Centre-du-Québec

région administrative du Québec

Centre-du-Québec
Centre-du-Québec
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Statut Région administrative
MRC et TE Arthabaska
Bécancour
Drummond
L'Érable
Nicolet-Yamaska
Nombre de municipalités 80
Ministre responsable André Lamontagne
Fuseau horaire Heure de l'Est
Indicatif téléphonique +1 819
+1 873
Code géographique 17
Démographie
Gentilé Centricois,
Centricoise
Population 249 396 hab. ()
Densité 36 hab./km2
Variation 2014-2019 3,7 %
Géographie
Altitude Min. 1 m
Max. 625 m
Superficie 6 921 km2
– incluant eau 7 262 km2
Économie
PIB régional 9 517 M CAD (2017)
Taux d'activité 64 % (2019)
Taux de chômage 3,9 % (2019)
Sources
Institut de la statistique du Québec, 2020

Le Centre-du-Québec est une région administrative du Québec située sur la rive sud du Saint-Laurent, face à Trois-Rivières. Elle est composée de 5 municipalités régionales de comté (MRC) et de 80 municipalités. Elle est devenue une région administrative indépendante le . Il s'agit également de la région de naissance de la poutine.

GéographieModifier

 
Carte des MRC et TE de la région

Sont repartis sur son territoire, en ordre d'importance : les forêts (41,9 %), les terres agricoles (41,0 %), les milieux humides (8,9 %), les eaux (4,6 %) et finalement les surfaces artificielles (3,6 %)[1].

SituationModifier

Le Centre-du-Québec est situé non pas au centre géographique du Québec, mais plutôt « au cœur » de la vallée du Saint-Laurent, là où réside majoritairement la population québécoise. La région est située à mi-chemin entre les villes de Montréal et Québec, près du fleuve Saint-Laurent, ce qui lui confère son caractère central.

La région s'étend sur 7 262 km2 de superficie, dont 6 921 km2 qui sont terrestres[1], soit moins de 0,5 % du territoire québécois. Les agglomérations urbaines de Drummondville et de Victoriaville sont les principaux pôles économiques.

Elle est bordée au nord, au-delà du fleuve Saint-Laurent, par la Mauricie, à l'ouest par la Montérégie, à l'est par la Chaudière-Appalaches et au sud par l'Estrie.

ReliefModifier

 
Paysage du Centre-du-Québec.

La région est constituée, d'une part, par la plaine agricole des basses-terres du Saint-Laurent, et d'autre part, par un piedmont de la chaîne des Appalaches. L'altitude minimale est de 1 m au fleuve Saint-Laurent, tandis que l'altitude maximale est de 625 m à la Montagne à Simoneau.

HydrographieModifier

Le Centre-du-Québec est traversé par plusieurs rivières; les principales sont Saint-François, Nicolet et Bécancour.

TransportModifier

Le réseau autoroutier est constitué par l'autoroute 20, l'autoroute 30, l'autoroute 55 et l'autoroute 955. Les autres routes importantes sont les routes 116, 122, 132, 139, 143, 161, 243, 255 et 265.

HistoireModifier

DémographieModifier

Démographie régionaleModifier

Évolution démographique
1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016 2021 2026
202 317207 663215 207222 747225 973234 163242 399--
2031 2036 2041 2046 2051 2056 2061 2066 2071
---------

Le recensement du Canada de 2016 estime la population du Centre-du-Québec à 242 399 personnes[2].

Au 1er juillet 2010, l'Institut de la statistique du Québec a estimé le taux de fécondité de la région à 1,91 enfant par femme, un taux supérieur au taux de l'ensemble du Québec[3]. Le taux d'emploi de la région était de 61,4 % et le taux d'emploi de 56,4 % au quatrième trimestre 2011[4].

La majorité des habitants sont de religion catholique.

Principales villesModifier

Le tableau suivant répertorie les principales villes de la région :

Neuf villes les plus populeuses du Centre-du-Québec (2016)
Drummondville
Victoriaville
Bécancour
Ville Municipalité régionale de comté Population
Nicolet
Plessisville
Princeville
1 Drummondville Drummond 75 423
2 Victoriaville Arthabaska 46 130
3 Bécancour Bécancour 26 669
4 Nicolet Nicolet-Yamaska 8 169
5 Plessisville L'Érable 6 551
6 Princeville L'Érable 6 001
7 Warwick Arthabaska 4 635
8 Daveluyville Arthabaska 2 255
9 Kingsey Falls Arthabaska 1 947

DiocèseModifier

La majorité des paroisses sont rattachées au diocèse de Nicolet. D'autres paroisses font partie du diocèse catholique de Québec ; c'est le cas de celle de la MRC de L'Érable.

AdministrationModifier

 
Carte des municipalités locales du Centre-du-Québec

La région du Centre-du-Québec est composée de 80 municipalités locales réparties dans 5 municipalités régionales de comté (MRC). Elle comporte également deux réserves indiennes (Odanak et Wôlinak).

Municipalités régionales de comté du Centre-du-Québec
Nom Chef-lieu Population
(2016)
Superficie terrestre
(km2)
Densité
(hab./km2)
Arthabaska Victoriaville 72 014 1 890,18 38,1
Bécancour Bécancour 20 404 1 144,67 17,8
Drummond Drummondville 103 397 1 600,26 64,6
L'Érable Plessisville 23 425 1 287,86 18,2
Nicolet-Yamaska Nicolet 23 159 1 007,09 23,0
Région 242 399 6 930,05 35,0

PolitiqueModifier

Ministre responsableModifier

Liste des ministres responsables du Centre-du-Québec
Années Député Parti
     2012 - 2014 Yves-François Blanchet Parti québécois
     2014 - 2018 Laurent Lessard Parti libéral du Québec
     2018 - en cours André Lamontagne Coalition avenir Québec

Circonscriptions électoralesModifier

Circonscriptions électorales provincialesModifier

Circonscriptions électorales fédéralesModifier

SantéModifier

La région est desservie par le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec [5], faisant partie du Réseau universitaire intégré de santé Sherbrooke. Les services régionaux sont:

  • Services de réadaptation en dépendance
  • Services de protection et de réadaptation pour les jeunes en difficulté d’adaptation et leur famille
  • Services en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l'autisme - Institut universitaire;
  • Services de réadaptation en déficience physique.

Centre intégré de santé et de services sociauxModifier

  • Arthabaska-et-de-l'Érable
  • Bécancour-Nicolet-Yamaska
  • Drummond

ÉducationModifier

 
Campus de l'UQTR à Drummondville.

Au niveau scolaire, la région est desservie par trois centres de services scolaires francophones : le centre des Bois-Francs, à l'est, le centre des Chênes, à l'ouest, et le centre de la Riveraine, au nord. La population anglophone est desservie par la commission scolaire Eastern Townships.

Au niveau de l'éducation supérieure, la région compte trois cégeps, soit les cégeps de Drummondville et le cégep de Victoriaville, ainsi que l'institution Kiuna, à Odanak. La région accueille aussi un campus de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) situé à Drummondville. En outre, le nord de la région est l'hôte d'institutions spécialisées, en raison de sa proximité avec Trois-Rivières : Nicolet est le siège de l'École nationale de police du Québec et Bécancour accueille un laboratoire sur la décomposition humaine de l'UQTR[6],[7],[8].

Par ailleurs, les populations étudiantes de Nicolet et Bécancour qui fréquentent le cégep de Trois-Rivières, le collège Laflèche et l'UQTR sont desservies par transport collectif[9],[10].

MédiasModifier

La région est desservie par les stations de radio CKBN-FM 90,5 à Wôlinak, CFDA-FM 101,9, CFJO-FM 97,3 et KYQ 95.7/103.5 à Victoriaville, NRJ 92.1 et Rouge-FM 105.3 à Drummondville et CJAN 99,3 à Asbestos.

Il n'y a aucun grand réseau de télévision sur le territoire. La Société Radio-Canada possède toutefois un bureau avec un vidéojournaliste à Drummondville depuis 2003. Ce dernier est responsable de la couverture de l'actualité dans le Centre-du-Québec. Les stations de Trois-Rivières, Sherbrooke et Québec donnent l'information locale via TVA et Radio-Canada. La TVCBF est la seule station de télévision qui produit un bulletin de nouvelles locales et régionales.

Les journaux hebdomadaires L'Express de Drummondville, L'Avenir de l'Érable de Plessisville et La Nouvelle/L'Union de Victoriaville et Le Courrier Sud sont distribués dans la région. Les journaux quotidiens Le Nouvelliste de Trois-Rivières et La Tribune de Sherbrooke couvrent l'information locale.

TourismeModifier

Située au sud du fleuve Saint-Laurent, la région touristique du Centre-du-Québec fait partie de « Colorful Québec »[11], regroupement destiné à la promotion touristique des régions du sud du Québec sur les différents marchés internationaux.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Institut de la statistique du Québec - Le Québec chiffres en main 2018
  2. Statistique Canada, « Profil du recensement, Recensement de 2016 - Centre-du-Québec [Région économique], Québec et Québec [Province] », Gouvernement du Canada, (consulté le )
  3. Institut de la statistique du Québec, Le bilan démographique du Québec, Québec, Gouvernement du Québec, (lire en ligne), p. 140
  4. Institut de la statistique du Québec, « Taux d'activité, d'emploi et de chômage, données désaisonnalisées, par région administrative, Québec, 4e trimestre 2010 au 4e trimestre 2011 » (consulté le )
  5. [1]
  6. Brigitte Trahan, « UQTR: l’étude de la décomposition des corps à Bécancour », sur Le Nouvelliste, (consulté le )
  7. Catherine Bouchard, « Des cadavres étudiés en plein air à Bécancour », sur Le Journal de Québec, (consulté le )
  8. Radio-Canada, « Laboratoire de décomposition cadavérique à ciel ouvert à l’UQTR », sur ICI.Radio-Canada.ca, (consulté le )
  9. Sébastien Lacroix, « Transport collectif: huit points d'embarquement à Nicolet », sur Le Courrier Sud, (consulté le )
  10. Claudie Simard, « L'Écopasse crée du mécontentement chez des étudiants du Cégep de Trois-Rivières », sur Radio-Canada.ca, (consulté le )
  11. Site de Colorful Québec

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier