Ouvrir le menu principal

Centre hospitalier de la Dracénie

Centre hospitalier de la Dracénie
Présentation
Coordonnées 43° 32′ 48″ nord, 6° 27′ 17″ est
Pays France
Ville Draguignan
Adresse Route de Montferrat BP-249, 83007 Draguignan Cedex
Fondation 1985
Site web http://www.ch-dracenie.fr/
Organisation
Type Soins - Enseignement - Recherche
Affiliation Université Côte d'Azur
Services
Standards 04.94.60.50.00
Service d’urgences Oui
Nombre de lits 406 lits et 252 places (196 MCO – 272 psychiatrie)
Collaborateurs 144 médecins – 1 148 personnels non médicaux
Spécialité(s) Santé : Pôles cancérologie ; femme mère-enfant ; interventionnel ; médico-technique ; médecine- urgences ; santé mentale

Le Centre hospitalier de la Dracénie est situé Route de Montferrat, à Draguignan, commune française, chef-lieu du département du Var et située dans la région Région Sud.

Il dispose d'équipes médicales dans la plupart des disciplines[1],[2],[3] : pôles médico-technique ; santé mentale ; cancérologie ; gériatrie ; femme-mère-enfant ; médecine-urgences ; interventionnel.

Etablissement pivot sur le territoire Var-Est, il est membre depuis juillet 2016 du Groupement hospitalier de territoire (GHT)[4].

HistoriqueModifier

Le premier hôpital de Draguignan a été fondé vers la fin du XIIIe siècle par les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle

L'arrivée des Capucins[5] en 1600 s'est matérialisée par la fondation d'un couvent aux portes de la ville, chemin de Folletière. Celui-ci est devenu l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques-et-Saint-Lazare en 1768 puis transformé en hôpital[6] à partir de 1792.

Le nouveau centre hospitalier de la Dracénie a, lui, ouvert ses portes sur le site actuel en 1985.

Quant au site de l’ancien hôpital, en centre-ville, il a été dédié :

L'établissement avait été durement touché par la crue du 15 juin 2010 et a nécessité d'importants travaux qui ont été élargis pour prendre en compte les restructurations actuelles.

Le Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) du VarModifier

Le GHT auquel le centre hospitalier de la Dracénie est membre, avec les 7 autres centres hospitaliers du département et l'Hôpital d'instruction des armées Sainte-Anne de Toulon a été officiellement créé en juillet 2016, conformément à l’article 107 de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation du système de santé[8]. L’objet du GHT est de permettre aux établissements parties de mettre en œuvre une stratégie de prise en charge commune et graduée du patient, dans le but d’assurer une égalité d’accès à des soins sécurisés et de qualité. Il assure la rationalisation des modes de gestion. Le groupement hospitalier de territoire du Var est composé des établissements suivants[9] :

  • Centre hospitalier Jean Marcel, boulevard Joseph Monnier, CS 10301 à Brignoles (83175 Cedex),
  • Centre hospitalier départemental du Var, 7 rue Jean Jaurès à Le Luc (83340),
  • Centre hospitalier Marie José Treffot, avenue Maréchal Juin, BP 82, à Hyères (83407 Cedex),
  • Centre hospitalier Pierrefeu du Var, Quartier Barnencq à Pierrefeu du Var (83091),
  • Centre hospitalier St-Tropez, Rond Point Gal Diego Brosset, RD 559 à Gassin (83580),
  • Centre hospitalier intercommunal Bonnet de Fréjus-Saint-Raphaël, 240 avenue de Saint Lambert, BP 110 à Fréjus (83608 Cedex),
  • Centre hospitalier intercommunal de Toulon-La Seyne-sur-Mer, 54 rue Henri Sainte Claire Deville, CS 31412 à Toulon (83056 Cedex).

Depuis 2016, il est ainsi appelé à jouer également un rôle central dans la coordination des professionnels de santé et du secteur social, notamment pour améliorer la prise en charge des personnes âgées, en portant la MAIA de la Dracénie et du golfe de Saint-Tropez et la Coordination Territoriale des Aînés (CTA) du Var-Est[10], deux structures installées en centre-ville.

Dans chaque GHT, les établissements parties élaborent un Projet Médical Partagé (PMP)[11] garantissant une offre de proximité, ainsi que l’accès à une offre de référence et de recours. Une première version de ce PMP a été formalisée en juillet 2017.

En janvier 2018, le centre hospitalier a rouvert une unité de soins en milieu pénitentiaire, au sein de la nouvelle Maison d'arrêt de Draguignan, pour la prise en charge somatique et psychiatrique des détenus.

Missions et offre de soinsModifier

Le Centre hospitalier répond à 4 missions essentielles du Service public hospitalier, en conformité avec la loi de modernisation du système de santé du 26 Janvier 2016[12] :

  • une mission de soins en assurant les examens de diagnostic, la surveillance et le traitement des hospitalisés, ainsi que l’aide médicale d’urgence, 24h / 24 tous les jours de l’année, pour les pathologies somatiques comme psychiques.
  • une mission de santé publique, en relayant sur le terrain toutes les actions de prévention, de dépistage et d’éducation à la santé.
  • une mission d’enseignement et de formation du personnel médical et para-médical.
  • une mission dans le champ médico-social tourné vers des publics particuliers tels que les personnes âgées et les enfants handicapés.

Une offre hospitalière publique exclusive pour :

Une activité affirmée en cancérologie comme établissement support du centre de coordination en cancérologie (3C), et de l’unité de soins palliatifs du Var-Est pour :

BudgetModifier

Quelques chiffres pour 2017[13],[14]:

  • son budget principal était de 91 542 830 €uros,
  • produits versés par l'Assurance Maladie 70 437 763 €uros (77%),
  • recettes diverses 13 203 067 €uros (14%),
  • autres produits de l'activité hospitalière 7 901 999 €uros (9%).
  • Total des investissements : 3 892 420 €uros

Offre de soinsModifier

Le centre hospitalier est structuré en pôles d'activités[15] :

Accès, voies de communication et transportsModifier

Réseau routierModifier

Voies routières actuellesModifier

La ville de Draguignan n'est pas desservie par l'autoroute mais est reliée directement par la D 1555 à l'A8 (échangeur no 36 au Muy situé à 13 km).

Un itinéraire de contournement permet d'éviter le centre-ville depuis le sud en arrivant de Trans-en-Provence et d'accéder plus rapidement au centre hospitalier situé au nord de l'agglomération.

La ville est située à 869 km de Paris, 141 km de Marseille, 89 km de Nice, 86 km de Toulon, 30 km de Fréjus, 105 km de Digne-les-Bains et à environ 35 km du Golfe de Saint-Tropez.

Transports en communModifier

Réseau ferroviaireModifier

La gare la plus proche de Draguignan est celle des Arcs-Draguignan, desservie par le TGV et située à douze kilomètres du centre-ville. Des navettes par autobus ont été mises en place par la communauté d'agglomération, au départ de la gare de Draguignan, transformée désormais en gare routière par ajout d'une halle couverte où stationnent les autobus au départ, à l'emplacement de l'ancien faisceau de voies. La gare de Draguignan accueille deux guichets, celui de la SNCF et celui des transports de l'agglomération.

Lignes SNCFModifier

Lignes Express Régionales (LER).

Transports aériensModifier

Aéroport en Provence-Alpes-Côte d'Azur

En particulier :

Transports sanitairesModifier

Depuis le 26 juin 2019, le centre hospitalier de la Dracénie déploie le logiciel « PTAH » de la société GEOSOFT Aquitaine. Cette application permet de réaliser les demandes de transports sanitaires et de les transmettre aux sociétés de transport[18].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens internesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier