Château de la Durbelière

château fort français

Château de la Durbelière
Image illustrative de l’article Château de la Durbelière
Vue d'ensemble du château de la Durbelière
Type ruines
Début construction XVe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire actuel privé
Protection Logo monument historique Classé MH (1996)
Coordonnées 46° 57′ 00″ nord, 0° 41′ 14″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région historique Poitou
Subdivision administrative Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Commune Mauléon
Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres
(Voir situation sur carte : Deux-Sèvres)
Château de la Durbelière
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Château de la Durbelière
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de la Durbelière

Le château de la Durbelière est situé sur la commune de Saint-Aubin-de-Baubigné (commune associée à Mauléon) dans le département des Deux-Sèvres en France.

C'est un domaine privé. Le château est actuellement en ruines à la suite de plusieurs incendies pendant les guerres de Vendée. Henri de La Rochejaquelin y naquit en 1772.

Le site est actuellement entretenu et animé par une association.

HistoriqueModifier

Le premier château a été construit au XVe siècle puis remanié au début du XVIIe siècle et au XVIIIe siècle.

Il est transmis à la famille du Vergier de la Rochejaquelin à la fin du XVIIIe siècle.

Henri de La Rochejaquelein, général de l'armée catholique et royale pendant les guerres de Vendée, y a résidé, ce qui valut au château d'être incendié cinq fois entre 1793 et 1794 et d'être actuellement en ruines.

Les vestiges du château qui avaient été inscrits le , les communs et les sols qui avaient été inscrits le ont été classés monument historique le , ainsi que les douves, le pigeonnier, les murs de clôture et l'étang[1].

ArchitectureModifier

Le château est en ruines. Restent les douves et les communs dont le pigeonnier qui se dégradent chaque jour un peu plus.

Le château est constitué de souterrains qui, selon la légende, rejoignaient l'église de Saint-Aubin-de-Baubigné. Les souterrains ont été condamnés.

En dépit du fait que ce château soit en ruine, il conserve sa beauté. Une maquette a été réalisée, ainsi, on peut imaginer à quoi le château ressemblait avant d'être incendié et abîmé par le temps. Cette maquette se trouve dans la mairie de Saint-Aubin-de-Baubigné.

Galerie d'imagesModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Bélisaire Ledain, abbé Gabard, « Châtillon-sur-Sèvre - Château de la Durbelière », dans Paysages et monuments du Poitou, Imprimerie typographique de la Société des Librairies-Imprimeries réunies, Paris, 1894, tome VIII, Deux-Sèvres, p. 14 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier