Centre de formation et de perfectionnement des journalistes

Page d’aide sur l’homonymie Ne doit pas être confondu avec Centre de formation des journalistes.
Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ)
CFPJ.svg
Histoire et statut
Type
École de communication et de journalisme
Régime linguistique
Président
Olivier Ferhat
Localisation
Localisation
Pays
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Divers
Membre de
Abilways (CFJ, CFPJ, ISM, École W, EFE), Fédération de la Formation Professionnelle
Site web

Le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ Paris), anciennement Centre de formation professionnelle des journalistes, est un établissement français d'enseignement supérieur privé spécialisé dans la formation continue et associé à l'école de journalisme Centre de formation des journalistes (CFJ). L'établissement, dont la formation est certifiée par l'État depuis 2013, fait partie du groupe Abilways depuis 2012[1].

Le CFPJ Paris est classé 13ème meilleure école de journalisme française ex aequo avec l'IUT de Lannion (Université de Rennes 1) dans le classement 2018 du Figaro Étudiant[2]. Ce classement est cependant effectué à titre privé, le Figaro Étudiant n'étant pas rattaché à un organisme national.

HistoireModifier

En 1969, le Centre de formation des journalistes (CFJ) crée le Centre de perfectionnement des journalistes (CPJ), qui propose des formations professionnelles destinées aux journalistes. En 1972, le CFJ et le CPJ se regroupent au sein du CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des journalistes).

À la suite d'une crise financière, en 1998, le CFJ doit procéder à une restructuration. À l'initiative de Claire Richet, Bernard Pivot et Pierre Lescure, des anciens élèves créent alors l’association « CFJ-Demain »[3] pour trouver des solutions de financement qui permettront à l’école d'échapper à la liquidation. La justice lui accorde la reprise du CFPJ en 1999. En dépit de l'augmentation des droits d'inscription, la situation reste précaire : en 2002, le groupe CFPJ est à nouveau en dépôt de bilan.

En , le groupe CFPJ, structure dans laquelle s’insèrent les activités du CFJ, est repris par le groupe de formation EFE, devenu Abilways[1] en 2012.  

Depuis 2011, le groupe Abilways est la propriété à 80 %, de la société Creadev, une entreprise d’investissement appartenant à la famille Mulliez, qui est par ailleurs, via l'Association Familiale Mulliez (AFM), l'actionnaire majoritaire de nombreuses sociétés de distribution, comme Auchan, Boulanger, Décathlon, Leroy Merlin et Saint-Maclou[4].

Diplômes et certificationsModifier

Le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris propose deux titres certifiés par l'État de niveau II et inscrits au RNCP :

L'École W, la formation post-bac du CFJ, délivre ces deux diplômes certifiés à ses étudiants[7].

Contrairement au diplôme de niveau I du CFJ, les certifications du CFPJ ne sont pas des diplômes visés[8] par le ministère de l'Enseignement supérieur, ils sont uniquement certifiés par l'État[5],[6].

RéférencesModifier

  1. a et b Abilways CPFJ
  2. le figaro, « Classement 2018 des meilleures écoles de journalisme », sur Le Figaro Etudiant (consulté le 18 janvier 2020)
  3. CFJ Demain La Croix du 10 mars 1999, consulté le 29 mai 2017
  4. « Une bien étrange entreprise : le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) », sur acrimed.org,
  5. a et b France compétences, « Journaliste | Certification Professionnelle », sur certificationprofessionnelle.fr, (consulté le 4 janvier 2020)
  6. a et b France compétences, « Chargé(e) de communication et de relations presse | Certification Professionnelle », sur certificationprofessionnelle.fr, (consulté le 4 janvier 2020)
  7. « Diplômes », sur École W (consulté le 14 janvier 2019)
  8. « Les diplômes visés », sur Onisep (consulté le 18 janvier 2020)

Lien externeModifier