Centre d'essais ferroviaire de Wegberg-Wildenrath

Le centre d'essais ferroviaire de Wegberg-Wildenrath est un centre d'essais ferroviaire inauguré en 1997[1], situé sur les territoires communaux de Wegberg et Wildenrath, en Allemagne. Spécialisé dans les systèmes de signalisation et de télécommunications dont l'ERTMS, il est installé sur une ancienne base aérienne[1] de la Royal Air Force et se situe près des frontières belge et hollandaise.

Entrée du centre d'essais.

Sa proximité de Valenciennes et de Paris fut un atout pour la mise en service commercial, en décembre 2009, des premiers éléments du Francilien, rame automotrice de type Z 50000 destinée à équiper en France les lignes de banlieue du réseau Transilien d'Île-de-France.

Caractéristiques techniquesModifier

 
Overview of the Wildenrath railway test track.
  1. 28 km de voies pour essais.
  2. 2 grandes boucles ferroviaires aptes aux vitesses de 160 et 100 km/h.
  3. 2 vastes halls de 10 000 m² mis à profit par Siemens pour la mise en rame des ICE.
  4. Autres voies ferroviaires à écartements standard et métrique.
  5. La caténaire fournit tous les modes d'alimentation électrique.
  6. Possibilité d'alimentation par troisième rail.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (de) Site RP ONLINE, Wegberg : Siemens investiert weiter ins Oval lire en ligne « Copie archivée » (version du 18 avril 2019 sur l'Internet Archive) (consulté le 25 mars 2011).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Lien externeModifier