Ouvrir le menu principal

Château de Chennebrun

château à Chennebrun (Eure)

Château de Chennebrun
Image illustrative de l’article Château de Chennebrun
Le château et la maison du régisseur édifiés au XVIIIe siècle.
Période ou style Classique
Type château
Début construction XIVe siècle
Fin construction XIXe siècle
Protection  Inscrit MH (1994)
Coordonnées 48° 40′ 51″ nord, 0° 46′ 58″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Normandie
Département Eure
Commune Chennebrun

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Château de Chennebrun

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Chennebrun

Le château de Chennebrun est un édifice construit à partir du XIVe siècle situé sur la commune de Chennebrun, dans le département de l'Eure en région Normandie. Il fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le .

LocalisationModifier

Le château de Chennebrun se situe sur le territoire de la commune de Chennebrun, dans le sud du département de l'Eure, au sein de la région naturelle du Perche. Il se dresse au nord du bourg, sur l'un des coteaux de la vallée de l'Avre[1], une rivière affluente de l'Eure[2].

HistoriqueModifier

Le site était occupé, dès le XIIe siècle, par une forteresse. Il présentait un fort intérêt stratégique puisqu'il était situé sur la frontière entre le duché de Normandie et le royaume de France, frontière symbolisée alors par la vallée de l'Avre. A la fin du XIIIe siècle, l'emplacement perd son importance à la suite du rattachement de la Normandie à la France[3].

Vers 1750-1765, le château actuel fut construit. A la fin du XVIIIe siècle, un colombier circulaire et la maison du régisseur ont été édifiés face au château. Enfin, une serre maçonnée a été ajoutée au XIXe siècle[3],[4].

ArchitectureModifier

Le château actuel a été construit en intégrant d'anciennes caves voûtées de la forteresse médiévale (datant du XIVe ou XVe siècle)[4]. Il présente des façades de briques et de moellons enduits ou laissés à nu qui sont mises en valeur par quelques ornements (notamment aux frontons et aux corniches)[3]. À l'étage, une pièce lambrissée sert de chartrier[4].

Le château est entouré par un parc boisé dans lequel sont encore visibles quelques tours et courtines de l'enceinte médiévale[3].

ProtectionModifier

 
Le colombier

Le monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [4]. Sont concernés par cette inscription :

  • les façades, les toitures, le gros œuvre et les caves du château ;
  • le vieux château en totalité, y compris l'ensemble lambrissé de l'étage et les vestiges archéologiques ;
  • les façades, les toitures et l'escalier intérieur sud de la maison du régisseur ;
  • la serre et le colombier ;
  • le parc, y compris son enceinte et le mur du clos à l'est de l'église, à l'exclusion des portions incluses dans des habitations ;
  • Le potager, y compris son mur d'enceinte et l'appentis.

Notes et référencesModifier

  1. « La vallée de l'Avre », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 20 septembre 2017).
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Avre (H42-0400) » (consulté le 20 septembre 2017).
  3. a b c et d POULAIN France ; Unité Départementale de l'Architecture et du Patrimoine de l'Eure (DRAC Normandie). Chennebrun > Château [en ligne]. In : Conseil no 99 – Zones à Forte Sensibilité Patrimoniale – 4 septembre 2015. Disponible sur : http://www.eure.gouv.fr/content/download/17873/123139/file/ESSENTIEL_CONSEIL_99%20Chennebrun_Ch%C3%A2teau_ZFSP.pdf (page consultée le 21 septembre 2017).
  4. a b c et d Notice no PA00132770, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier