Ouvrir le menu principal

Centre d'essais du matériel aérien

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CEMA.

Le Centre d’essais du matériel aérien (CEMA) est une unité militaire aérienne française, active de 1936 à 1940 sur la base aérienne 107 Villacoublay.

HistoriqueModifier

Depuis 1910, l’aérodrome de Villacoublay était utilisé par de nombreux constructeurs aéronautiques pour des essais de prototypes. Le rôle du CEMA était de tester les nouveaux avions avant leur entrée en service dans l’Armée de l’air. De nombreux pilotes d'essai et ingénieurs aéronautiques célèbres passèrent par le CEMA, comme Louis Bonte, Daniel Rastel, Pierre Satre, Paul Badré, Constantin Rozanoff, François Hussenot ou Jacques Lecarme.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le CEMA ouvre une annexe sur la base aérienne 123 Orléans-Bricy. Une autre annexe ouvre sur la Base aérienne 112 Reims-Champagne[1]. En la base aérienne 107 Villacoublay est occupée par la Luftwaffe allemande et le CEMA doit cesser son activité. Après la Libération de la France en août, la base de Villacoublay voit son activité recentrée autour du transport aérien, notamment avec la création du Groupe de liaisons aériennes ministérielles (GLAM). De plus, la banlieue parisienne et notamment la ville de Vélizy-Villacoublay connaissent alors une urbanisation rapide qui rend l’activité des essais en vol inopportune. Celle-ci est délocalisée en plus grande banlieue, au Centre d'essais en vol de Brétigny-sur-Orge qui ouvre en 1945.

Notes et référencesModifier

  1. « Liste des Sigles », sur Traditions de l'Armée de l'air, .

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier