Ouvrir le menu principal

Catalogue de l'œuvre peint de Pieter Brueghel l'Ancien

page de liste de Wikipédia
Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ».

L’œuvre peint[a] de Pieter Brueghel l'Ancien est constitué de 47 tableaux répertoriés comme étant de sa main, auxquels s'ajoute un nombre indéterminé d'œuvres qui ont été perdues. Plusieurs tableaux jadis attribués à Brueghel l'Ancien s'avèrent être des copies réalisées par son fils, Pieter Brueghel le Jeune, ou bien l'œuvre d'autres artistes, comme Jean Fouquet ou Joos de Momper ; certains n'ont pas pu être attribués.

Sommaire

Œuvres attribuées à Pieter Brueghel l'Ancien et encore conservées au XXIe siècleModifier

Le tableau le plus ancien répertorié, mais disparu, de Pieter Brueghel l'Ancien date de 1551[1] et le premier tableau signé « P.BRVEGHEL » et encore conservé au XXIe siècle, Le Christ et les apôtres au lac de Tibériade, porte la date de 1553, mais l'artiste ne se consacra pleinement à la peinture qu'à partir de 1557. Dès 1559, il supprima le « H » de son patronyme et signa « BRVEGEL »[2]. Sa signature est suivie de la date en chiffres romains ou en chiffres arabes. Ses derniers tableaux sont datés de 1568, année qui précède celle de son décès.

L'œuvre se compose d'une quarantaine d'huiles sur bois (chêne)[2] et quatre tempera sur toile de lin (tüchlein). Trois tableaux sont en grisaille[3]. Les plus petits formats ont une vingtaine de centimètres de côté ; les plus grands mesurent généralement environ 1,20 m sur 1,60 m. Un seul, L'Adoration des mages de 1556, qui est la plus grande œuvre connue de l'artiste, atteint près de 1,50 m de hauteur sur 2,70 m de large. Trois tableaux seulement, un grand (L'Adoration des mages de 1564) et deux petits (la Tête de paysanne et Les Trois Soldats), sont au format vertical, et deux (Le Misanthrope et L'Ivrogne poussé dans la porcherie) sont circulaires.

Plusieurs tableaux montrent des scènes de la vie paysanne, mais l'artiste a aussi représenté des paysages, des thèmes bibliques et des illustrations de proverbes ; les grands formats sont réputés pour la richesse de détails[4]. Le corpus ne compte qu'un seul portrait, la Tête de paysanne[5].

Hormis quatre œuvres appartenant à des collections privées, la plupart de ces tableaux sont conservés dans des musées en Europe (dont douze au musée d'histoire de l'art de Vienne) ; seuls quatre tableaux se trouvent dans des musées aux États-Unis.

Liste des œuvres peintes de Pieter Brueghel l'Ancien
Œuvre Titre Date Technique Dimensions Signature et date
(emplacement)
No[b] Collection
 
Paysage avec des bateaux à voile et une ville en feu circa 1553 huile sur bois 22,4 × 34,8 cm non signé
attribution douteuse[7].
MS 1 Suisse,
collection privée[8]
 
Le Christ et les apôtres au lac de Tibériade 1553 huile sur bois 67 x 100 cm P.BRVEGHEL / 1553
(en bas à gauche)[9]
MS 2 États-Unis, New York,
collection privée[10]
 
L'Adoration des mages (1556) circa 1556 tempera sur toile (tüchlein) 124 × 169 cm non signé
attribution douteuse[11]
MS 4 Belgique, Bruxelles,
Musées royaux des beaux-arts[12]
 
Paysage fluvial avec la parabole du semeur 1557 huile sur bois 73,7 × 102,9 cm […]VEGHEL [.]557[9] MS 5 États-Unis, San Diego,
Timken Museum of Art[13]
 
Les Proverbes flamands 1559 huile sur bois (chêne) 117,2 × 163,8 cm  
BRVEGEL 1559
(dans un cartouche,
en bas à droite)
MS 6 Allemagne, Berlin,
Gemäldegalerie[14]
 
Le Combat de Carnaval et Carême 1559 huile sur bois (chêne) 118 × 163,7 cm  
BRVEGEL 1559
avec une ligature VE
(en bas à gauche)
MS 7 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[15]
 
Les Jeux d'enfants 1560 huile sur bois (chêne) 118 × 161 cm BRVEGEL 1560
(en bas à droite)
MS 8 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[16]
 
Bataille navale dans le golfe de Naples circa 1560 huile sur bois 42,2 × 71,2 cm non signé MS 9 Italie, Rome,
Galerie Doria-Pamphilj[17]
 
Le Suicide de Saül 1562 huile sur bois 33,5 × 55,5 cm SAVL. XXXI. CAPIT.
BRVEGEL. M.CCCCC.LXII
(en bas à gauche)
MS 10 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[18]
 
La Chute des anges rebelles 1562 huile sur bois (chêne) 117 × 162 cm M.D.LXII / BRVEGEL
(en bas à gauche)
MS 12 Belgique, Bruxelles,
Musées royaux des beaux-arts de Belgique[19]
 
Dulle Griet ou Meg la folle maraudant devant les portes de l'Enfer[20] 1562 huile sur bois 117,4 × 162 cm […] MDLXI[.] MS 13 Belgique, Anvers,
musée Mayer van den Bergh[21]
 
Le Triomphe de la Mort circa 1562 huile sur bois 117 × 162 cm non signé MS 14 Espagne, Madrid,
musée du Prado[22]
 
Deux singes 1562 huile sur bois (chêne) 19,9 × 23 cm  
BRVEGEL·MDLXII
(en bas à gauche)
MS 15 Allemagne, Berlin,
Gemäldegalerie[23]
 
La Grande Tour de Babel 1563 huile sur bois 114,4 × 155,5 cm  
BRVEGEL· FE
·M·CCCCC·LXIII
(en bas à gauche)
MS 16 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[24]
 
La Petite Tour de Babel circa 1563 huile sur bois (chêne) 59,9 × 74,6 cm non signé MS 17 Pays-Bas, Rotterdam
musée Boijmans Van Beuningen[25]
 
La Fuite en Égypte 1563 huile sur bois 37,1 × 55,6 cm  BRVEGEL
MDLXIII
(en bas à droite)
MS 18 Royaume-Uni, Londres
Institut Courtauld[26]
 
L'Adoration des mages (1564) 1564 huile sur bois (chêne) 112,1 × 83,9 cm
[c]
 
BRVEGEL M·D·LXIIII
(en bas à droite)
MS 19 Royaume-Uni, Londres,
National Gallery[27]
 
Le Portement de Croix 1564 huile sur bois (chêne) 124,3 × 170,6 cm  
BRVEGEL
M.D.LXIIII
(en bas à droite)
MS 20 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[28]
 
La Dormition de la Vierge circa 1564 huile sur bois (chêne), grisaille 67,7 × 85,3 cm BRVEGEL […] MS 21 Royaume-Uni, Banbury, Warwickshire,
Upton House[29]
 
La Fenaison
(Le cycle des saisons : juin-juillet)
1565 huile sur bois (chêne) 114 × 158 cm non signé MS 22 République tchèque, Prague,
Château de Prague, musée du palais Lobkowicz[30]
 
La Moisson
(Le cycle des saisons : août-septembre)
1565 huile sur bois 119 × 162 cm  
BRVEGEL / [MD]LXV
(en bas à droite)
MS 23 États-Unis, New York,
Metropolitan Museum of Art[31]
 
La Rentrée des troupeaux
(Le cycle des saisons : octobre-novembre)
1565 huile sur bois (chêne) 117 × 159 cm  
BRVEGEL MDLXV
(en bas à gauche)
MS 24 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[32]
 
Chasseurs dans la neige
(Le cycle des saisons : décembre-janvier)
1565 huile sur bois (chêne) 117 × 162 cm  
BRVEGEL. M.D.LXV
(au centre du fond)
MS 25 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[33]
 
La Journée sombre
(Le cycle des saisons : février-mars)
1565 huile sur bois (chêne) 118 × 163 cm BRVEGEL [MDLX]V
(en bas à gauche)
MS 26 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[34]
 
Le Massacre des innocents circa 1565-1567 huile sur bois 109 × 160 cm non signé MS 27 Royaume-Uni, Windsor (Berkshire),
Château de Windsor[35]
 
Paysage d'hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux 1565 huile sur bois (chêne) 37 × 55,5 cm BRVEGEL / M.D.LXV
(en bas à droite)
MS 28 Belgique, Bruxelles,
Musées royaux des beaux-arts de Belgique[36]
 
Le Christ et la Femme adultère 1565 huile sur panneau, grisaille 24,1 × 34,4 cm  
BRVEGEL.M.D.LXV
(en bas à gauche)
MS 29 Royaume-Uni, Londres,
Institut Courtauld[37]
 
Le Dénombrement de Bethléem 1566 huile sur bois (chêne) 115,5 × 163,5 cm  
BRVEGEL / 1566
(en bas à droite)
MS 30 Belgique, Bruxelles,
Musées royaux des beaux-arts de Belgique[38]
 
La Prédication de saint Jean-Baptiste 1566 huile sur bois (chêne) 95 × 160,5 cm BRVEGEL M.D.LXVI MS 31 Hongrie, Budapest,
Musée des beaux-arts de Budapest[39]
 
La Danse de la mariée en plein air circa 1566 huile sur bois 119,4 × 157,5 cm  
MDLXVI
(en bas à droite)
MS 32 États-Unis, Detroit,
Detroit Institute of Arts[40]
 
L'Adoration des mages dans un paysage d'hiver 1563/67 huile sur bois (chêne) 35 × 55 cm  
M.D.LXIII BRVEGEL ou M.D.LXVII BRVEGEL
(en bas à gauche)[d]
MS 33 Suisse, Winterthour, Collection Oskar Reinhart[41]
 
La Conversion de saint Paul 1567 huile sur bois (chêne) 108,3 × 156,3 cm  
BRVEGEL. M.D.LXVII
(en bas à droite)
MS 34 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[42]
 
Le Repas de noce[e] circa 1568 huile sur bois (chêne) 114 × 164 cm non signé MS 35 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[43]
 
La Danse des paysans circa 1568 huile sur bois (chêne) 114 × 164 cm BRVEGEL
(en bas à droite)
MS 36 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[44]
 
Le Pays de Cocagne 1567 huile sur bois (chêne) 52 × 78 cm  
M.DLXVII
BRVEGEL
(en bas à gauche)
MS 37 Allemagne, Munich,
Alte Pinakothek[45]
 
Tête de paysanne[f] circa 1564-1568 huile sur bois (chêne) 22 × 18 cm non signé MS 38 Allemagne, Munich,
Alte Pinakothek[46]
 
Le Paysan et le Voleur de nid 1568 huile sur bois (chêne) 59,3 × 68,3 cm  
BRVEGEL M.D.LXVIII
(en bas à gauche)
MS 39 Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne[47]
 
Le Misanthrope 1568 tempera sur toile de lin (tüchlein) 86 × 85 cm  
BRVEGEL
1568
(en bas à droite, sur l'encadrement peint)
MS 40 Italie, Naples,
musée de Capodimonte
 
Les Mendiants 1568 huile sur bois 18,5 × 21,5 cm  
BRVEGEL.M.D.LXVIII
(en bas à gauche)
MS 41 France, Paris,
Musée du Louvre[48]
 
La Parabole des aveugles 1568 tempera sur toile de lin (tüchlein) 86 × 156 cm  
BRVEGEL M.D.LX.VIII
(en bas à gauche)
MS 42 Italie, Naples,
musée de Capodimonte
 
La Pie sur le gibet 1568 huile sur bois (chêne) 45,9 × 50,8 cm BRVEGEL 1568
(en bas à droite)
MS 43 Allemagne, Darmstadt,
Musée régional de la Hesse[49]
 
Les Trois Soldats 1568 huile sur bois (chêne), grisaille 20,3 × 17,8 cm  
BRVEGEL.M.D.LXVIII
(en bas à gauche)
MS - États-Unis, New York,
The Frick Collection[50]
 
Le Vin de la Saint-Martin circa 1565-1568 tempera sur toile de lin (tüchlein) 148 × 270,5 cm[g]  
[…] BRVEGEL
M.D.L […] (au dos)
MS - Espagne, Madrid,
musée du Prado[51]
 
Douze proverbes flamands 1558 huiles sur bois (chêne), assemblage de 12 assiettes[h] 75,4 × 98,4 cm 15[.]8 BRVEGHEL
(sur le dernier panneau, à mi-hauteur à gauche)
MS - Belgique, Anvers,
musée Mayer van den Bergh[52]
  Le Sac de Rome non daté huile sur bois 29 × 64 cm BRVEGHEL France, Collection privée[53]
[im. souhaitée] Kermesse paysanne non daté Luxembourg, Collection Bentinck-Thyssen[54]
 
L'Ivrogne poussé dans la porcherie 1557 huile sur bois (noyer) 17,8 cm (diamètre) M.D.L.VII [PB]REVG[EL]
(en bas à gauche, sur le bord)
collection privée[i],[55],[56],[57]

Œuvres perduesModifier

Le Retable de Saint-BavonModifier

Le Retable de Saint-Bavon est une huile sur bois, avec deux volets extérieurs en grisaille, exécutée en 1550-1551 en collaboration avec Pieter Balten et sous la direction de Claude Dorizi, commanditée par la corporation des gantiers de Malines ; ce retable, appelé aussi Saint Gommaire et Saint Rombaut, se trouvait jadis à Malines dans la cathédrale Saint-Rombaut[58].

Le , Claude Dorizi s'engageait à livrer avant le , un triptyque commandé par la Guilde des gantiers de Malines pour leur chapelle à la cathédrale Saint-Rombaut ; à l'intérieur devait être représenté un épisode de la vie de Saint Gommaire, patron des gantiers, et à l'extérieur, l'image du même saint accompagnée de celle de Saint Rombaut, traités en grisaille. Un document de 1608 précise que l'exécution de l'ensemble fut confiée à Brueghel et à Peeter Balten qui peignit l'intérieur tandis que Brueghel exécutait la grisaille : cette répartition du travail était normale étant donné que Balten était beaucoup plus âgé que Brueghel. Monballieu et Marlier expliquent la genèse du triptyque en supposant que Dorizi, bien que peintre de la corporation de Malines, devait surtout être un entrepreneur de travaux d'art ; il se pourrait aussi qu'il se soit limité à dessiner l'ensemble et qu'il en ait confié l'exécution à des collègues selon une pratique assez commune[59]. Cette œuvre disparut pendant les troubles survenus à Malines entre 1572 et 1585[1].

 
La Chute d'Icare, anonyme, c. 1583, huile sur bois, 63 × 90 cm, musée van Buuren, Bruxelles

La Chute d'IcareModifier

Deux copies de La Chute d'Icare, l'une sur toile, l'autre sur bois, longtemps attribuées à Pieter Brueghel l'Ancien, laissent présumer l'existence d'un original disparu[60].

L'excision de la pierre de folieModifier

 
L'Excision de la pierre de folie, copie, musée du Prado, Madrid

L'œuvre fut d'abord connue par une estampe anonyme annotée Bruegel inventor 1557, et portant le titre flamand Den Denken van Ronse in Vlaedere (Le Doyen de Renaix en Flandres), où l'on voit un rapport avec la réputation de folie des habitants de Renaix, ensuite les critiques Friedländer, Baldass et Glück eurent connaissance de deux versions peintes, l'une au musée de l'hôtel Sandelin à Saint-Omer[61], l'autre appartenant à la collection Molène à Paris (1907), et portant toutes deux une signature apocryphe[62]; enfin Friedländer publia de mauvaises photographies d'une version, conservée dans la collection Gerhart de Budapest, jusqu'en 1911, puis dans la collection Palugyan, également à Budapest[61]. L'original aurait brûlé en 1940, au début de la Seconde Guerre mondiale[62].

Le cycle des saisons : avril-maiModifier

Blasius Hütter, secrétaire privé de l'archiduc Ernst, gouverneur des Pays-Bas espagnols, précisa, lors de l'inventaire du à la mort de l'archiduc, que les magistrats de la cité d'Anvers lui avaient offert, le , six panneaux représentant les saisons[63],[64]. Ces panneaux, peints pour le marchand anversois Niclaes Jonghelinck, furent cités dans un acte conclu avec les autorités communales d'Anvers, devenues propriétaires de la collection Jonghelinck.

David Teniers le Jeune, dans son Theatrum Pictorium publié en 1660, écrivit qu'il vit au Stallburg à Vienne : « … soubz et entre les fenestres, sont posées autres peintures, plusieurs desquelles vous sont incognues. Entre icelles sont six piéces de l'ancien Brueghel, qui représentent la diversité des douze mois de l'année[65],[66]. » L'inventaire des collections de l'archiduc Léopold-Guillaume, dressé en 1659, n'en énumère plus que cinq : « Fünff grosse Stückh einer Grossen, warin die Zeithen des Jahr von Ohlfarb auf Holcz ... Original vom alten Brögel ». Le panneau manquant (avril-mai) aurait donc disparu vers le milieu du XVIIe siècle à Vienne[67].

Œuvres jadis attribuées à Pieter Brueghel l'AncienModifier

Liste d'œuvres jadis attribuées à Pieter Brueghel l'Ancien
Œuvre Titre Date Technique Dimensions Signature No[b] Attribution Collection
 
Portrait du bouffon Gonella circa 1445 huile sur bois (chêne) 36 × 24 cm Jean Fouquet[68] Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne
 
Saint Jacques le Majeur et le magicien Hermogène[69] circa 1550-1575 huile sur bois 62 × 41,5 cm Suiveur de Jérôme Bosch France,
musée des beaux-arts de Valenciennes
 
La Tentation de saint Antoine circa 1550-1575 huile sur bois 58 × 86 cm Suiveur de Pieter Brueghel l'Ancien[70] États-Unis, Washington DC,
National Gallery of Art
 
Le Bâilleur XVIe siècle huile sur bois (chêne) 12,6 × 9,2 cm P.
(au milieu à droite)
Pieter Brueghel le Jeune[71],[72] Belgique, Bruxelles
Musées royaux des beaux-arts de Belgique
 
Jésus chassant les vendeurs du temple après 1570 huile sur bois 128,5 × 181,5 cm Suiveur de Jérôme Bosch Danemark, Copenhague,
Statens Museum for Kunst
 
Le Massacre des innocents circa 1576-1600 huile sur bois (chêne) 116 × 160 cm BRVEG[…] Pieter Brueghel le Jeune[73] ? Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne
 
Le Vin de la Saint-Martin circa 1576–1600 tempera sur toile de lin 92,5 × 73,5 cm non signé Pieter Brueghel le Jeune[74] Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne
 
La Chute d'Icare circa 1600 huile sur toile de lin 73,5 × 112 cm non signé MS 3 (inconnu)[60] Belgique, Bruxelles,
Musées royaux des beaux-arts de Belgique
 
Paysage d'hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux version de 1601 huile sur bois (chêne) 39 × 57 cm P. BRVEGH[…]
1601
(en dessous à droite)
Pieter Brueghel le Jeune[75] ? Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne
 
La Tempête circa 1610-1615 huile sur bois 71 × 97 cm MS 44 Joos de Momper[76] Autriche, Vienne,
musée d'histoire de l'art de Vienne

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Œuvre est masculin quand il désigne l’ensemble des œuvres (d’un peintre, d’un graveur, d’un musicien), l’ensemble de réalisations, de créations (dans un domaine quelconque), l’ensemble des œuvres (d’un écrivain ou d’un groupe d’écrivains à l’intérieur d’une école, d’une période)… : Tout l’œuvre de Gide….Œuvre (CNRTL)
  2. a et b La mention « MS » suivie d'un nombre renvoie au catalogue de Marijnissen et Seidel 1969. Les tableaux portant les numéros MS 3 et MS 44 sont mentionnés dans la liste des œuvres jadis attribuées à Pieter Brueghel l'Ancien ; le numéro MS 11, La Résurrection du Christ[6], n'est pas repris ici car il s'agit en réalité d'un lavis sur papier, mentionné par ailleurs dans la liste des dessins de Brueghel l'Ancien.
  3. Seul grand format vertical connu de l'œuvre.
  4. Le cinquième caractère de la date peut être lu comme un « I » ou comme un « V » (Grossmann 1966, p. 200).
  5. Seule scène d'intérieur de grand format de l'œuvre.
  6. Unique portrait de l'œuvre.
  7. Il s'agit, par ses dimensions, de la plus grande œuvre connue de l'artiste.
  8. Les douze panneaux n'ont pas été assemblés par l'artiste.
  9. En , le tableau est confié en dépôt à la National Gallery de Londres où il est exposé durant un an.

RéférencesModifier

  1. a et b Bianconi 1968, p. 3, no 4.
  2. a et b Delphine Gervais de Lafond, Bruegel l'Ancien ou « paysan Bruegel » : au cœur du folklore des anciens Pays-Bas, Namur, 50 Minutes, coll. « Artistes » (no 45), , 36 p. (ISBN 2806258189 et 9782806258182).
  3. (en) « Bruegel in Black & White: Three Grisailles Reunited, 4 February – 8 May 2016 », sur courtauld.ac.uk, The Courtauld Gallery (consulté le 26 avril 2016).
  4. Marijnissen et Seidel 1969, p. 21 & seq..
  5. « Pieter Brueghel l'Ancien », sur rivagedeboheme.fr, Rivage de Bohême (consulté le 14 octobre 2017).
  6. Marijnissen et Seidel 1969, p. 91-92.
  7. Marijnissen et Seidel 1969, p. 37.
  8. (de) « Landschaft mit Segelschiffen und einer brennenden Stadt », sur bildindex.de, Bildindex der Kunst und Architektur (consulté le 14 octobre 2012).
  9. a et b Marijnissen et Seidel 1969.
  10. (de) Alexander Wied, « Verzeichnis der Gemälde Pieter Bruegels d. Ä. S. 155, S/W-Abbildung Nr. 1 (Christus erscheint den Aposteln am See bei Tiberias) », dans Hg. Wilfried Seipel, Pieter Bruegel d. Ä. im Kunsthistorischen Museum Wien, Milan, Skira editore, (ISBN 978-3-85497-133-7).
  11. Marijnissen et Seidel 1969, p. 38.
  12. « Pieter I Bruegel, L'adoration des mages, Inv. 3929 », sur fine-arts-museum.be (consulté le 25 octobre 2017).
  13. (en) « Parable of the sower », sur timkenmuseum.org, Timken Museum of Art Collection (consulté le 13 octobre 2017).
  14. (de) « Die niederländischen Sprichwörter », sur bpk-images.de, BKP Bildagentur (consulté le 14 octobre 2017).
  15. (de) « Kampf zwischen Fasching und Fasten », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 15 octobre 2017).
  16. (de) « Kinderspiele », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 15 octobre 2017).
  17. (it) « Battaglia nel porto di Mapoli », sur doriapamphilj.it, Palazzo Doria Pamphilj (consulté le 15 octobre 2017).
  18. (de) « Selbstmord Sauls », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 13 octobre 2017).
  19. « Pieter I Bruegel, La chute des anges rebelles, Inv. 584 », sur fine-arts-museum.be (consulté le 25 octobre 2017).
  20. James Stourton, Petits Musées, grandes collections : promenade à travers l’Europe, Scala, , p. 25.
  21. (nl) « Dulle Griet vertrokken voor restauratie », sur museummayervandenbergh.be, Musée Mayer van den Bergh (consulté le 23 octobre 2017).
  22. (en) « The Triumph of Death », sur museodelprado.es, Museo del Prado (consulté le 15 octobre 2017).
  23. (de) « Zwei angekettete Affen », sur bpk-images.de, BKP Bildagentur (consulté le 14 octobre 2017).
  24. (de) « Turmbau zu Babel », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 15 octobre 2017).
  25. (en) « The Tower of Babel », sur collectie.boijmans.nl, Musée Boijmans Van Beuningen (consulté le 15 octobre 2017).
  26. (en) « Landscape with the Flight into Egypt », A&A Art and Architecture, sur artandarchitecture.org.uk, The Courtauld Institute of Arts (consulté le 15 octobre 2017).
  27. (en) « The Adoration of the Kings », sur nationalgallery.org.uk, National Gallery (consulté le 15 octobre 2017).
  28. (de) « Kreuztragung Christi », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 15 octobre 2017).
  29. (en) « The Dormition of the Virgin », sur nationaltrustcollections.org.uk, National Trust (consulté le 15 octobre 2017).
  30. (en) « Highlights of the Lobkowicz Collections : Haymaking, Pieter Breughel the Elder, 1565 », sur lobkowicz.com, House of Lobkowicz (consulté le 22 octobre 2012).
  31. (en) « The Harvesters », sur metmuseum.org, The Metropolitan Museum of Art (consulté le 20 novembre 2012).
  32. (de) « Heimkehr der Herde (Herbst) », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 15 octobre 2017).
  33. (de) « Jäger im Schnee (Winter) », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 15 octobre 2017).
  34. (de) « Düsterer Tag (Vorfrühling) », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 13 octobre 2017).
  35. (en) « Massacre of the Innocents », sur royalcollection.org.uk, Royal Collection Trust (consulté le 15 octobre 2017).
  36. « Pieter I Bruegel, Paysage d'hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux, Inv. 8724 », sur fine-arts-museum.be (consulté le 13 octobre 2017).
  37. (en) « Christ and the Woman taken in Adultery », A&A Art and Architecture, sur artandarchitecture.org.uk, The Courtauld Institute of Arts (consulté le 16 octobre 2017).
  38. « Pieter I Bruegel, Le dénombrement de Bethléem, Inv. 3637 », sur fine-arts-museum.be (consulté le 25 octobre 2017).
  39. (en) « The Sermon of Saint John the Baptist », sur szepmuveszeti.hu, Museum of Fine Arts, Budapest (consulté le 16 octobre 2017).
  40. (en) « The Wedding Dance », sur dia.org, Detroit Institute of Arts (consulté le 16 octobre 2017).
  41. (de) « Pieter Bruegel d. Ä., Die Anbetung der Heiligen Drei Könige im Schnee, 1563 », sur bundesmuseen.ch, Sammlung Oskar Reinhart (consulté le 16 octobre 2017).
  42. (de) « Bekehrung Pauli », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 16 octobre 2017).
  43. (de) « Bauernhochzeit », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 11 novembre 2017).
  44. (de) « Bauerntanz », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 13 octobre 2017).
  45. (de) « Das Schlaraffenland (1566) », sur sammlung.pinakothek.de, Pinakothek (consulté le 11 novembre 2017).
  46. (de) « Kopf einer alten Bäuerin », sur sammlung.pinakothek.de, Pinakothek (consulté le 11 novembre 2017).
  47. (de) « Bauer und Vogeldieb », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 13 octobre 2017).
  48. « Les Mendiants », sur louvre.fr, Louvre (consulté le 16 octobre 2017).
  49. Stéphane Lojikine, « La pie sur le gibet - Pieter Bruegel », sur utpictura18.univ-montp3.fr, Utpictura18, (consulté le 14 octobre 2017).
  50. (en) « The Three Soldiers, Pieter Bruegel the Elder (ca. 1525/30−1569) », sur collections.frick.org, The Frick Collection (consulté le 5 novembre 2017).
  51. (es) « Report : The Wine of Saint Martin’s Day. Pieter Bruegel the Elder », sur museodelprado.es, Museo nacional del Prado (consulté le 3 août 2012).
  52. « Pieter Bruegel I - Twaalf spreuken op borden », Topstukken, sur http://www.kunstenenerfgoed.be, Vlaanderen, Departement Cultuur, jeugd & Media (consulté le 11 décembre 2017).
  53. (en) M. Destombes, « A Panorama of the Sack of Rome by Pieter Bruegel the Elder », Imago Mundi, vol. 14,‎ , p. 64-73 (lire en ligne).
  54. François Daulte, La Collection Bentinck-Thyssen aux Musées de l’Etat du Grand-Duché de Luxembourg, Lausanne, Bibliothèque des Arts, , p. 8.
  55. (en) Jonathan Jones, « It may be a 450 year old painting of a pigsty. But it's still the hottest thing on the British art scene », The Guardian,‎ (lire en ligne).
  56. Guy Duplat, « Unique : un Bruegel l'ancien en vente ! », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  57. Jean Vouet, « Salles des ventes Un Pieter Brueghel chez Christie's.! », Le Soir,‎ (lire en ligne [html]).
  58. (de) Ursula Härting, « Fragen an eine Kreuzerrichtung mit dem heiligen Bavo : Bemerkungen zu einer verlorenen Cruyssingh Crísty von Pieter Bruegel I », Niederdeutsche Beiträge zur Kunstgeschichte, vol. 30,‎ , p. 97-118 (ISSN 0078-0537).
  59. G. Marlier, « Peeter Balten, copiste ou créateur ? », Bulletin Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, vol. 14,‎ , p. 127-141.
  60. a et b Currie et Allart 2012.
  61. a et b « L'Excision de la pierre de folie », sur musenor.com, Association des conservateurs des musées du Nord Pas-de-Calais (consulté le 22 octobre 2012).
  62. a et b Bianconi 1968, no 16.
  63. P. Coremans, « L'Archiduc Ernest, La cour et ses dépenses d'après les comptes de Blaise Hütter, son secrétaire intime et premier valet de chambre », Bulletin de la Commission d'Histoire 13, 1947, p. 101, 141.
  64. (nl) M. de Maeyer, « Albrecht und Isabella en de Schilderkunst », Verandelingen van de Koninklijke Vlaamse Academie voor Wettenschappen, Letteren und Schone Kunsten van Belgie. Klasse der Schone Kunsten Verhandelingen, vol. 9, Brussel, 1955, p. 259, doc. 7-12 : Sechs Tafeln, von 12 Monaten des Jahres von Bruegel.
  65. (de) K. Demus, F. Klauner et K. Schutz, Flämische Malerei von Jan Van Eyck bis Pieter Bruegel der Ältere, Vienne, Kunsthistorisches Museum Wien, , p. 87.
  66. (nl) H. Vlieghe, « David Teniers II en het hof van aartshertog Leopold Wilhelm en Don Juan van Oostenrijk », Gentse Bijdragen tot de Kunst Geschiedenis, vol. 19,‎ , p. 23-49.
  67. Bianconi 1968, Les Mois, no 52A à 52E.
  68. (de) « Der ferraresische Hofnarr Gonella », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 27 octobre 2017).
  69. Catalogue du musée de peinture et sculpture de la ville de Valenciennes et du musée Bénezech, Valenciennes, Prignet, 1860, p. 6-7 (Gallica).
  70. (en) « The Temptation of Saint Anthony », sur nga.gov, National Gallery of Art, USA (consulté le 6 novembre 2017).
  71. Joost vander Auwera, « Art et finance en Europe : Nouvel éclairage porté sur les chefs-d'œuvre du XVIe siècle » (exposition) à Bruxelles, Musées royaux des beaux-arts de Belgique, du au , Bruxelles, MRBAB, 2009.
  72. « Le Bâilleur, Anonyme fin XVIe siècle ?, (d'après) Pieter l Bruegel (? 1527/28 ? - Bruxelles 1569) », sur fine-arts-museum.be (consulté le 9 novembre 2017).
  73. (de) « Bethlehemitischer Kindermord », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 6 novembre 2017).
  74. (de) « Fest des Hl. Martin », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 6 novembre 2017).
  75. (de) « Winterlandschaft mit Vogelfalle », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 6 novembre 2017).
  76. (de) « Seesturm », sur khm.at, Kunsthistorisches Museum Wien (consulté le 6 novembre 2017).

BibliographieModifier

  • Piero Bianconi, Tout l'Œuvre peint de Brueghel l'Ancien, Paris, Flammarion, coll. « Les Classiques de l'Art », .
  • (en) Christina Currie et Dominique Allart, The Brueg(H)el Phenomenon. Paintings by Pieter Bruegel the Elder and Pieter Brueghel the Younger with a Special Focus on Technique and Copying Practice, Bruxelles, Institut royal du patrimoine artistique, coll. « Scientia Artis » (no 8), , 3 vol., 1062 p. (ISBN 978-2-930054-14-8), p. 844-878.
  • (en) Fritz Grossmann, Bruegel : The Paintings, Complete Edition, Londres, Phaidon, , 2e éd., 205 p.
  • Roger Hendrik Marijnissen et Max Seidel (photographe), Bruegel, Bruxelles, Arcade, , 387 p.
  • Roger Hendrik Marijnissen, P. Ruyffelaere, P. Van Calster et AWFM Meij, Bruegel, tout l'œuvre peint et dessiné, Paris, Fonds Mercator Anvers, éditions Charles Moreau, .
Cet article est reconnu comme « article de qualité » depuis sa version du 13 décembre 2017 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 13 décembre 2017 de cet article a été reconnue comme « article de qualité », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.