Ouvrir le menu principal

Château de Pontarion

château à Pontarion (Creuse)
Château de Pontarion
Château Pontarion 1.jpg
Vue générale, avec sa muraille
Présentation
Type
Propriétaire
privé
Statut patrimonial
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le Château de Pontarion est un château-fort situé à Pontarion, dans le département de la Creuse, en France[1].

LocalisationModifier

Le château est situé sur la commune de Pontarion, dans le département français de la Creuse. Il se trouve à l'extrémité Ouest du bourg historique, contrôlant la route historique (D941) et la rivière Thaurion qui coule au sud du château[2].

DescriptionModifier

Placé sur la rive droite du Thaurion, le château de Pontarion que l'on connait a été en grande partie bâti par Antoine d’Aubusson au XVe siècle.

GalerieModifier

HistoriqueModifier

Les vicomtes d’Aubusson furent seigneurs de Pontarion à partir de 1249. À cette époque, Raymond d’Aubusson épouse Seguine de Pierre Buffière qui lui apporte la seigneurie de Pontarion en dot[3].

En 1364, Guy Aubert, seigneur des Monts, de la famille du pape Innocent VI, acheta les terres de Pontarion. Il avait épousé Ennonde de Bulbon, Dame de Thor. Vers le milieu du XVe siècle, le fief passe à nouveau dans la famille d'Aubusson avec Antoine d’Aubusson qui en hérite. Il fait élever le château actuel. Antoine combattit au siège de Rhodes comme capitaine général. Il était à la tête d’une troupe de gentilshommes de la Marche et du Limousin. Il avait été, auparavant, bailli d’Anjou, de Touraine et du pays de Cau. Il fut chambellan du roi Charles VII, qu’il servit contre les Anglais et les Bourguignons[3].

En 1470 Jeanne, soeur d’Antoine d’Aubusson, apporte à son tour la terre (et le château) de Pontarion en dot à son époux Foucaud de Pierre Buffière, qui mourut en 1510. Jean Geoffroy de Pierre Buffière avait épousé Marguerite de Bourbon Buffet. Il fut condamné, en 1556, pour avoir fait payer trop cher le droit de guet.

Le 2 mars 1608, Marguerite de Pierre-Buffière vendit Pontarion à Jean du Chemin, évêque de Condom qui le laissa à son neveu Théophile du Chemin.

En octobre 1655, Jean de Biron d’Armagnac vendit le fief à Joseph de Chastagnac de Maléon.

Michel de Corbier épousa Marie de Chastagnac, Dame de Pontarion, au château en 1743. La famille de Corbier conserva l'édifice jusqu’en 1836.

Des constructions du XVe siècle restent: un corps de logis rectangulaire à trois étages, conservant son couronnement de mâchicoulis; un escalier circulaire avec porte au linteau en accolade garnit; la façade sur cour et son échauguette; les deux tours de la même époque (dont il ne reste que la base et les amorces) flanquent le logis, du côté de la rivière. Un corps de bâtiment limite la cour côté route et conserve également son couronnement de mâchicoulis. À l'opposé, un pan de mur avec des restes d'échauguette sont en ruine, ainsi qu'une porte flanquée de tours[4].

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques du 29 octobre 1941[1].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier