Ouvrir le menu principal

Château de Verrazzano
Image illustrative de l’article Château de Verrazzano
Nom local Castello di Verrazzano
Début construction XIIe siècle
Site web http://www.verrazzano.org/index2.php?c=castellogreve
Coordonnées 43° 36′ 06″ nord, 11° 17′ 07″ est
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région historique Toscane
Localité Greve in Chianti

Géolocalisation sur la carte : Toscane

(Voir situation sur carte : Toscane)
Château de Verrazzano

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Château de Verrazzano
Le vin produit à Castello Verrazzano

Le château de Verrazzano[1] est situé sur la commune de Greve in Chianti en Toscane, à 348 mètres d'altitude.

HistoireModifier

Sur l'emplacement d'un bastion (protégeant des vignobles et des plantations d'oliviers et noté comme tel le sur un manuscrit de la bibliothèque monacale de la Badia a Passignano) dont il ne reste qu'une tour du Duecento, le château actuel fut construit entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle.

Il était la propriété de la famille guelfe florentine Da Verrazzano qui perdit deux de ses fils en 1260 à la bataille de Montaperti, et que dut quitter Ser Chiaro da Verrazzano pour l'exil à Rome. Il revint à la restauration du parti guelfe et ses possessions lui furent restituées.

C'est dans ce château que serait né selon la tradition, en 1485, Jean de Verrazane[2], l'illustre navigateur et découvreur de l'emplacement de la baie de New York et dont un des ponts porte le nom.

Transformé ensuite en casa di signore (demeure seigneuriale), il est devenu au Seicento une villa toscane, avec fattoria et jardin à l'italienne. Après l'extinction de la famille en 1819, il est devenu un centre de production agricole et du vin régional, le Chianti, dont les bâtiments ont été restaurés par le Cavalier Luigi Cappellini et le soutien de la Soprintendenza ai Monumenti di Firenze.

ÉconomieModifier

Depuis de nombreuses années, le Castello Verrazzano est réputé aussi pour sa production d'huile d'olive et de Chianti Classico (it).

Notes et référencesModifier

  1. de Veratius (Veratiae Gentis Fundus : domaine des Verazi), ou du latin verres, mâle du sanglier et zona, signifiant terra dei cinghiali, soit littéralement « terre des sangliers ».
  2. Jean de Verrazane serait en fait né à Lyon selon les recherches de Jacques Habert, auteur d'une thèse et de deux livres sur ce marin au service du roi de France

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

Liens externesModifier