Ouvrir le menu principal

Château de Passy-Véron

château fort français
Château de Passy
Passy, château, est.jpg
Les communs du château
Présentation
Type
Propriétaire
Propriété privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bourgogne
voir sur la carte de Bourgogne
Red pog.svg

Le château de Passy (dit parfois château de Passy-Véron) est un château situé à Passy, en France[1].

LocalisationModifier

Le château est situé dans le département français de l'Yonne, dans la commune de Passy, à la sortie Nord du village.

Histoire et descriptionModifier

 
Façade de la cour d'honneur, à droite l'ancienne orangerie, aile sud des communs.

Le château en forme de U, avec un corps de logis à fronton en façade et deux ailes en avancée au levant, est d'architecture classique du XVIIe siècle de style Louis XIII, donnant sur la cour d'honneur, tandis que la façade Ouest donne sur ce qu'il reste de l'ancien parc (et au delà vers l'Yonne), avec une tourelle à l'angle Sud-Ouest. Les communs à droite de la cour d'honneur s'organisent comme un quadrilatère autour d'une vaste cour carrée. On y accède par une porte anciennement à pont-levis au dessus des anciennes douves. Une longue allée bordée d'arbres mène à la cour d'honneur.

À la Révolution, le château appartenait au financier Antoine Mégret, comte de Sérilly, qui périt en 1794 sur l'échafaud avec toute sa famille en même temps que Madame Élisabeth, sœur de Louis XVI. Seule sa femme, née Anne-Louise de Domangeville, fut épargnée, parce qu'elle se croyait enceinte. Elle se remaria en 1796 avec François de Pange puis avec Anne-Pierre de Montesquiou-Fézensac.

Le château abrite un hôpital militaire pendant la Première Guerre mondiale. L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1926[1]. Il accueille longtemps dans ses murs une colonie de vacances, avant d'être vendu au début du XXIe siècle comme copropriété d'appartements privés. Les communs ont été réhabilités pour être vendus aussi par lots en appartements les uns à côté des autres. L'ensemble ne se visite pas. Tous les intérieurs, sauf l'escalier d'époque, ont été remaniés.

IllustrationsModifier

AnnexesModifier