Ouvrir le menu principal

Institut universitaire en santé mentale de Québec

hôpital
(Redirigé depuis Centre hospitalier Robert-Giffard)

Institut universitaire en santé mentale de Québec
Image illustrative de l’article Institut universitaire en santé mentale de Québec
Institut universitaire en santé mentale de Québec
Présentation
Coordonnées 46° 50′ 50″ nord, 71° 13′ 11″ ouest
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Québec
Adresse 2601, chemin de la Canardière
Fondation 2009
Site web http://www.institutsmq.qc.ca
Organisation
Type Hôpital psychiatrique
Affiliation Université Laval
Services
Nombre de lits 224 (courte durée)
289 (longue durée)
Spécialité(s) Santé mentale
Géolocalisation sur la carte : Québec (ville)

L'Institut universitaire en santé mentale de Québec (anciennement le Centre hospitalier Robert-Giffard) est un hôpital psychiatrique de Québec offrant des services spécialisés à des adultes vivant avec des troubles de santé mentale.

Il est affilié à l'Université Laval. Depuis le 1er avril 2015, l'Institut universitaire en santé mentale de Québec est fusionné au nouveau Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS de la Capitale-Nationale).

L'établissement portait le nom de Robert Giffard, fondateur de Beauport et pionnier de la médecine en Nouvelle-France. Il est situé sur le chemin de la Canardière dans l'arrondissement de Beauport de la ville de Québec

Sommaire

HistoireModifier

  • 15 septembre 1845 - Ouverture du premier établissement psychiatrique au Québec, l'Asile provisoire de Beauport.
  • 1850 - L’établissement s'agrandit et devient le Quebec Lunatic Asylum.
  • 1865 - L’établissement change à nouveau de nom et devient l’Asile des aliénés de Québec.
  • 1875 - Dans la nuit du 29 au 30 janvier, un incendie ravage l'aile des femmes. 7 corps sont retrouvés mais 19 autres personnes manquent à l'appel.
  • 1893 - Le gouvernement confie le soin, la garde et l’entretien des malades de l’asile à la congrégation des Sœurs de la Charité de Québec.
  • 1897 - 9 janvier - Érection de la Paroisse de Saint-Michel-Archange de la scission des municipalités de Beauport et de Limoilou. Le territoire constitue à celui des édifice de l'Asile[1].
  • 1912 - L’Asile des aliénés de Québec devient l’Asile Saint-Michel-Archange.
  • 1914 - L'asile devient Hôpital Saint-Michel-Archange ; on y pratique une formation universitaire.
  • 1969 - 15 mars - Modification du statut de la Paroisse de Saint-Michel-Archange qui devient la municipalité de Saint-Michel-Archange
  • 1976 - 1er janvier - Annexion de la municipalité de Saint-Michel-Archange à la ville de Beauport[2].
  • 1976 - L’hôpital prend le nom de Centre hospitalier Robert-Giffard.
  • 1997 - Le gouvernement prend possession de l’établissement, administré par la communauté des Sœurs de la Charité de Québec depuis plus de 100 ans.
  • 2009 - L'établissement devient officiellement l'Institut universitaire en santé mentale de Québec.
  • 2015 - L'établissement est fusionné au nouveau Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS de la Capitale-Nationale).

AdministrationModifier

Liste des Sœurs supérieures et Directeurs-généraux responsable de l'établissement[3]

  • 1893-1904 : Sœur Marie-Du-Sacré-Cœur - (Adéline Gauvin)
  • 1904-1906 : Sœur Sainte-Alice - (Célina Drolet)
  • 1906-1910 : Sœur Sainte-Euphémie - (Mathilda Hamelin)
  • 1910-1936 : Sœur Saint-Calixte - (Malvina Dagneau)
  • 1936-1942 : Sœur Saint-Ernest - (Marie-Eugénie Hamel)
  • 1942-1945 : Sœur Marie-Marthe - (Jeanne Bergeron)
  • 1945-1950 : Sœur Sainte-Darie - (Emmélie Corriveau)
  • 1950-1952 : Sœur Marie-de-Grâces - (Marie-Anna Garant)
  • 1952-1958 : Sœur Sainte-Bernadette-Soubirous - (Bernadette Montambault)
  • 1958-1965 : Sœur Sainte-Clara - (Lucienne Boissonneault)
  • 1965-1968 : Sœur Saint-Clément-de-Rome - (Albertine Roy)
  • 1968-1970 : Jean-Claude Mathieu
  • 1971-1983 : Léo-Paul Beausoleil
  • 1983-1986 : Réjean Cantin
  • 1986-1993 : Pierre-André Bernier
  • 1994-? : Réjean Cantin

RéférencesModifier

  1. Richard Leclerc, « Les municipalités à vocation religieuse au Québec », Études d'histoire religieuse, vol. 77,‎ , p. 101-116 (lire en ligne)
  2. « Saint-Michel-Archange », sur mairesduquebec.com (consulté le 13 décembre 2017)
  3. Jules Lambert, Mille fenêtres, Beauport, Centre hospitalier Robert-Giffard, , 209 p. (ISBN 9782980033841)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :