Ouvrir le menu principal
Centre national de génotypage (CNG)
upright=Article à illustrer Organisation
Cadre
Type
Domaine d'activité
Siège social
Pays
Coordonnées
Organisation
Direction
Jean-François Deleuze (2012-2017)
Affiliation
Site web
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg

Le Centre national de génotypage (CNG) est un groupement d’intérêt public (GIP) sous tutelle du ministère de la recherche français, chargé du développement et de l'application du génotypage et des technologies génomiques liées à cette activité, notamment pour l'identification de gènes morbides impliqués dans les maladies héréditaires. Situé sur la Genopole d'Évry avec des laboratoires de recherche académique, des entreprises de biotechnologies et l'Université d'Évry, il est actuellement dirigé par Jean-François Deleuze.

Le Centre national de génotypage opère actuellement la plus grosse plate-forme de séquençage en France, et parmi les cinq plus grosses en Europe. Grâce à cette capacité de séquençage et à son savoir-faire, le Centre national de génotypage sera fortement impliqué dans le plan "France Médecine Génomique 2025[1]" annoncé par le Premier ministre Manuel Valls en juin 2016.

HistoireModifier

En octobre 1998, le Centre national de génotypage a repris les activités génomiques du Généthon qui, avec l’aide de l’AFM (Association française contre les myopathies), a été un pionnier des études génomiques en France.

En 2002, le CNG est devenu partie du nouveau GIP Consortium national de recherche en génomique ou CNRG. Les autres membres du GIP CNRG sont l’INSERM, le CNRS, l’INRA, le CEA et la société FIST (France innovation scientifique et transfert, filiale de transfert de technologie du CNRS).

La direction des sciences du vivant du CEA assure, depuis le 1er mai 2007, la gestion des deux plates-formes nationales de génomique, le Génoscope - Centre national de séquençage (CNS) et le Centre national de génotypage (CNG), qui constituent l'institut de génomique.

En 2017 le CNG devient le Centre National de Recherche en Génomique Humaine (CNRGH), un département de l'Institut de Biologie François Jacob (IBFJ).

Notes et référencesModifier

  1. Inserm, « Plan France Médecine Génomique 2025 », 2025,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2016)

Articles connectesModifier