Ouvrir le menu principal

Château de Boissy-le-Sec

château fort à Boissy-le-Sec (Essonne)

Château de Boissy-le-Sec
Image illustrative de l’article Château de Boissy-le-Sec
Période ou style ?
Type Manoir
Début construction XIVe siècle
Fin construction XIXe siècle
Protection  Inscrit MH (1984, 2007)
Coordonnées 48° 28′ 37″ nord, 2° 05′ 23″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Hurepoix
Région Île-de-France
Département Essonne
Commune Boissy-le-Sec

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Boissy-le-Sec

Le château de Boissy-le-Sec est un château français situé dans la commune de Boissy-le-Sec, en pays Hurepoix, dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France, à quarante-six kilomètres au sud-ouest de Paris.

SituationModifier

 
 
Localisation du château de Boissy-le-Sec dans l'Essonne.

HistoireModifier

Une tradition, reprise par les historiens locaux, avance la date de 1339 pour la construction du château fort, attribuée à Jean Paviot, chevalier banneret de l'armée royale de Philippe VI de Valois. Ce roi à la veille de la guerre de Cent Ans, avait sans doute éprouvé le besoin de compléter les défenses avancées de Paris entre ses châteaux d'Étampes et Dourdan alors que l'on pouvait craindre des attaques anglaises en provenance d'Aquitaine. Toutefois Jean Paviot n'est attesté, comme seigneur de Boissy-le-Sec qu'en 1349 par un acte de foi et d'hommage rendu à la Duchesse d'Alençon, comme tutrice de son fils mineur, comte apanagiste d'Étampes.
Ce château-fort fut pris par les Anglais probablement en 1358. Le château de Boissy-le-Sec est mentionné en 1360 dans le traité de Brétigny, parmi les forteresses conservées par le Roi d'Angleterre, comme gage du paiement de la rançon de Jean II, roi de France, fait prisonnier à la bataille de Poitiers.

Dans la seconde moitié du XVe siècle, les descendants de Jean Paviot transformèrent leur château en demeure de Plaisance construisant entre les deux tours un corps de logis principal où fut intégré, dans son rez-de-chaussée, le second niveau de la tour de la salle basse. Cette nouvelle construction comportait de larges fenêtres à meneaux encadrées de pierre de taille sculptées. Des demi-fenêtres à traverses furent percées dans les deux tours, avec un encadrement de pierre de taille, sculptées dans le même style gothique flamboyant. À cette même époque, ou plus tard au XVIe siècle, l'ancien logis seigneurial fut élargi et surélevé, formant une aile sud, en retour du nouveau corps de logis principal. Au rez-de-chaussée l'élargissement comportait une galerie, dotée de trois arceaux, ouverte sur l'extérieur. Au début du XVIIIe siècle de nouvelles transformation mirent le "vieux château" au gout du jour ce qui impliqua le bouchage des arceaux et surtout la recouvrement des encadrements de fenêtres gothique par des aplats de plâtre, conférant à ces ouvertures un style baroque. Ces encadrements gothiques réapparurent sur la façade nord du corps de logis principal et sur les tours qui l'encadrent en 2006, à l'occasion d'un ravalement. Cette découverte entraina l'Inscription en 1968 comme monument historique des façades et des toitures du château alors qu'antérieurement seules la salle basse voûtée et la cave alvéolée étaient inscrites à l'Inventaire supplémentaire.

Le château est partiellement inscrit aux monuments historiques le [1] et le [2].

ArchitectureModifier

 
Tour du mur d'enceinte

Il fut à l'origine une forteresse médiévale. Du côté occidental du bâtiment une salle basse voûtée, dotée d'un pilier central supportant quatre ogives, semble dater de la fin du XIIIe siècle et était peut-être à l'époque l'audience du tribunal seigneurial formant le niveau bas d'une tour carrée dont les parties hautes ont disparu, noyées dans les constructions ultérieures La cave alvéolée dont l'accès se fait par un large escalier débouchant dans la salle voûtée est sans doute antérieure et pourrait être ce qui reste d'un premier logis seigneurial construit par Gauthier de Nanteau créé seigneur de Boissy-le-Sec par Philippe Auguste.

Du côté oriental, une autre structure carrée de dimensions voisines abrite aujourd'hui, au rez-de-chaussée, la cuisine, un des murs très épais de cette autre tour carrée émerge dans l'actuel grenier ce qui indique qu'elle comportait au moins trois niveaux. Cette tour carrée abritait, peut-être, la grande salle et l'"aula" du châtelain primitif et se trouve accolée au sud par un bâtiment ancien où se trouvent deux petites pièces basses, l'arrière-cuisine et un cellier, surmontée à l'entresol par une chambre basse et un fruitier. Sous celui-ci s'étend une cave voûtée.

Au nord, l'actuelle façade principale est encadrée de deux tours rondes dont l'une, à l'est, fortement talutée sur son pourtour, dotée de murs très épais percés de meurtrières était primitivement isolée du reste du bâtiment et constituait peut-être le donjon de ce petit château fort L'autre tour à l'ouest flanque la structure de la salle basse voûtée.

Pour approfondirModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Dobler, l'actuel propriétaire du Château est l'auteur de la monographie communale intitulée "Boissy-le-Sec, une commune entre Beauce et Hurepoix".

IconographieModifier

SourcesModifier