Ouvrir le menu principal

Caroline de Bade
Illustration.
Caroline de Bade.
Fonctions
Reine consort de Bavière

(19 ans, 9 mois et 12 jours)
Prédécesseur Elle-même
Successeur Thérèse de Saxe-Hildburghausen
Électrice consort de Bavière

(7 ans, 9 mois et 12 jours)
Prédécesseur Marie-Léopoldine de Modène
Successeur Elle-même
Biographie
Dynastie Maison de Zähringen
Nom de naissance Frederica Caroline Wilhelmina de Bade
Date de naissance
Lieu de naissance Karlsruhe (Margraviat de Bade)
Date de décès (à 65 ans)
Lieu de décès Munich (Bavière)
Sépulture Église des Théatins
Père Charles-Louis de Bade
Mère Amélie de Hesse-Darmstadt
Conjoint Maximilien Ier de Bavière
Religion Luthéranisme

Caroline de Bade
Reine consort de Bavière

Frederica Caroline Wilhelmina de Bade est née le à Karlsruhe, et décédée le à Munich. Elle devient reine consort de Bavière en 1806 par son mariage avec Maximilien Ier de Bavière et le demeure jusqu'à la mort de ce dernier en 1825.

FamilleModifier

Seconde fille de Charles-Louis de Bade et d'Amélie de Hesse-Darmstadt (fille de Louis IX de Hesse), elle a une sœur jumelle Catherine Amalie Christiane Louise, quatre autres sœurs et deux frères.

Son grand-père, le margrave Charles IV Frédéric de Bade (Charles Ier), était considéré comme l'archétype des souverains éclairés. Néanmoins son veuvage lui pesant, il contracta à un âge avancé une union morganatique qui, du fait des ambitions de sa nouvelle épouse, allait compliquer la succession du margraviat (devenu grâce à la protection de France napoléonnienne, électorat en 1803 puis grand-duché en 1806).

En 1793, sa sœur cadette Louise Augusta de Bade est choisie par la tsarine Catherine II de Russie comme épouse pour le futur tsar Alexandre Ier de Russie.

Dès lors, Caroline et ses sœurs (sauf sa sœur jumelle Amalie qui mourra célibataire) contracteront des unions brillantes en Europe, notamment au sein de l'Empire germanique dont les princes, confrontés à la Révolution puis à l'Empire français mais désireux aussi de s'émanciper de la suprématie de l'Autriche et de résister aux ambitions prussiennes, cherchent une protection puissante. Ainsi, sa sœur Frédérique épouse le roi de Suède Gustave IV Adolphe, tandis que sa sœur Marie devient duchesse de Brunswick en épousant Frédéric-Guillaume de Brunswick-Wolfenbüttel.

Il est un temps question de fiançailles entre la jeune princesse Caroline et le duc d'Enghien, lointain cousin du roi de France Louis XVI, qui vivait en émigration à Ettenheim dans le margraviat. Par crainte d'indisposer les révolutionnaires français et pour préserver ses États et ses sujets, le vieux margrave Charles-Frédéric doit s'opposer au mariage.

Caroline de Bade épouse le 9 mars 1797 Maximilien de Bavière, duc de Deux-Ponts, héritier des électorats de Palatinat et de Bavière, qui devient roi de Bavière en 1806 (il était veuf depuis 1796 de Wilhelmine de Hesse-Darmstadt, qui était la nièce de Louis IX et la cousine germaine d'Amélie de Hesse).

Caroline de Bade s'impose à la cour de Bavière par sa grande dignité et fait donner à ses filles une éducation stricte qui leur inculque au plus haut point le sens du devoir. Le Congrès de Vienne sera également le lieu de négociations des mariages de ses filles qui épouseront à leur tour les plus importants souverains allemands (Prusse, Saxe et Autriche).

En 1828, la reine consort de Bavière est sensibilisée à l'affaire Kaspar Hauser. En effet, il se disait que le jeune homme était son neveu, le légitime héritier du grand-duché de Bade.

DescendanceModifier

EnfantsModifier

Caroline de Bade est mère de huit enfants, dont deux fois des jumelles[1] :

Petits-enfantsModifier

Caroline de Bade est la grand-mère de plusieurs souverains :

AscendanceModifier

BibliographieModifier

  • Françoise de Bernardy : Stéphanie de Beauharnais, fille adoptive de Napoléon et grande-duchesse de Bade, L.A.P. Pais, 1977

Notes et référencesModifier

  1. Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome IV Wittelsbach, p. 393.

Sur les autres projets Wikimedia :