Centre de développement chorégraphique

Les Centres de développement chorégraphique (CDC) sont l'un des réseaux nationaux du spectacle vivant définis par la circulaire ministérielle du 31 août 2010. En 2015, douze CDC sont répartis sur le territoire national.

Réseau des Centres de développement chorégraphiqueModifier

Les CDC sont aujourd'hui au nombre de douze :

  • CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson
  • CDC de Picardie / L'échangeur - Fére-en-Tardenois
  • CDC d'Avignon / Les Hivernales
  • CDC du Val-de-Marne / La Briqueterie
  • CDC de Lille-Roubaix / Le Gymnase
  • CDC de Dijon Bourgogne / Art Danse Bourgogne
  • CDC d'Uzès et du Languedoc-Roussillon / Uzès Danse
  • CDC de Guyane / Touka Danse
  • CDC de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux / La Manufacture CDCN[1]
  • CDC de Grenoble / Le Pacifique
  • CDC de Toulouse / Midi-Pyrénées
  • CDC de Strasbourg / Pôle Sud

MissionsModifier

Les CDC partagent des missions communes :

  • diffuser les créateurs et les compagnies
  • inventer des temps forts pour la danse (festivals et autres manifestations en saison)
  • accueillir en résidence des jeunes compagnies
  • poursuivre des activités de formation pour amateurs et professionnels
  • favoriser l'interdisciplinarité
  • développer les publics
  • créer des centres de ressources pour la danse.

Le CDC de ToulouseModifier

Le premier Centre de développement chorégraphique a été fondé à Toulouse en 1995. En 1984, Joseph Russillo et sa compagnie s’installent à Toulouse. La politique de décentralisation culturelle a touché la danse et le chorégraphe américain a été chargé d’ouvrir dans la capitale du Sud-Ouest un Centre chorégraphique national.

Douze ans plus tard, le CCN dirigé par un artiste n’est plus d’actualité à Toulouse et les partenaires institutionnels s’entendent pour mettre en place un autre modèle. C’est ainsi que le « Centre de développement chorégraphique Toulouse Midi-Pyrénées » entre en activité en 1995. Dirigé depuis sa création par Annie Bozzini, il ouvre ses portes à des compagnies existant sur la région, à des équipes nationales et internationales qui trouvent là un nouveau lieu de recherche, de travail et d’échange.

La ville de Toulouse, la DRAC et le Conseil régional Midi-Pyrénées sont les partenaires publics de cette nouvelle structure.

Le CDC a pour objet le rayonnement de toutes les formes de la création dans le domaine chorégraphique, à Toulouse et dans la région Midi-Pyrénées, ainsi que sur le plan national et international. Ses missions prioritaires sont :

  • la sensibilisation des publics à la danse contemporaine par tous les moyens de production et de diffusion d'œuvres et de créations, régionales, nationales et internationales
  • la formation professionnelle des danseurs
  • la création et l'animation d'un centre de documentation sur la danse
  • la création et l'animation d'un centre de ressources sur le métier du danseur.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « La Manufacture CDCN : l'empreinte de la danse contemporaine à Bordeaux », sur hypothemuse.org, (consulté le 8 mars 2019)