Casino du Liban

Le Casino du Liban est un casino situé à Maameltein dans le caza du Kesrouan, tout près de Jounieh au Liban, et situé à 22 km au nord de Beyrouth.

Casino du Liban

DescriptionModifier

Avec une aire de jeu qui occupe 35 000 m², le casino a plus de 400 machines à sous et 60 tables de jeu. Il comporte un showroom, une boîte de nuit, un théâtre, un banquet et cinq restaurants. Le casino a ouvert pour la première fois en 1959, puis a fermé en 1989 et rouvert en 1996 après un projet de reconstruction et de rénovation qui s'élevait à 50 millions de dollars américains.

Le Casino du Liban a établi un record mondial avec la plus grande roulette au monde, officiellement certifiée par le Guinness Book of World Records lors d'une cérémonie officielle qui a eu lieu le samedi , au cours de laquelle son représentant a remis le certificat au PDG du Casino du Liban, Roland el-Khoury, en présence des médias et de personnalités politiques et sociales.

Cette roulette a été fabriquée par la Société MasterGroup, pionnière dans ce genre de réalisations technologiques. Elle est constituée de 37 boîtes lumineuses en aluminium formant un diamètre de 8,75 mètres et suspendue au dôme du lobby du Casino d'une hauteur de 12 mètres et d'un diamètre de 13,8 mètres. Interactive, avec effets lumineux et sonores, elle est activée à distance par un poussoir pour lancer le pari. Cette roulette « gagnante » est en outre reliée à une table de roulette standard, placée au sol, sous la voûte, et dont le déclenchement du cylindre provoque automatiquement sa rotation.

La fabrication a duré plusieurs semaines. Le grand défi a été de la monter sur place, pièce par pièce, dans le lobby du Casino avant de la soulever avec toutes les précautions possibles et de la suspendre au dôme. Une opération très délicate qui a duré quelque 18 heures sans interruption possible.

Avec ce record, le Casino du Liban place le pays du Cèdre sur le circuit international des casinos les plus réputés au monde.

La roulette est encore utilisée dans un cadre purement promotionnel. Son intégration aux tables de jeux du Casino requiert une approbation officielle du ministère des Finances.

Dans la culture populaireModifier

Dans le film Le Faussaire (film) (1981), Volker Schlöndorff y montre un usage ambigu du Phoenicia InterContinental Hotel, qui fut impliqué dans la bataille, les personnages semblent y loger alors qu'il était déjà sévèrement affecté par la bataille des Hôtels. En fait, les scènes tournées le furent au Casino du Liban.

Lien externeModifier