Château des Blondes

Château des Blondes
Image illustrative de l’article Château des Blondes
Château des Blondes
(Hôtel de ville de Sassenage)
Début construction seconde moitié du XVIIIe siècle
Destination initiale Atelier et résidence
Propriétaire actuel Commune de Sassenage
Coordonnées 45° 12′ 24″ nord, 5° 39′ 49″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Commune Blason de Sassenage Sassenage
Géolocalisation sur la carte : Grenoble-Alpes Métropole
(Voir situation sur carte : Grenoble-Alpes Métropole)
Château des Blondes
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château des Blondes
Géolocalisation sur la carte : Isère
(Voir situation sur carte : Isère)
Château des Blondes

Le château des Blondes est situé à Sassenage, commune du département de l'Isère, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce bâtiment sert d'Hôtel de ville à la commune de Sassenage.

L'édifice fut à l'origine une grande maison accueillant et hébergeant des jeunes filles déshéritées, chargées de fabriquer un tissu de dentelle dénommé la blonde, d'où le nom du bâtiment qui sera très vite connu sous le nom de « château des blondes ». C'est sous ce terme officiel que la mairie, par décision de son conseil municipal, installé dans l'édifice, a choisi de le dénommer[1].

HistoireModifier

Construit durant la seconde moitié du XVIIIe siècle, cet imposant bâtiment fut tout d'abord une fabrique de dentelle de soie appelée la Blonde ou Blonde de Caen, entreprise créée par le Dr Antoine-Henri Ducoin en 1772 afin d'y recueillir les jeunes filles déshéritées formées en tant qu'ouvrières. Ce projet s'inscrivant dans le cadre d'une décision du roi Louis XV, qui veut inciter à la création de nouveaux lieux d'accueil des personnes déshéritées[2]. À la suite des événements liés à la Révolution française, mais aussi en raison d'abus et de disparitions mystérieuses, l’établissement fermera définitivement ses portes en 1791[3].

Le Dr Ducoin fut emprisonné sous la Terreur avec d'autres aristocrates de l'ancienne province du Dauphiné et parvint à échapper à l'échafaud à la suite de la chute de Robespierre, le 8 thermidor an II [4].

Le château connaîtra ensuite différents propriétaires privés dont la famille Soffrey de Callignon, puis il deviendra le Centre d’apprentissage de Liauterey consacré aux des métiers du bâtiment de 1945 à 1972. Puis inutilisé jusqu'en 1986, l’édifice sera entièrement réhabilité en 1988 pour devenir l’hôtel de ville de Sassenage et ne conservera que les façades d'origine.

Situation et accèsModifier

SituationModifier

Le château est situé dans le centre-ville de la commune de Sassenage, près de la route de Romans, non loin du bourg ancien et du château de Sassenage.

Voies routièresModifier

L'ancienne route nationale 532 ou « RN 532 » est une route nationale française reliant Saint-Péray (Ardèche) à Grenoble (Isère), déclassée dans le département de l’Isère en « RD 1532 » en 1972, traverse la commune de Sassenage et longe l'esplanade situé devant la façade du château.

Transports publicsModifier

Différentes lignes de bus du réseau TAG desservant la commune, passent devant le château sont[5] :

  • la ligne de bus 19 (proximo) qui relie Sassenage avec la commune de Seyssinet-Pariset (Village) ;
  • la ligne de bus 20 (proximo) qui relie Sassenage avec la commune deVeurey-Voroize (Mairie) et la commune de Seyssinet-Pariset (Hôtel de Ville) ;
  • la ligne de bus 50 (flexo) qui relie Sassenage (Les Côtes) avec la commune de Fontaine (La Poya) ;
  • la ligne de bus 53 (flexo) qui relie Fontaine avec la commune de Noyarey (Parc des biches) ;
  • la ligne de bus 54 (flexo) qui relie Sassenage (Les Engenières) avec Grenoble (Presqu'île).

DescriptionModifier

BâtimentModifier

Le bâtiment principal se présente sur quatre niveaux, soit quatre rangées de fenêtres. Il est adjoint de deux avant-corps, située à l'arrière du bâtiment et qui évoque deux tourelles.

DépendancesModifier

Deux pavillons sont situés devant l'entrée, le premier situé au nord accueille les services de police municipale et le second a hébergé l'office du tourisme de Sassenage jusqu'en 2015.

SouterrainModifier

Un passage souterrain piétonnier, ouvert au public, permet de passer sous le château et de rejoindre un parc, un parking et divers bâtiments administratifs dont la bibliothèque de Sassenage depuis la route de Romans et l'entrée principal de l'hôtel de ville.

Galerie de photosModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier