Château japonais de Gijang

Le château japonais de Gijang (Hangul: 기장 죽성리왜성, japonais: 機張城, English: Waeseong in Jukseong-ri, Gijang) est situé à Gijang-gun près de Busan en Corée du Sud[1]. Il s'agit d'une forteresse en pierre construite par le général japonais, Kuroda Nagamasa pour défendre la région contre l'armée coréenne de Joseon, vers le mois de , au cours de la deuxième année des invasions japonaises.

Château japonais de Gijang
Image illustrative de l’article Château japonais de Gijang
Nom local 기장 죽성리왜성
Type Châteaux japonais en Corée
Début construction 1593
Fin construction 1598
Propriétaire initial Kuroda Nagamasa
Kuroda Yoshitaka
Coordonnées 35° 14′ 31″ nord, 129° 14′ 30″ est
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Subdivision administrative Gijang
Localité Busan
Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud
(Voir situation sur carte : Corée du Sud)
Château japonais de Gijang

Ce mur-forteresse construit sur le bastion de la côte à l'arrière du village de Jukseong-ri, occupe une superficie de 11 176 pyeongs (pyeong = unité de surface durant la période Joseon), pour environ 300 m de circonférence, 4 m de hauteur et deux étages. Il est appelé la forteresse Gijang au Japon. Il est placé au point stratégique reliant la forteresse Seosaengpo Waeseong à Ulsan, la forteresse Hakseong et la forteresse Busanjinjiseong. À l'origine, il a été construit avec les pierres qui avaient autrefois constitué la forteresse Dumoposeong, aussi reste-t-il encore les pierres de fondation de celle-ci dans une rangée autour des villages de Dumopo.

Aujourd'hui, les zones environnant la forteresse sont utilisées comme champs agricoles, mais le mur de pierre reste relativement bien maintenu dans son état d'origine.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier