Catherine de Médicis (1593-1629)

Catherine de Médicis
Illustration.
Titre
Liste des gouverneurs de Sienne
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Palais Pitti, Florence,
Drapeau du Grand-duché de Toscane Grand-duché de Toscane
Date de décès
Lieu de décès Sienne
Drapeau du Grand-duché de Toscane Grand-duché de Toscane
Père Ferdinand Ier de Médicis
Mère Christine de Lorraine

Catherine de Médicis (née le à Florence et morte le à Sienne) est duchesse de Mantoue et de Montferrat en tant que seconde femme de Ferdinand de Mantoue, duc de Mantoue et de Montferrat et gouverneur de Sienne à partir de 1627. Seconde fille de Ferdinand Ier, Grand-duc de Toscane et de sa femme Christine de Lorraine, elle n'eut pas de descendance.

BiographieModifier

Seconde fille et troisième enfant du Grand Duc Ferdinand I et de Christine de Lorraine, Catherine, ainsi nommée après l'éponyme reine de France, est née à Florence le . On avait envisagé de la marier avec Henri-Frédéric Stuart, prince de Galles, duc de Rothesay et duc de Cornouailles, fils aîné de Jacques Ier d'Angleterre et d'Anne de Danemark, héritier des trois royaumes d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, mais la religion anglicane de celui-ci s'avéra un obstacle insurmontable.

Elle se marie en 1617 avec Ferdinand de Mantoue, duc de Mantoue et de Montferrat ; le mariage, cependant, fut sans descendance. Elle retourna en Toscane après être devenue veuve. Son neveu, le grand-duc Ferdinand II, la fit gouverneure de Sienne en 1627, où elle mourut de la variole deux ans plus tard[1]. À la fin de sa vie, Catherine hérita d'une réputation d'intense piété[2]. Elle avait une forte ressemblance physique avec son frère Cosme II et sa sœur Claude[2]. Elle fut enterrée dans les Chapelles des Médicis de la basilique San Lorenzo de Florence.

TitresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Young 1920, p. 530
  2. a et b Young 1920, p. 387

BibliographieModifier

  • (en) G.F. Young, The Medici, vol. II, Londres, John Murray,

Sur les autres projets Wikimedia :