Ouvrir le menu principal

Château de la Rochefuret

château fort français

Château de la Rochefuret
Image illustrative de l’article Château de la Rochefuret
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Propriétaire actuel Famille de La Poëze d'Harambure
Destination actuelle Propriété privée
Protection  Inscrit MH (1948)
Coordonnées 47° 20′ 58″ nord, 0° 37′ 46″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Commune Ballan-Miré

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

(Voir situation sur carte : Indre-et-Loire)
Château de la Rochefuret

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Rochefuret

Le château de la Rochefuret est situé sur la commune de Ballan-Miré, dans le département d'Indre-et-Loire. Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

HistoriqueModifier

La Rochefuret appartenait en 1638 à Nicolas Leroux, maire de Tours, marchand bourgeois et trésorier au bureau des finances. Leroux est probablement à l'origine de la construction de la partie centrale de l'édifice, constituant le manoir primitif. Ses initiales figurent sur le fronton et les symboles de la guerre rappellent que la demeure avait ensuite été la propriété de Pierre Taschereau des Pictières, Grand-maître de l'artillerie royale. Le fronton Nord lui est orné des attributs de la paix. Ces facades ont été inscrites à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Les deux ailes ont ensuite été construite au XIXe siècle.

Au XIXe siècle, il fut la propriété de Narcisse Lesèble, botaniste et président du Comice horticole de Tours. La propriété fut ensuite achetée par M. de Chazal en 1930, lequel était aussi propriétaire d'une sucrerie importante à l'Île Maurice. La comtesse Robert de Grivel, née Claire de Nanclas, sa petite fille, hérite de la propriété et en fait sa résidence principale. Elle est ensuite partagée entre son fils Olivier de Grivel, lequel hérite des communs qui seront totalement restaurés et aménagés et sa fille Anne de Grivel devenue par mariage comtesse Charles-Henri de de La Poëze d'Harambure.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier