Carmelo Cappello

sculpteur italien

Carmelo Cappello (Raguse, - Milan, ) est un sculpteur italien.

Carmelo Cappello
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieux de travail
Involuzione del Cerchio

BiographieModifier

Encore mineur, il travaille en 1925 comme sculpteur pour un constructeur de charrettes siciliennes. Il fréquente l'École d'Art de Comiso en 1928. L'année suivante, il travaille à Rome dans l'atelier d'Ettore Colla. En 1930, il s'installe à Milan où il fréquente les cours du soir du Château des Sforza. Grâce à une bourse d'étude, il peut suivre l'enseignement de Marino Marini à l'ISIA[1] de Monza.

En 1937, il fait ses débuts en tant que sculpteur et l'année suivante, tient sa première exposition personnelle à la Galerie Bragaglia à Rome. Depuis 1941, il consolide son amitié avec Gio Ponti, avec lequel il poursuit une longue collaboration.

Il participe à plusieurs éditions de la Biennale de Venise (1940, 1948, 1950, 1952, 1954, 1958), de la Quadriennale de Rome (1939, 1943, 1947, 1955, 1965, 1973, 1986) et de la Triennale de Milan (1951, 1954, 1957).

En 1959, il est invité à la Documenta 2 de Cassel.

En 1977, il participe à la Cooperarte, où collaborent des artistes tels que Carla Accardi, Getulio Alviani, Gianni Colombo, Antonio D'Agostino (en), Emilio Isgro, Carlo Nangeroni, Mario Nigro, Luca Patella, Achille Perilli, Concetto Pozzati, Mimmo Rotella, Giulio Turcato (en) et Nanda Vigo (it). La Coopertarte est une coopérative d'artistes qui ont cherché à explorer de nouvelles formes de relation et de dialogue avec le public. Leur première exposition collective a lieu le , au Centre Allende La Spezia. La Cooperarte a publié un dossier de 14 graphiques numérotés de 1 à 100.

Son œuvreModifier

 
Progressione di spazi vuoti (1964)

Après une première période figurative, il est attiré par la sculpture de Moore, passe du constructivisme russe de Tatline à l'attention portée à l'espace que lui suggèrent Brancusi, Pevsner et Gabo : l'influence de ces courants culturels sur son langage personnel se retrouve dans sa manière d'organiser les rythmes linéaires et les volumes. La composante permanente de ses structures est la courbe, liant le cercle pur que souligne l'ellipse, dans un strict équilibre des rapports bidimentionnels.

À Raguse, est inaugurée en 1994, la Collection Cappello, fruit d'une donation de ses œuvres à sa ville natale.

NotesModifier

  1. Istituto Superiore di Industrie Artistiche

SourceModifier