Ouvrir le menu principal

Château d'Ottignies

château à Ottignies-Louvain-la-Neuve

Château d'Ottignies
Image illustrative de l’article Château d'Ottignies
Propriétaire initial Famille de Sombreffe
Propriétaire actuel Famille van der Dussen Kestergat
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1952, no 25121-CLT-0001-01)
Coordonnées 50° 39′ 58″ nord, 4° 34′ 02″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région historique Duché de Brabant
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Localité Ottignies-Louvain-la-Neuve

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château d'Ottignies

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Château d'Ottignies

Le château d'Ottignies est un château du XVIIe siècle situé en plein centre d'Ottignies, section de la ville belge d'Ottignies-Louvain-la-Neuve, dans la province du Brabant wallon.

Sommaire

LocalisationModifier

Le château d'Ottignies est établi sur une hauteur qui domine l'église Saint-Rémy d'Ottignies : son parc est délimité par l'avenue des Combattants, l'avenue du Roi Albert et l'avenue des Villas.

 
Le jardin, l'orangerie et le château.

HistoriqueModifier

Donné en fief au XIIe siècle à une famille d'Ottignies, le château passe à la famille de Sombreffe à la fin du XIVe siècle puis à la famille de Spangen[1].

Il est incendié au début du XVIIe siècle et reconstruit en 1626[2].

Les Spangen le vendent en 1729[1] à la famille Palma-Carillo qui le conserve jusqu'à la fin du régime féodal, en 1809. Le dernier seigneur d'Ottignies est Guillaume-François Bertout de Carillo (1738-1810), dont la dalle funéraire orne la façade méridionale de l'église Saint-Rémy d'Ottignies.

Depuis lors, le château appartient à la famille van der Dussen Kestergat[1].

Le 10 janvier 1919, le château reçoit la visite du roi Albert Ier, comme l'atteste l'inscription gravée au-dessus d'une des portes néo-classiques du château.

ClassementModifier

L'ensemble formé par l'église Saint-Rémy, le presbytère et le château d'Ottignies fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 29 mai 1952[3] et figure à l'Inventaire du patrimoine culturel immobilier de la Région wallonne sous la référence 25121-INV-0029-02[4].

DescriptionModifier

 
Les ancres de façade qui composent le millésime « 1626 ».

Le châteauModifier

Le château, construit en briques peintes en blanc, est composé d'une tour carrée autour de laquelle s'articulent trois ailes : une aile septentrionale et une aile occidentale de quatre travées chacune, ainsi qu'une aile méridionale d'une seule travée.

La tour carrée est surmontée d'un toit octogonal à base carrée et porte des ancres qui composent le millésime « 1626 », année de la reconstruction après l'incendie du début du XVIIe siècle.

La façade occidentale possède deux portes néoclassiques dont l'une affiche au linteau l'inscription suivante :

« S.M. ALBERT. I A PASSÉ CE SEUIL LE 10 JANV 1919 »

Les ailes septentrionale et méridionale se terminent chacune par un mur surmonté d'un pignon à redents.

Le jardin, l'orangerie et les serresModifier

À l'ouest du château se trouve un jardin à la française bordé au nord par une orangerie et par des serres, au sud par des pièces d'eau et à l'ouest par un bois à la limite duquel on notera quelques arbres remarquables de très grande taille (tulipier de Virginie, hêtre pourpre, magnolia...)

L'orangerie et les serres datent du XIXe siècle[4]. L'orangerie comporte quatre travées et est édifiée en briques rouges et en pierre de Gobertange.

Articles connexesModifier

RéférencesModifier