Château de Tournon

château fort français

Château de Tournon
Image illustrative de l’article Château de Tournon
Le château de Tournon.
Période ou style XIVe siècle
Début construction Xe siècle
Destination actuelle Musée
Protection Logo monument historique Classé MH (1927, 1938, 1960)
Site web www.chateaumusee-tournon.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées 45° 04′ 06″ nord, 4° 49′ 54″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Commune Tournon-sur-Rhône
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Tournon
Château de Tournon
Image dans Infobox.
Informations générales
Type
Ouverture
Site web
Collections
Collections
issue de dons et legs divers, objets de la préhistoire à nos jours ; thème rhodanien (barrage, ponts, mariniers, navigation contemporaine)
Nombre d'objets
Bâtiment
Protection
Localisation
Adresse
14, place Auguste-Faure, 07300 Tournon-sur-Rhône
Tournon-sur-Rhône, Ardèche
Flag of France.svg France

Le château de Tournon, ou château-musée, est un ancien château fort restauré et remanié, qui se dresse sur la commune française de Tournon-sur-Rhône dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis les , et [1].

Il abrite depuis 1928 les collections du musée du Rhône.

LocalisationModifier

Le château est situé sur les bords du Rhône sur la commune de Tournon-sur-Rhône dans le département français de l'Ardèche. L'enceinte du bourg médiéval date quant à elle des XIIIe – XVe siècles[2].

HistoriqueModifier

Les traces du premier château du Xe siècle, situé à l'emplacement d'une ancienne tour de guet de l'époque gallo-romaine[réf. nécessaire], sont encore visibles à droite en entrant dans la cour d'honneur. Ce qui est certain c'est que le château occupe la place d'un castrum antique et a été remanié aux XIVe et XVe siècles[2].

Partant en croisade, Saint Louis séjourna au château, puis François Ier et Henri II, en partance pour les guerres d'Italie.

La partie XIVe siècle a été très remaniée. Au XVIe siècle, de nouveaux corps de logis ont été construits, dont le grand bâtiment Renaissance abritant les collections du musée. La tour Beauregard est édifiée entre 1560 et 1600 ainsi que les deux terrasses et la chapelle qui abrite notamment le triptyque du peintre Jean Capassin.

En 1489, François de Tournon, futur cardinal et archevêque de Lyon, diplomate et conseiller des rois François Ier et Henri II, naît dans ce château.

Le fils aîné de François Ier mourut au château en , à la suite d'un verre d'eau bu après avoir joué au jeu de paume à Lyon.

On peut voir aussi, dans le château la reconstitution de la chambre de la malheureuse Hélène de Tournon, jeune et belle, morte d'amour[3],[4]. Ronsard, présent en ce château, alors qu'il était page à douze ans, écrivit plus tard l'Ode à Hélène.

Depuis son déplacement depuis Arras-sur-Rhône, en 1939, une borne milliaire est dans l'entrée de la cour d'honneur du château.

DescriptionModifier

Aux XIVe et XVe siècles on remanie les logis, la chapelle et les tours d'artillerie[2].

Les façades et les toitures du château de Tournon ont été classées monument historique par arrêté du , puis l'intérieur à l'exception du logement du gardien et des parties occupées par le tribunal par arrêté du , et enfin la porte cloutée en chêne de la poterne par arrêté du [1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Notice n°PA00116828 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. a b et c Nicolas Mengus, Châteaux forts au Moyen Âge, Rennes, Éditions Ouest-France, , 283 p. (ISBN 978-2-7373-8461-5), p. 53.
  3. « Ardèche. La légende d’Hélène de Tournon, morte d’un chagrin d’amour », sur www.ledauphine.com, (consulté le )
  4. « La belle Hélène, mademoiselle de Tournon », sur France Bleu, (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier