Château de Soult-Berg

château à Saint-Amans-Soult (Tarn)

Château de Soult-Berg
Image illustrative de l’article Château de Soult-Berg
Le château en 2011.
Période ou style Empire
Architecte Perchain
Début construction 1829
Fin construction 1835
Propriétaire initial Jean-de-Dieu Soult
Destination initiale Lieu d'habitat
Protection Logo monument historique Classé MH (1995, Château)
 Inscrit MH (1983, 1995, Château, Parc)
Coordonnées 43° 28′ 22″ nord, 2° 29′ 37″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Occitanie (région administrative)
Département Tarn
Commune Saint-Amans-Soult
Géolocalisation sur la carte : Tarn
(Voir situation sur carte : Tarn)
Château de Soult-Berg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Soult-Berg

Le château de Soult-Berg est situé sur la commune de Saint-Amans-Soult, dans le département du Tarn.

HistoriqueModifier

Le château est construit entre 1829 et 1835 pour le maréchal Soult et sa femme Louise Berg. Saint-Amans, lieu de construction, est le village natal du maréchal Soult. Il passe ensuite par héritage à la famille Reille.

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le après une première inscription le [1], alors que le parc du château est inscrit depuis le [2]. Le château est construit entre 1823 et 1828 par un régiment du génie lorsque Soult est le ministre de la défense. On l'appelle château de Soult-Berg, ce dernier en souvenir de son épouse allemande connue lorsque celui-ci fut proscrit. Un quartier de Saint-Amans-Soult porte d'ailleurs le nom de "Mas Berg". C'est à son retour d'exil en Allemagne que Soult fait construire sa demeure.

Lors de l'occupation durant la Seconde Guerre Mondiale, des résistants français se réunissaient parfois dans le château vide.

ArchitectureModifier

Le château est rectangulaire, mais deux petits avants-corps brisent légèrement la géométrie du bâtiment. Le sous-sol contient les cuisines et la cave. Le rez-de-chaussée abrite une bibliothèque, deux salons et une salle à manger, les chambres et le bureau du maréchal, tout cela organisé autour d'un vestibule à colonnes. En 1864, un petit théâtre inspiré du théâtre Napoléon III de Fontainebleau est construit au premier étage. Celui-ci possède aussi une chapelle ainsi qu'une dizaine de chambres.

Le mobilier d'époque a été conservé, et comprend papiers peints et gypseries[3].

Le parcModifier

Le parc du château de Soult-Berg a été réalisé entre 1828 et 1845 à la demande du maréchal. Il est classé aux monuments historiques depuis 1995. Sur plus de quarante hectares de terrain, le parc à l'anglaise possède quelque deux cents essences différentes, souvent rares comme par exemple le sapin de Chine, le tulipier de Virginie ou encore le chêne rouge d'Amérique. Certains de ces arbres viennent du jardin des plantes de Paris.

Le but du parc était de reprendre le modèle d'un champ de bataille du Premier Empire, sous lequel le maréchal Soult avait servi[4].


Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. La fiche mérimée précise :Inscription 27 06 1983 (façades et toitures) (arrêté) non annulée
  2. Notice no PA00095629, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Château de Soult-Berg »
  4. « Le parc de Soult-Berg »

Liens externesModifier