Ouvrir le menu principal
Caspar Isenmann
Caspar Isenmann 001.jpg
Auferstehung Christi, Retable de la Passion, détail de la Résurrection (Colmar, Musée Unterlinden)
Naissance
Décès
Activité

Caspar Isenmann (parfois nommé Gaspard Isenmann) (né à Colmar v. 1430 - mort après 1480) était un peintre alsacien du XVe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Actif à Colmar dans la seconde moitié du XVe siècle, Isenmann fut peut-être le maître du célèbre Martin Schongauer dans la première moitié des années 1460[1]. Toutefois, il existait, à la même époque, d'autres ateliers colmariens susceptibles d'avoir formé le jeune Schongauer[2].

C'est entre 1462 et 1465 que Isenmann réalise son chef-d'œuvre, le retable de la Passion destiné au maître-autel de la collégiale Saint-Martin de Colmar. Si cette œuvre - conservée au Musée Unterlinden - se rattache encore au gothique international par l'emploi de fonds d'or, l'expressivité presque caricaturale des physionomies indique quant à elle l'influence croissante de l'art des Pays-Bas sur les écoles picturales du Rhin supérieur.

ŒuvresModifier

  • le retable de la collégiale Saint-Martin (1465, huile sur sapin) dispose de deux panneaux (L’Entrée du Christ à Jérusalem et La Dernière Cène), Musée Unterlinden, Colmar. Il est exposé jusqu'en 1720 dans la Collégiale Saint-Martin de Colmar[3], date à laquelle il s'effondre, détruisant certains panneaux[4].

Notes et référencesModifier

  1. Si cette hypothèse est vraisemblable, le père du jeune artiste ayant même été le voisin d'Isenmann en 1472, il faut cependant signaler qu'aucun autre document ne vient l'étayer
  2. Sur ce point, voir C. Heck, Martin Schongauer, éd. SAEP, Colmar, 1985, p.6
  3. Gaspard Isenmann Musée Unterlinden
  4. Regard sur les Trésors des Musées Colmariens, p13

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (de) Gisela Bergstraesser, Caspar Isenmann : Ein Beitrag Zur Oberrheinischen Malerei des 15. Jahrhunderts, Alsatia, Colmar, 1941, 83 p.
  • Christian Heck, Gaspard Isenmann et le retable de la collégiale Saint-Martin de Colmar, Musée d'Unterlinden, Colmar, 1979, 20 p. (extrait du Bulletin de la société Schongauer 1973-1978, p. 137-156)
  • Pierre Schmitt, « Caspar Isenmann », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 18, p. 1756

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :