Ouvrir le menu principal

Catherine de Russie (film, 1934)

film sorti en 1934

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Catherine de Russie.

Catherine de Russie est un film britannique de Paul Czinner sorti en 1934.

SynopsisModifier

Ce film historique retrace les événements qui ont conduit à l'accession au trône de Catherine la Grande, impératrice de toutes les Russies. Le film s'ouvre avec l'arrivée en 1744 de la princesse Sophie Frédérique Augusta – dont le nom sera changé en Catherine – et de son père à la cour d'Anhalt-Zerbst (dans l'actuelle Allemagne) à la cour de l'impératrice Élisabeth. « La petite Catherine » doit épouser le grand-duc Pierre, neveu et héritier présomptif de l'impératrice Élisabeth, célibataire et sans enfant.

Pierre affiche déjà des signes d'instabilité mentale et de forte misogyne. Il rejette Catherine pendant leur nuit de noces à la suite d'une remarque anodine de son valet, affirmant qu'elle a utilisé ses charmes féminins pour le conquérir. Avec le temps, pourtant, Pierre l'accepte et le mariage s'écoule paisiblement pendant un certain temps. Pendant ce temps, Catherine gagne en expérience du gouvernement en travaillant en tant qu'aide principale de l'impératrice.

L'impératrice meurt et Pierre devient roi, mais sa maladie mentale devient trop présente, ajoutée à l'ennui dans le travail. Catherine l'aime toujours malgré une histoire d'amour avec l'un de ses meilleurs amis qu'elle affiche publiquement – jusqu'au soir où Pierre dépasse les bornes en l'humiliant. Elle cesse de l'aimer et planifie un coup d'État. Le lendemain matin, il est arrêté et Catherine est faite « impératrice de toutes les Russies ».

Le couronnement est gâché par le meurtre de Pierre le matin même, contrairement aux ordres de Catherine. Grigori Orlov lui explique que tout a un prix, et que celui de la couronne est le plus élevé de tous. Le film se termine avec Catherine en larmes sur son trône, tandis que les acclamations de la foule se font entendre à l'extérieur.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Source et légende : version française (VF) selon le livre Le doublage et le sous-titrage : Histoire et esthétique de Jean-François Cornu, page 160.

Liens externesModifier