Centre suisse d'études pour la rationalisation de la construction

Le Centre suisse d'études pour la rationalisation de la construction (anciennement Centre suisse d'études pour la Rationalisation du Bâtiment ou CRB), fondé en 1959[1], est une association qui a pour mission de faciliter les échanges entre les divers acteurs du secteur de la construction.

Centre suisse d'études pour la rationalisation de la construction
upright=Article à illustrer Organisation
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Organisation
Site web

En collaboration avec les associations professionnelles, CRB développe des standards pour l'ensemble du cycle de vie d'un ouvrage (planification, réalisation, exploitation). Les standards visent à améliorer la communication entre maîtres d'ouvrage, concepteurs, entrepreneurs et fournisseurs[2]. Ils veulent être le socle sur lequel se construit la numérisation du secteur de la construction[3].

Histoire et organisationModifier

Fondée en 1959 par la Fédération des architectes suisses FAS, le Centre regroupe aujourd'hui[Quand ?] près de 5 000 membres dans toute la Suisse.

Réseaux national et internationalModifier

Le CRB collabore avec plusieurs associations et organisations du secteur de la construction.

Le CRB est membre des organisations suivantes :

  • Netzwerk_digital[4]
  • BuildingSmart International[5]
  • International Construction Information Society (ICIS)[6]

Notes et référencesModifier

  1. Powerneting AG, « CRB, Schweizerische Zentralstelle für Baurationalisierung », sur Handelsregisteramt des Kantons Zürich (consulté le 5 juillet 2018)
  2. « CRB Online - Home », sur www.crb.ch (consulté le 5 juillet 2018)
  3. « Digitalisation et collaboration | Bâtitech », Bâtitech,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juillet 2018)
  4. (de-CH) « Home », sur netzwerk-digital.ch (consulté le 5 juillet 2018).
  5. (en-GB) « Members », sur buildingSMART (consulté le 5 juillet 2018).
  6. (en-GB) « ICIS – International Construction Information Society – International Construction Information Society », sur www.icis.org (consulté le 5 juillet 2018).

Liens externesModifier