Catherine de Hongrie

Catherine de Hongrie (morte en 1355) est une fille du roi Charles Robert de Hongrie mais l'identité de sa mère demeure incertaine. Elle est toutefois membre de la maison capétienne d'Anjou-Sicile et une princesse hongroise.

Catherine de Hongrie
Titres de noblesse
Duchesse (d)
Princesse
Biographie
Décès
Famille
Père
Fratrie
Conjoint
Enfant

Origine maternelle incertaineModifier

Certaine source avance que l'origine familiale de Catherine est inconnue[1], bien qu'il apparaisse qu'elle soit une fille du roi Charles Ier Robert. Ses grand-parents paternels étaient Charles Martel de Hongrie et Clémence de Habsbourg. Si sa mère bien Marie de Bytom, première épouse de Charles ses grand-parents maternels sont le duc Casimir de Bytom et son épouse Helena.

Après le mort de sa mère, son père Charles épouse Béatrice de Luxembourg, fille de Henri VII du Saint-Empire et sœur du roi Jean Ier de Bohême, probablement en . Après la mort de cette dernière en couches l'année suivante le père de Catherine se remarie avec Élisabeth de Pologne. Certains estiment que c'est Elisabeth, la mère de Catherine, plutôt que Marie. Si Elisabeth est la mère de Catherine cette dernière serait demie polonaise avec comme grand-parents maternels Władysław Ier et Edwige de Kalisz. Catherine avait une sœur, Elisabeth de Hongrie, qui aurait épousé le Bolko II d'Opole. Leur frère serait alors le roi Louis Ier de Hongrie.

Mariage et vie postérieureModifier

Vers le , Catherine épouse Henri II de Świdnica, fils de Bernard de Świdnica et de son épouse Cunégonde de Pologne (en). Le couple a une fille, Anne de Schweidnitz, qui épousera Charles IV du Saint-Empire et sera la mère de Venceslas de Luxembourg et Elisabeth de Bohême.

Lorsque Catherine devient veuve entre 1343 et 1345 elle élève et éduque sa fille Anne à Visegrád en Hongrie. A l'âge de 11, Anne est promise à Venceslas, le fils nouveau né le et héritier présomptif de Charles IV. Après la mort du jeune héritier le et de sa mère Anne du Palatinat le , le désormais empereur veuf, demande Anne en mariage pour lui-même.

Les unions matrimoniales font partie intégrante de la stratégie de Charles et de son défunt père Jean pour contrôler les Piast des Duchés de Silésie considérés comme « vedlejší země » c'est-à-dire : contrées voisines du royaume de Bohême. Le frère de Catherine, Louis Ier de Hongrie futur roi de Pologne, afin d'obtenir leur appui avait dalleurs accepté de renoncer à ses droits sur Świdnica en faveur de la Maison de Luxembourg.

On ignore ce qu'il advient de Catherine après ces événements. Elle meurt en 1355, environ dix ans après son époux. Sa fille meurt lors d'un accouchement en 1362. le petit-fils de Catherine, Venceslas de Luxembourg, meurt sans enfant en 1419, avec lui s’éteint la lignée de Catherine de Hongrie.

Notes et référencesModifier

  1. Medieval Lands: Silesia consulté le 22/04/2019