Ceyhan (fleuve)

Le Ceyhan (Ceyhan Nehri ou Ceyhan Çayı) est un fleuve turc coupé par le Barrage de Menzelet. Le Ceyhan arrose la ville de Ceyhan.

Ceyhan
(Pyrame)
Illustration
Le pont romain de Mopsueste sur le Ceyhan
Carte.
Cours du Ceyhan.
Caractéristiques
Longueur 509 km [1]
Bassin 21 982 km2
Bassin collecteur Ceyhan
Cours
Source District d'Elbistan
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Limite des districts de Karataş et de Yumurtalık
· Coordonnées 36° 33′ 55″ N, 35° 33′ 39″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Aksu
Pays traversés Drapeau de la Turquie Turquie
Régions traversées Kahramanmaraş, Osmaniye, Adana
Principales localités Ceyhan

Son nom antique est le Pyrame[2] (Pyramus ou Pyramos). Le fleuve Seyhan qui arrose lui aussi la région d'Adana, a eu au cours de l'histoire une embouchure commune avec le Ceyhan et a été considéré comme l'un de ses affluents[3]. Actuellement leurs embouchures sont distantes de plus de 60 km.

GéographieModifier

Le fleuve Ceyhan est long de 509 km. Il prend ses sources aux environs d'Elbistan dans la province de Kahramanmaraş. C'est le confluent de plusieurs rivières de cette région qui forment le fleuve : Söğütlü Deresi, Hurma Çayı et Göksun Çayı. Il traverse alors d'étroites gorges et il est coupé par les barrages de Menzelet, de Kılavuzlu de Sır où il reçoit l'apport de la rivière Aksu, de Berke et d'Aslantaş. Il pénètre ensuite la plaine de Cilicie (Çukurova). Il traverse la ville de Ceyhan avant de se jeter dans la Méditerranée.

Notes et référencesModifier

  1. (tr) « Ceyhan Nehri », sur Türkçe Bilgi.
  2. Pyrame en grec : Pyramos, Πύραμος.
  3. Victor Langlois, Voyage dans la Cilicie et dans les montagnes du Taurus: exécuté pendant les années 1851-1853, B. Duprat, (présentation en ligne, lire en ligne), « Cilicie orientale », p. 464-465

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 

Les coordonnées de cet article :