Carol (rivière)

rivière de France

Carol
(Querol, Aravó)
Illustration
Vallée du Carol.
Carte.
Bassin du Sègre dans le bassin collecteur de l'Èbre.
Caractéristiques
Longueur 31 km
Bassin 110 km2
Bassin collecteur Èbre
Débit moyen 3,82 m3/s (Porta)
Régime Régime nival
Cours
Source Massif du Carlit
· Coordonnées 42° 35′ N, 1° 54′ E
Confluence Sègre
· Coordonnées 42° 23′ 55″ N, 1° 53′ 43″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France, Drapeau de l'Espagne Espagne

Le Carol (Querol ou Aravó en catalan) est une rivière du sud de la France et du nord de l'Espagne, et un sous-affluent de l'Èbre par le Sègre.

GéographieModifier

Le Carol prend sa source dans les Pyrénées, dans le département des Pyrénées-Orientales, sur le versant sud du massif du Carlit, et se jette dans le Sègre à l'aval de Puigcerdà. Le Carol parcourt 30 km en France[1].

Départements et principales villes traversésModifier

ToponymeModifier

Le Carol a donné son hydronyme à la commune de Latour-de-Carol.

Affaire du Lac LanouxModifier

Le lac de Lanoux fit l'objet d'un différend entre la France et l'Espagne en 1949. La France voulait utiliser l'eau du lac afin d'alimenter une usine hydroélectrique à construire à l'Hospitalet. La galerie d'amenée traverserait la ligne de partage des eaux Méditerranée-Atlantique pour déboucher dans la vallée de l'Ariège, privant ainsi l'Espagne de cet apport en eau. Celle-ci opposa alors son véto, bien que la France ait fait des concessions dans son projet déposé en 1953, entre autres qu'une compensation en quantité équivalente d'eau soit restituée au Carol et à son bassin versant naturel. Après l'examen par un Tribunal arbitral constitué pour l'occasion en 1957, l'Espagne est déboutée et celui-ci donne raison à la France[2]. Le jugement entérina donc les termes d'un Accord à signer (ce qui sera fait le 12 juillet 1958) où la France restitue un volume d'eau équivalent (sans préciser sa qualité) au volume détourné. Une seconde galerie est percée sous le col de Puymorens, qui est sur la ligne de partage des eaux, appelée galerie Ariège-Carol ou canal Verdier, prenant les eaux dans la vallée de l'Ariège là où le cours d'eau cesse d'être partagé avec l'Andorre, quelques km en dessous du Pas de la Case, qui était alors un hameau de quelques maisons, ne provoquant pas la pollution connue plus tard. La galerie débouche dans le Carol, à 100 mètres au sud-ouest de la sortie sud du tunnel routier de Puymorens[3],[4],[5].

HydrologieModifier

Le Carol a été observé à la station hydrologique Y0284060 le Carol à Porta[6].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 

Les coordonnées de cet article :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - riu de Querol (Y0040500 ) » (consulté le )
  2. L'affaire du lac Lanoux
  3. [PDF] La vallée du Carol, « Fédération des Pyrénées-Orientales pour la pêche et la protection du milieu aquatique », (consulté le )
  4. [PDF] Communauté de communes Pyrénées-Cerdagne, « Contrat de rivière du Sègre en Cerdagne (p.25/64) », (consulté le )
  5. J.M., « Sources de l'Ariège, un égout à ciel ouvert », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - le Carol à Porta (Y0284060) » (consulté le )