Ouvrir le menu principal
Carte des cercles impériaux au début du XVIe siècle. Le cercle de Bourgogne figure en rouge.

Le cercle de Bourgogne (en allemand, Burgundischer Reichskreis) est un cercle impérial du Saint-Empire romain germanique.

Sommaire

CaractéristiquesModifier

Le cercle de Bourgogne est l’un des quatre cercles impériaux constitués en 1512, une décennie après la réforme impériale.

Le cercle comprend principalement les possessions des Habsbourg héritées de la maison de Bourgogne dans l’ouest du Saint-Empire, collectivement désignées par « duché de Bourgogne ». Géographiquement, le cercle est composé de deux parties distinctes : le comté de Bourgogne au sud (situé approximativement sur l'actuelle Franche-Comté française) et les Pays-Bas bourguignons au nord (actuels Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et nord de la France, à l'exception de la principauté de Liège et de la principauté de Stavelot-Malmedy, relevant du cercle du Bas-Rhin-Westphalie)[1].

L’assise territoriale du cercle est considérablement réduite au cours du temps avec la sécession des Provinces-Unies en 1581, l’annexion du comté de Bourgogne par la France en 1678 et l’expansion progressive de celle-ci sur la Flandre française. L’occupation et l’annexion des territoires restants par la France révolutionnaire dans les années 1790 consacre la fin effective du cercle.

Membres et évolutionModifier

Début du XVIe siècleModifier

Les États suivants font partie du cercle de Bourgogne à sa création en 1512 :

Blason Nom Notes
  Marquisat d’Anvers Union avec le Brabant. Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Comté d'Artois Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Conquête par la France en 1640, confirmée de jure en 1659 et 1679.
  Seigneurie de Bergh
  Besançon Ville libre d'Empire en 1290. À la France en 1678.
  Comté de Bourgogne Fondé au Xe siècle. À la France en 1678.
  Duché de Brabant Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Comté de Drenthe Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.
  Comté d'Egmond et Ijsselstein
  Comté de Flandre Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Seigneurie de Frise (en) Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.
  Comté de Hainaut Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Comté de Hollande Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.
  Comté de Horn À Liège en 1588.
  Duché de Limbourg Union avec le Brabant en 1288. Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Duché de Luxembourg Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Maastricht Ville libre d'Empire. À la France en 1794.
  Seigneurie de Malines Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Comté de Namur Une des Dix-Sept Provinces de 1549. À la France en 1795.
  Tournai Ville libre d'Empire.
  Comté de Zélande Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.

1548Modifier

En 1548, lors de la Diète d'Empire à Augsbourg, l'Empereur Charles Quint place les Pays-Bas (actuelle Belgique) sous la protection du corps germanique, à l'intérieur du cercle de Bourgogne, moyennant une exemption des taxes habituelles de la juridiction de la chambre impériale. Le cercle acquiert un statut de quasi-indépendance. Les membres suivants, précédemment rattachés au Cercle du Bas-Rhin-Westphalie, rejoignent le cercle de Bourgogne :

Blason Nom Notes
  Groningue Ville libre d'Empire
  Seigneurie de Groningue (en) Fondée en 1536. Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.
  Duché de Gueldre Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.
  Seigneurie de Jever Quitte le cercle en 1588.
  Seigneurie d'Overijssel Fondée en 1528. Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.
  Principauté d'Utrecht Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.
  Comté de Zutphen Union avec la Gueldre en 1182. Une des Dix-Sept Provinces de 1549. Quitte le Saint-Empire en 1581 à la création des Provinces-Unies.

Les trois ConseilsModifier

Charles Quint avait créé trois conseils collatéraux en 1531 : le Conseil d'État, le Conseil privé et le Conseil des Finances. Cette invention rationnelle confie à trois organismes spécifiques des fonctions régaliennes distinctes :

  • Conseil d'État : questions juridiques
  • Conseil privé : grands enjeux politiques
  • Conseil des Finances : affaires financières.

Elle traduit la volonté du pouvoir bourguignon de mieux contrôler les rouages financiers et juridiques complexes. Elle permet aussi de limiter le pouvoir de l'aristocratie aux questions juridiques, en les confinant au Conseil d'État, alors que les deux autres organes, aux missions plus techniques, sont confiés à un personnel mieux formé et issu de milieux plus modestes.

Indépendance des Provinces-UniesModifier

Les conflits entre Philippe II d'Espagne et ses sujets néerlandais conduisent à la Guerre de Quatre-Vingts Ans en 1568. Les sept provinces du nord des Pays-Bas espagnols déclarent leur indépendance en 1581 sous le nom de Provinces-Unies. Elles comportent :

Les provinces quittent le Saint-Empire — et le cercle de Bourgogne. L'Espagne conserve la possession des Pays-Bas méridionaux.

Annexions françaisesModifier

Les traités des Pyrénées en 1659, d'Aix-la-Chapelle en 1668 et de Nimègue en 1678 consacrent la sortie de l'Artois, de la Franche-Comté et de parties de la Flandre et du Hainaut de l'Empire et du cercle.

Les traités d'Utrecht et de Rastadt en 1713 et 1714 apportent le reste des Pays-Bas espagnols à l'Autriche. Ils sont dès lors désignés sous le terme de Pays-Bas autrichiens.

Fin du XVIIIe siècleModifier

À la fin du XVIIIe siècle, le cercle de Bourgogne est composé de Malines, du Luxembourg, de Gueldre, du Hainaut, de la Flandre, de Tournai, de Namur, du Brabant, d'Anvers et du Limbourg, un territoire considérablement réduit par rapport à sa création en 1512.

En 1797, après la signature du traité de Campo-Formio, la région est annexée par la France.

Notes et référencesModifier

  1. Paul Delsalle, La Franche-Comté au temps de Charles Quint, Presses universitaires de Franche-Comté, (1re éd. 2000), 349 p. (ISBN 978-2-84867077-5), p. 11-13.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier