Cascade du Ray-Pic
FranceRhoneAlpesPereyresCascadeRayPic.jpg
La chute principale, haute de 30 mètres
Localisation
Adresse
Localisation
Massif
Altitude
1000
Coordonnées
Caractéristiques
Hauteur totale
60
Sauts
2
Plus grand saut
35
Hydrographie
Cours d'eau
Bassin versant
Localisation sur la carte de l’Ardèche
voir sur la carte de l’Ardèche
Blue pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Blue pog.svg

La cascade du Ray-Pic est une cascade naturelle située sur la commune de Péreyres, au sein de la Cévenne ardéchoise, à un peu plus de 1 000 mètres d'altitude. La cascade est classée comme site naturel volcanique depuis 1931.

ÉtymologieModifier

SituationModifier

Située sur la commune de Péreyres, petit village sur l’une des routes menant à la montagne ardéchoise, la cascade du Ray-Pic est un spectacle qui fait d'elle un des hauts lieux du tourisme en Ardèche.

Site classé depuis 1931, la cascade du Ray-Pic jaillit au milieu des orgues basaltiques. C’est le seul passage qu’a trouvé la Bourges au milieu des coulées volcaniques. La cascade du Ray Pic est formée de deux chutes : la première, que l’on ne voit pas, est à environ une soixantaine de mètres au-dessus et la seconde chute, la principale, fait 35 mètres. La rivière s’écoule ensuite sur plus de 20 kilomètres. Cette cascade a rendu célèbre le volcan du Ray-Pic (ou coupe de la Fialouse) qui, il y a encore quelques milliers d’années, débordait d’activité. Ce volcan est à l’origine d’une des plus longues coulées de lave de France (20 km). La cascade est un site géologique intéressant car il s’agit d’un site naturel volcanique où l’eau de la rivière la Bourges tombe de plus de 60 m.

AccèsModifier

On accède à la cascade à partir de la D 215C, qui relie Burzet à Lachamp-Raphaël, et du parking situé en bord de route. Depuis cette route, un sentier balisé permet l'accès par une marche d'environ 15 minutes à un belvédère aménagé, situé au-dessus de l'entrée du site.

Depuis 1990, la baignade dans la Bourges est interdite en raison du risque d'éboulement. L'ensemble du site a été fermé au public par arrêté municipal pour une durée indéterminée à partir du , à la suite d'un éboulement qui a fait un mort et six blessés. Des purges et consolidations[1] permettent la réouverture du site le 1er juin 2012.. Les parkings ont été sécurisés par des gabions de roches et le chemin d’accès pédestre a été sécurisé par des poteaux en bois sur lesquels court une corde épaisse. Deux grandes terrasses en bois ont été installées, permettant aux randonneurs d'apprécier ce site naturel[réf. nécessaire].

DescriptionModifier

L'eau de la rivière la Bourges tombe de plus de 60 mètres de haut en suivant une coulée de lave qui forme une cascade d'orgues basaltiques.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :