Ouvrir le menu principal

Château de Fervaques

château à Livarot-Pays-d'Auge (Calvados)

Château
de Fervaques
Image illustrative de l’article Château de Fervaques
Début construction XVIe siècle
Fin construction XVIIe siècle
Protection Classé MH (1995)
Coordonnées 49° 02′ 28″ nord, 0° 15′ 04″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Normandie
Département Calvados
Commune Fervaques

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Fervaques

Le château de Fervaques aussi appelé domaine de Fervaques ou château le Kinnor est un édifice situé sur les anciennes communes de Fervaques et Cheffreville-Tonnencourt et la commune nouvelle de Livarot-Pays-d'Auge dans le département français du Calvados. Construit essentiellement aux XVIe et XVIIe siècles, il a été remanié en particulier les intérieurs au XIXe siècle. L'élégance de l'ensemble conservé confère au domaine un rôle de « témoignage d'un art de bâtir en Normandie, aux prémices de l'âge classique »[2].

Sommaire

HistoireModifier

Le château actuel date du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle[3] ; il a été construit à l'initiative de Guillaume de Hautemer par François Gabriel, maître maçon ancêtre de la lignée des Gabriel. Cependant, une bâtisse existe au même endroit dès le XVe siècle, dont le logis est en partie conservé[4].

La fortune de Guillaume de Hautemer est due à son mariage, ses fonctions et aussi du produit de pillages ; elle lui permet de faire appel pour la construction envisagée à un architecte déjà réputé menée à bien de 1595 à 1602[5]. François Gabriel a déjà œuvré en particulier au château de Carrouges[6].

Architecture et protectionModifier

ArchitectureModifier

La partie de la construction la plus ancienne possède une alternance de pierres et de briques[4]. Le colombier est daté également de cette phase ancienne même s'il est conservé seulement de manière partielle[5].

Le bâtiment est composé de deux pavillons et d'un logis, outre l'aile médiévale préservée. Une autre aile abritait la boulangerie destinée aux troupes est perdue. Gabriel s'est inspiré du logis médiéval conservé pour sa bâtisse constituée également de pierres et de briques[5]. L'architecte s'accorde des libertés avec son modèle dans le décor et en particulier les lucarnes[7].

Le château a été modifié : les meneaux disparaissent au XVIIIe siècle et l'entrée est modifiée, de même la bâtisse a perdu un grand escalier[6].

ProtectionModifier

Le château est classé monument historique depuis le 02 mai 1995[3] :

  • Château
  • Poterne
  • Vestiges du colombier
  • Pont sur la Touques
  • Parc avec douves et système hydraulique

Le parc possède des arbres remarquables dont un platane de plus de 500 ans et un hêtre pourpre.

GalerieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier