Château des Matignon

château fort français

Le château des Matignon est un monument historique situé à Torigny-les-Villes, dans le département de la Manche. Il a été classé en 1840[1].

Château des Matignon
TorigniChateauMatignon 3.jpg
La façade nord du château.
Présentation
Type
Château de plaisance
Destination actuelle
Hôtel de Ville de Torigny-les-Villes
Architecte
Ange-Jacques Gabriel
Construction
XVIe siècle
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de la Manche
voir sur la carte de la Manche
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Ce château porte le nom de la maison des Matignon, comtes de Torigny, comme Jacques II de Goyon de Matignon et Jacques Ier de Monaco, ce qui le lie également à la famille Grimaldi.

SituationModifier

Le château est situé dans le centre-ville de Torigni-sur-Vire, commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Torigny-les-Villes.

HistoireModifier

Le premier château fortifié appartenant à la riche famille Gouyon, seigneurs de Matignon, originaires de Bretagne, est presque entièrement rasé au début du XVIe siècle et une nouvelle demeure est construite par Jacques II de Goyon de Matignon, œuvre de l'architecte Ange-Jacques Gabriel[2] en abandonnant le style défensif pour se transformer en demeure de plaisance.

Le château est alors constitué de trois ailes en U dont il ne reste aujourd'hui que l'aile méridionale. Quatre pavillons y sont adjoints et le domaine est entouré par un enclos de fossés secs.

Mis aux enchères en 1805, le domaine est adjugé à un marchand de biens, pour la somme de 1 600 000 livres, qui décide de le morceler. Le domaine compte alors un mobilier très riche composé de tableaux et de tapisseries d'Aubusson.

En 1944, lors des bombardements alliés, un incendie ravage le château provoquant la perte de plusieurs pièces classées à titre d'objets dont onze tableaux de Claude Vignon[3] et de cinq sur les six tapisseries de François Geubels[4]. Il ne subsiste des six tapisseries que celle dite de Bruxelles, datant du XVIe siècle, représentant une scène de l'Énéide contant l'histoire de Didon et Énée[5],[2].

Aujourd'hui, le château abrite la mairie de la ville ainsi qu'un musée consacré à Arthur Le Duc sculpteur torignais.

ArchitectureModifier

RéférencesModifier

  1. Notice no PA00110620, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a et b Michel Hébert et André Gervaise, Châteaux et Manoirs de la Manche, Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, (ISBN 978-2-847-06143-7), p. 102.
  3. « 11 tableaux de Claude Vignon », notice no PM50001463, base Palissy, ministère français de la Culture détruits en 1944.
  4. « 5 pièces murales : Scènes de l'Enéide », notice no PM50001462, base Palissy, ministère français de la Culture détruits en 1944.
  5. « Scènes de l'Enéide », notice no PM50001191, base Palissy, ministère français de la Culture.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier