Ouvrir le menu principal

Château de Sandon

château à Pontarlier (Doubs)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sandon.

Château de Sandon
Image illustrative de l’article Château de Sandon
Type Demeure
Début construction XVIIe , XXe siècles
Protection  Inscrit MH (2003)
Coordonnées 46° 53′ 21″ nord, 6° 21′ 48″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Localité Pontarlier

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Château de Sandon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Sandon

Le château de Sandon (ou demeure de Sandon), est un domaine, protégé des monuments historiques, situé à Pontarlier, dans le département français du Doubs.

LocalisationModifier

Le domaine de Sandon se trouve à la sortie sud de Pontarlier en direction de La Cluse-et-Mijoux et de la Suisse[1]. Il est situé entre le Doubs et la ligne de chemin de fer Pontarlier-Neuchâtel, à proximité de la RN 57.

HistoireModifier

Le domaine original date des XVIIe , XVIIIe siècles comme en témoigne la chapelle, et fut à l'origine une scierie[2]. La dérivation sur le Doubs existe toujours. Achetée au début du XIXe siècle par le maire de Pontarlier de l'époque, Philippe Demesmay, elle est toujours propriété de la famille[1]. La scierie est reconstruite en 1846 et une passerelle enjambant le Doubs est construite en 1879 et emportée en 1882[3]. En 1910, le corps de logis est construit dans un style régionaliste, typique du début du XXe siècle[2].

De nombreux éléments du domaine[note 1] sont inscrits au titre des monuments historiques en 2003[2].

ArchitectureModifier

Le domaine se compose d'une chapelle du XVIIe siècle, d'une maison du XVIIIe siècle, de la maison de 1910, ainsi que de diverses dépendances[1].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

Notes
  1. La fiche Mérimée précise : « Les vestiges de l'établissement hydraulique et le vivier ; la chapelle, la maison XVIIIe siècle, la ferme, la villa 1910 et son garage-écurie, en totalité, y compris les décors ; les façades et toitures du pavillon du gardien »
Références
  1. a b et c « Bienvenue au domaine de Sandon », La Presse pontissalienne, no 80,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2016)
  2. a b et c « Demeure de Sandon », notice no PA25000037, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Évaluation préliminaire des risques d'inondation sur le bassin Rhône-Méditerranée », sur Dreal

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier