Castrol

société de fabrication et commercialisation de lubrifiants pour tous véhicules, filiale du groupe BP

Castrol
logo de Castrol
Logo de la marque Castrol.
illustration de Castrol
Publicité lumineuse de Castrol à Hambourg,.

Création 1899
Fondateurs Charles Wakefield (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Limited companyVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social ReadingVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires BP (depuis 2000)
Activité Lubrifiants pour moteurs fonctionnant aux hydrocarbures (de la voiture à la tronçonneuse thermique)
Produits Huile moteurVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère BPVoir et modifier les données sur Wikidata
Companies House 00149435Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.castrol.fr

Castrol est une société spécialisée dans la conception et la vente de lubrifiants pour moteurs.

Depuis 2000, Castrol fait partie du groupe BP (British Petroleum), mais elle a gardé son identité de marque. Les lubrifiants Castrol continuent d'être présents à travers le monde.

En , la marque annonce son retour en Formule 1 comme partenaire technique de constructeur.

Historique modifier

 
Logo jusqu'en 2023.

Castrol a été fondée en 1899 à Cheapside, Londres par Charles Cheers Wakefield (en)[1], sous le nom d’origine « Wakefield Oil Company ». Elle a été rebaptisée Castrol en 1909 en référence à l'huile de ricin, qui se dit Castor oil en anglais, entrant dans la composition de certains de ses lubrifiants[1].

En , Castrol est rachetée par la « British oil company Burmah », formant une nouvelle société Burmah-Castrol[2].

En , la compagnie Burmah-Castrol est rachetée par le groupe pétrolier BPAmoco (BP depuis 2002) qui se sépare des activités chimiques de Burmah pour disposer, par l'acquisition de Castrol, d'une gamme complète de lubrifiants qu'elle vend dans ses stations-services[3],[4],[5]. Mais, dans ces rachats successifs, Castrol conserve une identité spécifique comme marque de lubrifiants[6].

Cette société est active dans les sports mécaniques : elle est partenaire de plusieurs équipes en motocyclisme (moto-cross et MotoGP), en particulier Suzuki, et depuis , la marque a fait son retour en Formule 1 en nouant un partenariat technique et stratégique avec l'écurie de course F1 Renault ou Alpine[7],

Références modifier

  1. a et b « Castrol », dans Jean Watin-Augouard, Petites histoires de marques, Editions d’Organisation, , p. 161
  2. (en) Dana Adams Schmidt, « Burmah Oil Plans To Acquire Castrol In $103-Million Deal », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. « BP Amoco s'offre Burmah Castrol pour 36 milliards de francs », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  4. « Lubrifiants/BPAmoco rachète Burmah Castrol pour 4,7 Mrds $ et met en vente les activités chimiques du groupe », L'Usine nouvelle,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « BP buys Burmah Castrol », BBC,‎ (lire en ligne)
  6. JC. Giroud, « Castrol de BP a dévoilé une identité de marque actualisée », Fluids and Lubricants,‎ (lire en ligne)
  7. Fabien Gaillard, « Officiel - Renault Sport F1 et BP/Castrol s'associent », Motorsport.com,‎ (lire en ligne)