
166256253268375268278312308
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
272242262241237231217201215
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
202193199177173170172149153
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
15314495708494838995
2017 - - - - - - - -
88--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

MédiasModifier

Le quotidien régional historique des Alpes, distribué dans la commune, est Le Dauphiné libéré. Celui-ci consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition locale, un ou plusieurs articles à l'actualité de la communauté de communes ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local au niveau de la commune de Châtelus.

CultesModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église
  • Monument aux morts

Patrimoine naturelModifier

Au lieu-dit Vezor se trouve le site remarquable de Bournillon, avec son cirque karstique percé d'un porche monumental et sa cascade impressionnante de Moulin Marquis.

De nombreux sentiers de randonnées permettent également des promenades à travers des paysages variés. Il est notamment possible de rejoindre le plateau du Vercors en empruntant le sentier du Pas de l'Allier ou Pas des voûtes ou encore d'accéder au village d'Echevis et aux sites de la Cascade verte ou de la Cascade blanche (Sainte-Eulalie-en-Royans).

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Châtelus (Isère) possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :