Ouvrir le menu principal

Centre d'études supérieures de la Renaissance

Centre d'études supérieures de la Renaissance
Université de Tours (logo 2017).png
Histoire et statut
Fondation
Type
Directeur
Localisation
Localisation
Pays
Divers
Membre de
Site web

Le Centre d'études supérieures de la Renaissance (ou CESR) est une unité de formation et de recherche de l'université François-Rabelais de Tours et une UMR (7323) du CNRS.

Il a été créé en 1956 (alors rattaché à la faculté des lettres), à l'initiative de Gaston Berger et Pierre Mesnard.

Formation et rechercheModifier

 
Tour médiévale emprise dans les bâtiments du CESR.

Ses domaines d'enseignement et de recherche sont :

Jusqu'en 2018, le CESR disposait de deux masters. Deux spécialités étaient proposées l'une orientée recherche, l'autre professionnalisante (patrimoine écrit et édition numérique). À compter de la rentrée universitaire 2018-19, le CESR propose une nouvelle offre de formation au travers de l'École supérieure en Intelligence des Patrimoines. Deux mentions de Master sont désormais proposées : Histoire civilisation et Patrimoine (avec 4 parcours : Alimentation, Archéologie, Renaissance, Science des Patrimoines) et Humanités Numériques (avec 2 parcours : Intelligence des données, Médiation numérique).

Le CESR prépare aussi au doctorat et à l'habilitation à diriger des recherches.

Le CESR travaille avec la Maison des sciences de l'homme Val de Loire (MSH) Tours-Orléans.

PublicationsModifier

CollectionsModifier

  • « Études renaissantes » (Brepols)
  • « Épitome musical » (Minerve, Brepols)
  • « De Pétrarque à Descartes » (Vrin)
  • « Le savoir de Mantice » (Picard)
  • « Theta » (Peter Lang)

La revueModifier

  • Le journal de la Renaissance (Brepols), annuel, 4 numéros parus

Voir aussiModifier